Travel Marmotte Travel Marmotte

République Tchèque – Clementinum, horloge astronomique et Lego à Prague

Du 25 au 29 Avril nous avons fait une petite escapade à Prague, capitale de la République Tchèque. Nous voilà maintenant au troisième article, si vous avez raté les précédents, c’est par ici et par  ! Pour resituer rapidement, notre location n’est pas sur le plan, elle est plus à l’est. Pour cette nouvelle journée, nous avons pas mal marché mais nous sommes restés sur la rive est. Nous avons fait une toute petite exception car nous avons fait l’aller-retour sur le pont Charles ! La journée a été assez couverte dans l’ensemble, mais dans l’après-midi nous avons pu quand même profiter du soleil. Au programme, le pont Charles [1], l’horloge astronomique [2], l’église Notre-Dame du Týn [3], le Clementinum [4], le Grand Café Orient [5], le musée Lego [7] et quelques stations de métro [6] :

 

Nous arrivons par la station Staroměstská, sur la rive est et décidons de faire le pont Charles dans les 2 sens. Sur le chemin pour arriver au pont, on peut observer en haut au loin le château que nous avons fait la veille et là on se rend compte que l’édifice est vraiment énorme ! Plus loin, nous voyons le fameux pont Charles qui enjambe la Vltava :

 

Un peu avant d’arriver au pont Charles, nous passons par quelques jolies petites rues colorées. On croise dans ce secteur pas mal de compagnies qui proposent des voyages en bateau. On peut soit faire des traversées de la Vltava ou bien des petites croisières de quelques heures :

Petit pimousse

 

Nous arrivons au pont Charles, très long et large sur la Vltava. Avant de démarrer la « traversée » du fleuve, on trouve une petite retenue d’eau sur la gauche avec encore des jolies maisons :

Sur le pont

 

Le pont Charles relie le vieux Prague (Staré Město) au quartier de Malá Strana. Il a été construit au 14ème siècle et a été le seul pont sur la Vltava jusqu’en 1741. ici une des tours gothiques qui se trouvent de part et d’autre du pont, et un des nombreux artistes qui y travaillent :

 

Son nom fait référence au roi Charles IV. Le pont Charles a remplacé le pont Judith qui a été emporté par la crue de la Vltava en 1342. Le temps n’était pas au beau fixe, il y n’y avait pas trop de monde sur le pont, nous y sommes repassés un jour ensoleillé et c’était beaucoup plus rempli que là :

Pont presque vide

 

A l’extrémité ouest du pont, une jolie rue typique se dévoile. Il y a quand même pas mal de monde à cet endroit. Bien que l’on voit beaucoup de capuches, il ne pleut pas, c’est le vent qui est froid :

Rue touristique

 

Nous décidons d’aller voir l’horloge astronomique et la place de la Vieille Ville. Pour cela, nous arpentons les rue de Staré Město, la vieille ville. Les bâtiments richement décorés se succèdent par de petites artères pavées, de toute beauté :

 

Prague et l’Absinthe, c’est une longue histoire. On en retrouve en vente partout dans la ville et il y a même des boutiques qui lui sont consacrées. Non loin de là, des arcades avec diverses boutiques et quelques restaurants :

 

Nous arrivons sur la place de la Vieille Ville où se trouve la célèbre horloge astronomique, adossée au mur sud de l’hôtel de ville. Elle date de l’époque médiévale. Sa célébrité tient, en plus de sa beauté et sa complexité, du fait qu’à toutes les heures, jusqu’à 21 heures, elle s’anime. En haut du dernier cadran, les apôtres défilent par les 2 petites portes bleues. Attention toutefois, c’est très rapide, ça a duré 5 secondes horloge en main (oui, il faut une grosse main ! :p). Il vaut mieux arriver 5 minutes avant, pour ne rien rater et pour avoir le temps de se positionner, on n’est pas les seuls à vouloir voir ça ! On peut retrouver la position de la Lune et du Soleil (cadran du haut) et sur celui du bas, le saint du jour et les signes astrologiques :

Horloge astronomique

 

La place de la Vieille Ville est grande, tout autour, il y a ce type d’immeubles que l’on voit ici. Il y a également une grande fontaine et dans le fond, on voit ici, avec ces superbes clochers, Notre-Dame du Týn. Elle est toute serrée entre tous ces bâtiments, pas facile d’en faire une photo convenable. Elle est de style gothique et ses clochers font 80 mètres de haut. Elle a été construite par l’architecte Mathieu d’Arras à partir de 1380. La toiture est achevée en 1450 et les clochers en 1511 :

Notre-Dame du Tyn

 

Nous nous sommes baladés dans les petites rues derrière Notre-Dame du Týn, elles sont assez étroites. Je cherchais un point de vue plus près de la base de l’église, mais sans succès, on peut la voir de bas en haut à un endroit, mais on est beaucoup trop près, à part avec un grand angle, ça semble compliqué :

Rue étroite

 

Après ce petit tour, nous nous sommes rendus au Clementinum. C’est la plus grosse construction du centre, c’est effectivement un bâtiment énorme, on met un certain temps à en fait le tour. C’était autrefois un couvent dominicain qui a été transformé en collège jésuite, le collège Saint-Clément. Cette visite est un peu plus confidentielle que d’autres. A partir du moment où nous sommes rentrés dans l’enceinte du bâtiment, il n’y avait plus un seul touriste asiatique. Pour faire les visites, renseignez-vous avant car elles sont obligatoirement avec un guide. Elles se font en anglais, mais pas en français. Notre guide parlait très bien anglais et avec un petit accent tchèque par-dessus qui fait que j’ai tout compris finalement. Elle prenait le temps de tout bien expliquer et elle parlait un petit peu français, elle a pu expliquer certaines choses à des personnes qui ne parlaient pas anglais. Nous étions dans un groupe avec quasiment que des français, c’était marrant d’en retrouver autant ici :

Clementinum

 

Il y a beaucoup de marches, et les escaliers sont très étroits. Le billet donne accès à plusieurs partie du Clementinum. Tout d’abord, nous avons pu admirer la magnifique bibliothèque baroque de Prague, avec 20 000 ouvrages, mais encore plus dans les réserves, elle est classée parmi les plus belles du monde. Malheureusement, il est formellement interdit de prendre des photos, et on ne peut pas aller à l’intérieur pour ne pas l’abîmer à force de passages répétés. On l’admire depuis une porte, et on tombe en admiration, c’est mon coup de cœur du séjour, en plus de l’horloge astronomique. Pour ne pas trop vous laisser dans le flou, j’ai trouvé un article intéressant et avec de belles photos, un chanceux qui a pu y aller. Nous avons ensuite été dans cette petite salle sombre (à gauche), qui est une salle d’observation astronomique. Sur la photo de droite, c’est le dessous de la coupole de la tour astronomique :

 

Une fois tout en haut de la tour astronomique, nous pouvons en faire le tour pour avoir une vue à 360° sur la ville. Pour l’occasion, j’ai essayé de faire un panoramique. Il n’est pas à 360°, je l’ai réalisé avec 3 photos. On voit à gauche, au fond, Notre-Dame du Týn, puis si on regarde très loin, au centre, on aperçoit la tour TV (notre logement est à côté) :

Panorama

 

Après cette visite, il était l’heure pour un bon petit goûter (la marche ça creuse). Nous nous sommes dirigés vers le 19 de Ovocný trh qui est l’adresse du Grand Orient Café. Sur le chemin, nous avons pu voir une galerie dédiée au cubisme, style qui a eu énormément d’adeptes à Prague :

Kubista

 

Nous voilà devant le Grand Café Orient. Il se trouve à l’étage et déjà l’intérieur du bâtiment est superbe :

 

Eh oui, c’est un café à tendance cubiste. Observer les patères des porte-manteaux ou bien sur la photo juste un peu plus bas, les lustres. C’est très original et très rare. Et c’est aussi très très bon. Nous avons testé la forêt noire, un délice :

 

L’ambiance était détendue, plutôt calme, bref, très agréable. Le seul souci des restaurants, bars et salons de thé en République Tchèque, c’est qu’il y a encore des zones fumeurs, on perd vite l’habitude, et on se rend compte qu’on respire beaucoup mieux dans ces établissements en France. Nous étions pourtant dans une zone non-fumeur, mais il y avait 1 mètre à peine entre les 2 zones :

Lustres cubistes

 

Il était temps de reprendre l’air, le soleil a commencé à pointer le bout de son nez. Nous sommes arrivés sur la place à Náměstí Republiky. De grands magasins et de grands axes pour les tramways s’y retrouvent. Nous en avons profité pour faire un retrait d’argent (là-bas, ça ne file pas vite, la vie n’est pas cher pour nous français). Pour notre prochaine destination, et les pieds commençant à fatiguer, nous avons pris le métro, ici c’est la ligne B (jaune). De plus, avec la Prague Card, c’est inclus, pourquoi s’en priver :

 

Nous sommes descendus à Můstek, puis nous avons pris la grande artère qui s’appelle Národní. Pendant notre marche, mon regard a été attiré par quelque chose de brillant au loin. Nous bifurquons à gauche toute pour aller voir ce que c’est. Nous ne sommes pas déçus du détour, c’est une sculpture mobile, une tête géante de Franz Kakfa, chaque « lamelle » tourne indépendamment. Elle a été réalisée par David Černý qui n’est autre que l’auteur des bébés à face de code-barres que l’on voit entre autre sur la tour TV :

 

Nous avons repris notre chemin pour nous rendre au musée Lego qui se situe au 31 de Národní. Sur une surface de 340 m², le musée accueille plus de 2 500 modèles répartis sur 20 thématiques :

 

De superbes reconstitutions de monuments jalonnent le parcours. Il y a également le Tower Bridge ou bien encore le musée national tchèque et bien sûr le pont Charles :

Saint-Basile en kit

 

Pendant tout notre séjour, nous avons souvent croisé cette petit taupe rigolote. Il s’agit de Topek, un personnage tchèque, une vraie icone. Sur la droite, maître Yoda, une des nombreuses pièces de la collection Star Wars :

 

La mise en valeur des pièces est très bien réalisée, ici, toujours dans l’univers Star Wars, le vaisseau de Boba Fett :

Vaisseau de Boba Fett

 

Voilà, les visites de la journée sont terminées mais je souhaitais tout de même vous faire un petit condensé des stations de métro que nous avons croisé. Tout d’abord Staroměstská sur la ligne A (verte) avec le même look que celles vu dans l’article 2. Puis Náměstí Republiky sur la ligne B (jaune) qui n’a pas tout à fait le même style, mais ça reste dans le motif géométrique répétitif :

 

Un petit coup d’œil au quai de Můstek avec ces voyageurs. Et puis également la déco de la station en elle-même (ligne A – verte), j’adore toujours autant :

 

Aller, pour finir, une vue de détail car je suis vraiment vraiment fan 🙂 :

Ronds et carrés

 

C’est la fin de la troisième journée à Prague, j’espère que la balade vous a plu ! Pour le prochain article, je vous donne rendez-vous dans le quartier juif et tout en haut de la colline de Petřín ! A bientôt !

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 vote
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires