Travel Marmotte Travel Marmotte

Paris – Eglise Saint-Séverin

Bonjour à toutes et à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour un article rédigé dans le cadre du collectif de blogueurs « En France Aussi ». Le thème du mois de novembre est « gothique », il a été lancé par Dora du site Arpenter le chemin. Je vous propose donc de découvrir une belle église de style gothique située juste à côté de Notre-Dame, sûrement pas mal éclipsée par celle-ci d’ailleurs, Saint-Séverin. En route !

La petite histoire

L’église Saint-Séverin [1] est une église de style gothique flamboyant. C’est un style qui est compris approximativement entre 1420 et le début du 16ème siècle. Après la fin des hostilités avec l’Angleterre, la reprise de l’activité artistique de chacune des grandes capitales européennes se fait sentir notamment dans le domaine de l’architecture. Le gothique du Moyen-Âge est revisité, la structure des édifices reste la même mais les décors évoluent vers des ornementations plus exubérantes. On retrouve beaucoup d’arabesques souvent au niveau des remplages (les armatures en pierres taillées à l’intérieur de fenêtres par exemple). Il y a encore d’autres modifications, mais je vous laisse le soin de les découvrir par ici. L’église de Saint-Séverin est située à Paris dans le 5ème arrondissement. Le début de la construction remonte au 13ème siècle pour se terminer au 15ème et elle est classée monument historique depuis 1862 :

Saint-Séverin est située à moins de 100 mètres de Notre-Dame, si vous êtes dans le coin, cela peut être l’occasion de vous y rendre. Elle doit son nom à Séverin, un ermite du 6ème siècle qui avait l’habitude de prier dans un petit oratoire rudimentaire. Après sa mort, une basilique est érigée sur les lieux, il s’agit dans un premier temps d’une chapelle. Au 9ème siècle, elle est détruite par les vikings lors du siège de Paris puis reconstruite au 13ème siècle pour le clocher et les 3 premières travées de la nef et durant la seconde moitié du 15ème siècle pour le reste. Si vous faites le tour de l’église, vous croiserez le chemin du square André Lefevre, assez petit qui est collé à l’église avec ses quelques bancs pour s’y poser. Depuis la rue Saint-Jacques, derrière des grilles, on peut apercevoir le cloître. A cet emplacement, avant qu’il n’y ait de cloître, il y avait un cimetière avec son charnier, il a ouvert vers 1250. Ce cimetière fut ensuite entouré de 3 galeries qui ressemblaient à celle d’un cloître et c’est en 1674 qu’il fut décidé d’interdire les inhumations et de fermer le charnier, ce qui en a fait réellement un cloître. Dans la cour aujourd’hui, on trouve donc un presbytère et au centre, les restes du cimetière. L’entrée principale se fait rue des prêtres Saint-Séverin, on peut y admirer sa super façade avec ses arabesques qui ressemblent presque à des flammes. Le portail est installé en 1837, il vient de l’ancienne église Saint-Pierre-aux-Bœufs, datant du 13ème siècle, qui a été détruite pour construire la rue d’Arcole (elle se trouve sur l’île de la Cité, à côté de Notre-Dame) :

L’église a de beaux volumes puisque sa nef culmine à 17 mètres et a été réalisée dans le style flamboyant, elle est ornée de vitraux du 19ème siècle. Dans l’église, on peut y croiser des vitraux de styles très différents qui couvrent 7 siècles. On y trouve des vitraux gothiques, dont un arbre de Jessé, un motif fréquent dans l’art chrétien entre le 12ème et le 15ème siècle qui représente une schématisation de la généalogie de Jésus. Vers le fond, on en retrouve des plus modernes, posés en 1970 qui sont l’œuvre de Jean Bazaine, un peintre français du 20ème siècle. Dans le déambulatoire, cette galerie tournant en bout d’église, on retrouve de superbes piliers en forme de palmiers dont un avec une colonne torsadée ou colonne salomonique, elle tient ce nom de son origine légendaire des colonnes qui auraient été ramenées du grand temple de Salomon de Jérusalem pour la construction de la crypte de la tombe de Saint-Pierre à Rome. En levant le nez, vous pourrez voir les grandes orgues, construites en 1963. On retrouve également à l’intérieur bon nombre de tableaux, de statues et de peintures murales, je vous laisse le soin de les découvrir lors de votre visite :

Carnet pratique

Eglise Saint-Séverin | 3 Rue des Prêtres Saint-Séverin – 75005 Paris | Gratuit | Site

J’espère que la découverte de cette église gothique vous aura plu ! C’était la première fois que je rentrais à l’intérieur, j’y ai découvert une très belle architecture et une grande diversité au niveau des décorations. Avez-vous apprécié cet édifice ? L’avez-vous déjà visité ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

21 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires