Travel Marmotte Travel Marmotte

Charente – Guizengeard, Chasseneuil et Geocaching

Précédent

Dans cet article, je vous propose quelques lieux et activités en Charente (16) dans la région de la Nouvelle-Aquitaine. Tout d’abord un site sublime, sous le signe de la couleur bleue, ensuite un mémorial dédié à la Seconde Guerre Mondiale et pour finir, une appli pour partir à la recherche de « trésors », surtout un bon prétexte pour découvrir la région. Cet article a été rédigé dans le cadre du collectif « En France Aussi », le thème est « bleu », il a été lancé par Tiphanya du site Avenue Reine Mathilde, alors en route !

Date des balades : 10 Mars 2018, 24 et 25 Octobre 2020

Pays : France

Région administrative : Nouvelle-Aquitaine

Département : Charente (16)

Population : 352 335 habitants (2017)

Superficie : 5 956 km²

Point culminant : Montrollet (368 m)

Climat : Océanique/Océanique dégradé

Guizengeard

Guizengeard est une petite commune du Pays Sud Charente, elle abrite moins de 200 habitants. Elle se trouve en limite de la Charente Maritime (17), à 44 km d’Angoulême, la préfecture. La totalité de la commune est occupée par un terrain composé de sable kaolinique (argile blanche) et de galets, ces dépôts datent du Tertiaire. C’est vers d’anciennes carrières de kaolin que nous allons nous diriger. Le lac Bleu de Guizengeard est réputé pour la couleur de ses eaux. Cela attire beaucoup de monde, ce qui a valu, récemment, au site de voir arriver un flot de touristes peu respectueux. Le secteur est un écosystème fragile, plusieurs espèces d’oiseaux y nichent une partie de l’année comme les guêpiers d’Europe. Il y a en fait plusieurs lacs, le plus connu est celui que l’on rencontre en 2ème sur le parcours. Pour vous y rendre, rendez-vous entre le lieu-dit Chez Thomas et celui de La Tannerie. Il y a un petit parking au début du chemin, non loin de l’église Saint Jean-Baptiste. Cela représente environ 3 km en boucle, il n’y a pas de grande difficulté. Il y a une petite côte pour vous rendre sur les hauteurs du lac Bleu, rien de bien méchant. S’il a plu la veille, n’oubliez pas de prendre des chaussures qui ne craignent pas la boue. Le site était, de 1975 à 2013, un haut-lieu d’exploitation industrielle de l’argile. Le kaolin extrait servait à produire de la porcelaine, des briques ou bien encore des produits cosmétiques. Depuis, le site a été rendu à la nature et l’eau de pluie a rempli les cratères qui avaient été creusés par l’Homme. L’eau des lacs artificiels est très acide, aucune vie aquatique ne s’y développe. Cette eau est transparente, elle ne présente aucune matière en suspension qui pourrait absorber la lumière, ce qui lui donne cette couleur bleue magnifique. La baignade n’est pas autorisée à cause de l’acidité de l’eau et de l’instabilité des fonds des lacs. Si vous avez l’occasion de vous y rendre quand le ciel est dégagé, vous en profitez au maximum, le bleu des lacs sera encore plus intense. Le long du parcours, vous trouverez plusieurs panneaux explicatifs sur le faune et la flore qui vous détailleront l’histoire des lieux ainsi que ses habitants. Vous remarquerez sans doute que nous sommes en partie dans une forêt, on y retrouve notamment des pins, une partie du secteur est encore utilisée pour l’exploitation forestière. Si vous souhaitez prolonger la balade, sachez que dans le secteur, il y a d’autres anciennes carrières de kaolin, cela sera donc l’occasion de découvrir d’autres merveilles.

Chasseneuil-sur-Bonnieure

Chasseneuil-sur-Bonnieure se situe à environ 30 km au nord-est d’Angoulême. Le mémorial est l’idée du colonel Chabanne (résistant et député du département), le projet a été enclenché dès la libération de la Charente. La colline de Chasseneuil a été retenue car elle fait face à la région qui abritait le maquis. Les travaux ont commencé en 1945, et l’inauguration a eu lieu le 21 octobre 1951 en présence du président de la République de l’époque, Vincent Auriol. Le mémorial comporte une grande croix de Lorraine, symbole de la Résistance, une grande fresque sculptée ainsi qu’une crypte. Tout autour, une nécropole nationale s’étend sur plus de 21 000 m². Pour atteindre le mémorial, il faut gravir quelques marches. Arrivé en haut, en se retournant on peut apprécier la vue sur la région et voir une partie de la nécropole. La croix de Lorraine mesure 21 mètres de haut et pèse 2 000 tonnes, elle est associée au « V » de la Victoire et a été conçue comme un « livre de pierre ». Le chantier a été réalisé avec des moyens archaïques à la force des bras de 60 prisonniers de guerre allemands. Une énorme fosse a été creusée pour accueillir la crypte ainsi que 9 puits. Les bas-reliefs au pied de la croix de Lorraine ont été sculptés par 3 artistes. Ils retracent la vie, les sacrifices et l’engagement dans la Résistance des civils et des militaires mais également l’oppression allemande et le martyr des fusillés et déportés. Dans la crypte, reposent des résistants. La nécropole a été aménagée de 1945 à 1970 avec le regroupement de corps exhumés de tombes ou de cimetières de Charente ainsi que de 15 départements du Grand Sud-Ouest. On y retrouve 2 255 résistants ou militaires de la Seconde Guerre Mondiale dont des tombes musulmanes et juives.

Découverte du Geocaching

Si vous aimez partir à l’aventure, le plein air et les chasses aux trésors, le Geocaching est fait pour vous. Le Geocaching, c’est une activité qui consiste à rechercher (ou dissimuler) des « caches » en utilisant un GPS. La région Nouvelle-Aquitaine propose sa propre application (gratuite) et des centaines de parcours. Le choix n’est pas facile, mais il y a des indications sur la difficulté des parcours pour vous aider. En général, des badges sont mis dans des caches. Cela plait beaucoup aux enfants qui en font la collection. Ce que j’ai beaucoup aimé, pour ma part, c’est de me balader dans des endroits où je ne serai jamais allée. On traverse de petits villages, on répond à des questions sur des éléments visuels ou des faits historiques. On prend le temps de découvrir des éléments du patrimoine, d’apprendre des choses sur les lieux. Même si trouver la cache est une finalité très motivante, j’ai trouvé que répondre aux énigmes et découvrir des villages était tout autant intéressant. L’application s’appelle Tèrra Aventura, il faut se créer un compte, c’est rapide mais je vous conseille de le faire avant chez vous, car une fois sur place, dans certains endroits, il n’y aura pas toujours beaucoup de réseau. Pensez également à bien charger votre téléphone avant de partir en exploration. J’ai découvert le Geocaching à cette occasion mais cette activité a pas mal d’années. On en retrouve partout en France, il y a des sites qui les répertorient. En Ile-de-France, je n’ai pas trouvé d’application, il faut chercher les parcours sur un grand nombre de sites, c’est fastidieux. De plus, quand on trouve des parcours, on ne sait pas toujours s’ils sont bien à jour et si on ne va pas tomber dans un coupe-gorge ! L’application Tèrra Aventura est vraiment bien faite et les parcours sont suivis et entretenus, quand un parcours est en maintenance, c’est indiqué. Bref, un grand bravo pour le Comité Régional du Tourisme, c’est une super idée et c’est très bien réalisé. Si vous êtes en Nouvelle-Aquitaine, foncez !

Carnet pratique

 

Balade du lac Bleu de Guizengeard | D68 – 16480 Guizengeard

Mémorial de la Résistance | 16260 Chasseneuil-sur-Bonnieure

Application Tèrra Aventura | Play Store | App Store

Plus je me balade en Charente, plus j’aime le calme et les charmes de ce département. J’avais déjà eu l’occasion de visiter Cognac, Bassac et Jarnac que j’avais bien apprécié. Le lac Bleu de Guizengeard est une merveille, ce bleu est tellement peu courant, on ne s’en lasse pas. Pour ceux qui apprécient l’histoire autour de la Seconde Guerre Mondiale, le mémorial et la nécropole nationale de Chasseneuil-sur-Bonnieure devraient vous captiver. Et pour les aventuriers, j’espère que vous apprécierez autant que moi cette expérience de Geocaching proposée par le Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Qu’avez-vous préféré découvrir ? Avez-vous déjà fait du Geocaching ? Quels sont vos sites favoris ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Précédent

Plus d'articles

16 Commentaires

  • Cédric
    13 janvier 2021 at 17 h 07 min  - Reply

    Superbe endroit que ce lac qui me fait penser à certains que l’on peut voir dans le Verdon.
    Je me suis essayé au Geocaching aux alentours de Reims : une expérience sympa !

    A bientôt !
    Cédric.

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      13 janvier 2021 at 17 h 22 min  - Reply

      Merci Cédric ! 🙂
      Tu connaissais le Geocaching d’avant ? 😀 C’est une activité que j’apprécie aussi !

  • Cecile
    11 janvier 2021 at 9 h 12 min  - Reply

    Ce lac c’est vraiment incroyable quel bleu magnifique !!

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      11 janvier 2021 at 12 h 35 min  - Reply

      Eh oui, une vraie merveille, que l’on doit, pour une fois, à l’Homme ! 🙂

  • Martine Barbier
    7 janvier 2021 at 20 h 53 min  - Reply

    Vraiment étonnant ce lac bleu, couleur turquoise, et ses carrières de kaolin. Faire du geocaching doit être passionnant aussi. Merci pour cette belle découverte !

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      7 janvier 2021 at 22 h 41 min  - Reply

      Mais de rien Martine ! Oui, le Geocaching bien réalisé est assez addictif en fait ! 🙂

  • Sylvain
    7 janvier 2021 at 10 h 45 min  - Reply

    Merci pour la découverte de ce lac et sa couleur bleue turquoise hypnotique ! C’est pas très loin, j’aurai certainement l’occasion d’y faire un détour un jour 😉

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      7 janvier 2021 at 22 h 43 min  - Reply

      Merci Sylvain ! C’est clair que n’étant pas loin, il faut en profiter, d’autant plus quand on a la possibilité de le visiter hors-saison ! 😀

  • PascalXLD
    7 janvier 2021 at 8 h 39 min  - Reply

    Une superbe série avec une très belle couleur de ce petit lac
    Et merci pour le geocaching je viens de regarder il y en a dans la région je vais pouvoir m’y mettre

    Bonne journée

    PS : Sympa la nouvelle présentation du blog

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      7 janvier 2021 at 22 h 42 min  - Reply

      Merci Pascal ! Cool que tu aies trouvé du Geocaching près de chez toi, tu me diras si les parcours sont sympas ! 😀

  • Renée
    6 janvier 2021 at 21 h 40 min  - Reply

    Je découvre ces carrières de kaolin. J’aimerais vraiment aller les voir. Merci pour ce partage

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      6 janvier 2021 at 21 h 57 min  - Reply

      Mais de rien Renée ! 🙂
      C’est un très beau site, si tu as l’occasion, tu seras sûrement conquise ! 😉

  • Ludo
    6 janvier 2021 at 19 h 51 min  - Reply

    Super article Comme je t’ai dit sur insta, je vais amener notre Mickaël national au lac bleu

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      6 janvier 2021 at 21 h 55 min  - Reply

      Merci Ludo ! 🙂 N’oublies pas de prendre des photos de cette future sortie alors ! 😀

  • eimelle
    6 janvier 2021 at 18 h 29 min  - Reply

    je n’ai jamais fait de geocaching mais ça donne bien envie de se lancer !

    • Anne LANDOIS-FAVRET
      6 janvier 2021 at 21 h 54 min  - Reply

      Merci Eimelle ! Si tu fais quelques parcours, n’hésites pas me dire si ça t’a plu ou pas ? 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.