Temps de lecture estimé : 3 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Royaume-Uni – Shoreditch & Street Arts à Londres

Je vous propose aujourd’hui une balade orientée street arts, des balades que j’adore faire, j’ai l’impression de mener une chasse aux trésors en me baladant dans les rues à leur recherche. Lors de mon précédent voyage à Londres, j’étais partie en « chasse » principalement vers Brick Lane, cette fois-ci j’y suis retournée partiellement mais je me suis surtout concentrée sur le quartier de Shoreditch, un peu plus au nord, que je n’avais encore jamais arpenté, c’est parti !

La petite histoire

Le quartier de Shoreditch [1] se trouve dans l’est londonien, dans le borough de Hackney. Du temps où il ne faisait pas partie de Londres, c’était un endroit très pauvre, Shakespeare et sa troupe s’y sont produits avant de migrer vers Southwark, sur la rive sud de la Tamise. Plus au sud, on trouve Whitechapel, vous voyez donc un peu le genre d’ambiance qui pouvait y régner à l’époque … Dans les années 90, le quartier, bon marché, attire des artistes puis des entreprises. Il commence à se repeupler, plein de bars et restaurants ouvrent tout comme des brocantes et des disquaires. Shoreditch n’échappe finalement pas à la gentrification et devient tendance avec pas mal de hipsters. Les loyers ont depuis bien grimpés, pour y vivre, cela ne m’intéresse pas, mais en grande fan de street arts, je dois dire que j’ai été servie :

Vers Brick Lane on retrouve des bâtiments qui servaient d’usines au début du 17ème siècle. Il y eut plusieurs vagues de réfugiés, des irlandais, qui travaillaient aux docks, des juifs Ashkenaze, spécialisés dans les marchés ou bien encore les Bangladeshis qui étaient dans le commerce du textile. Pendant longtemps, Shoreditch fût un quartier de ce qu’on appelle en anglais la « working class », les travailleurs, il n’était pas encore cher, on pouvait y déguster la spécialité de l’East End (l’est londonien) l’anguille à la purée de pommes de terre. Puis les Bangladeshis ont ouverts beaucoup de restaurants de curry, et ensuite sont venus les hipsters, ce qui a encore modifié l’aspect du secteur :

Il y a de plus en plus de magasins « tendance », les habitants du quartier ont même protesté, argumentant que l’on trouve plein d’objets inutiles alors qu’il est difficile de trouver un magasin qui vend des aspirateurs ou des torchons par exemple. Ces changements sont intervenus si rapidement, que beaucoup de populations totalement différentes se retrouvent à cohabiter. Des personnes très croyantes croisent des personnes très branchées, cela a engendré des attaques homophobes dernièrement et les chiffres seraient plutôt à la hausse. Quand on se balade dans ce coin, on remarque qu’il y a des rues remplies de petites boutiques mignonnes, de cafés, etc … mais également d’autres rues très sales avec des bâtiments complètement à l’abandon :

Je suis repassée par quelques rues que je connaissais et puis je suis allée dans une impasse remplie de street arts où je n’étais jamais allée. Grand bien m’en a fait, j’ai découvert au bout une plus grande étendue, avec un peu de verdure, quelques immeubles et des jardins communautaires. On retrouve plusieurs styles, mais ils m’ont tous bien plus. Ce coin est envahis par les artistes, il n’y a quasiment plus de place pour d’autres œuvres. En rebroussant chemin, je reprends la route principale où j’en croise encore, tout d’abord sur une devanture de boutique puis sur un mur parmi plein de tags :

Carnet pratique

Shoreditch | Entre les stations Liverpool Street, Shoreditch High Street et Aldgate East

J’ai bien aimé revenir vers Brick Lane et découvrir plus en profondeur Shoreditch. Ce quartier est plein de contradictions mais il est tout de même très intéressant, d’un point de vue de touriste je précise. Si vous aimez les street arts, foncez-y. Je n’ai pas trouvé qu’en journée le quartier craignait, je n’ai eu aucun souci. Il y a vraiment de tous les types, de grandes fresques, des street arts très colorés, certains tout en détails mais vous pourrez également trouver des collages si vous préférez. Connaissez-vous ce quartier ? Y avez-vous vu beaucoup de street arts ?

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires