Temps de lecture estimé : 5 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Visiter la forteresse médiévale et le village de Yèvre-le-Châtel

Si vous êtes à la recherche du seul village classé parmi les « Plus Beaux Villages de France » dans le Loiret (45), vous êtes au bon endroit ! Il s’agit de Yèvre-le-Châtel, dans le nord du département, non loin de la commune de Pithiviers et à environ 100 km de Paris. Finalement, je n’habites pas si loin que ça, mais je n’avais jamais eu l’idée de regarder les choses intéressantes à visiter dans ce secteur. Le village historique contient une ancienne forteresse médiévale avec église et basse cour. En dehors de l’enceinte, on peut voir également une deuxième église à l’histoire singulière. Cet article a été écrit dans le cadre du rendez-vous inter blogueurs En France Aussi. Ce mois-ci c’est Aurélie du blog Traveling address qui a lancé le thème « En voyage à côté de la maison ». Alors c’est parti !

Publication : 1er Juin 2020

Lecture : 5 minutes

Sommaire

 

1. Yèvre-le-Châtel

     1.1 La forteresse médiévale

     1.2 Le village

2. A lire aussi

3. Carnet pratique

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Centre Val-de-Loire

Département : Loiret (45)

Yèvre-le-Châtel

Yèvre-le-Châtel est une commune qui a été rattachée, depuis 1973, à celle de Yèvre-la-Ville, plus au sud. Yèvre-le-Châtel est situé sur un éperon rocheux, dans le Gâtinais, à la limite de la plaine de la Beauce. Historiquement, le village se trouvait à la limite des anciens évêchés d’Orléans (45) et de Sens (89). A l’est, s’écoule la Rimarde et on retrouve également le méridien de Paris, l’ancien méridien de référence (il a été supplanté par celui de Greenwich en 1884) qui traverse la France de Dunkerque à Perpignan en passant par l’Observatoire de Paris.

Le village de Yèvre-le-Châtel est classé parmi les « Plus Beaux Villages de France » depuis 2002. Pour vous garer, un parking gratuit est mis à disposition, il est d’ailleurs situé à côté d’un champ qui offre une superbe vue. Bien que le site soit classé, la personne qui était à la billetterie m’a indiqué qu’il n’était pas forcément envahi par les touristes. Il souffre peut-être de sa proximité avec les châteaux de la Loire, Chambord est à environ 100 km. Le village ainsi que la forteresse médiévale sont pourtant superbes. L’entrée pour visiter l’ancien château avec ses tours est seulement de 5 € en plus, bref, c’est une visite pour toutes les bourses.

La forteresse médiévale

La forteresse médiévale date du 13ème siècle, on y retrouve 4 tours se trouvant dans la cour haute, de forme ovale. Autour, il y a des douves sèches puis une basse cour où l’on peut voir le castelet, une porte fortifiée qui défendait l’entrée de la basse cour. On y trouve actuellement la billetterie et un magasin de produits régionaux. Dès le 10ème siècle, Yèvre est une possession de l’abbaye de Fleury (45). Vient ensuite le rattachement du château à la couronne, se situant probablement vers 1112, lorsque Louis VI le Gros contraint le vicomte de Foulques à lui céder Yèvre-le-Châtel dont il fit une puissante châtellenie (plus petite unité d’un découpage administratif, terme datant du Moyen-Âge).

Vers 1200, sur ordre de Philippe Auguste, le château fut reconstruit selon les derniers perfectionnements de l’architecture militaire rapportés des Croisades. Pendant la guerre de Cent Ans, Yèvre-le-Châtel restera, avec Montargis (45), la seule place forte au nord de la Loire à ne pas tomber entre les mains des Anglais ou des Bourguignons. A la fin du 15ème siècle, du fait de l’extension du domaine royal et des progrès de l’artillerie qui rendirent ses défenses obsolètes, Yèvre-le-Châtel perdit de son importance et son rôle de place forte.

Un inventaire indiquait déjà en 1610 que le château était en ruine. La justice royale continuera de siéger à Yèvre-le-Châtel jusqu’à la Révolution. Depuis les tours, on a un super panorama sur la région et le village. Dans la cour haute, des carrés botaniques ont été installés. Des végétaux, des plantes médicinales ainsi que des plantes alimentaires y sont cultivés, ils sont représentatifs de la flore des jardins médiévaux. On peut accéder au chemin de ronde sur 3 côtés de la structure. Les escaliers pour accéder aux tours sont assez raides mais il n’y a pas beaucoup de marches, une trentaine maximum. A l’intérieur de la base d’une des tours, on peut regarder un petit film sur l’histoire de la forteresse, il n’était par contre pas visible lors de ma visite.

Le village

Hormis la forteresse, il y a bien évidemment le village de Yèvre-le-Châtel à visiter. Il n’est pas très grand, vous aurez fait le tour assez rapidement, cela sera l’occasion de flâner, de passer et repasser dans ses rues superbement fleuries. Vous retrouverez quelques petits restaurants ainsi que la boutique de produits régionaux dont je vous parlais plus haut. L’église Saint-Gault se trouve dans l’enceinte du château, c’est une ancienne abbaye du domaine, fondée au 11ème siècle. Elle fût dotée, au 13ème siècle, d’un bas-côté gothique et on y accède par un portique de style ogival.

Une fois que vous aurez fait le tour des remparts, plusieurs petites rues s’offrent à vous. Amusez-vous à chercher les sculptures disséminées dans tout le village, plusieurs artistes y ont déposé des œuvres, que cela soit des statues ou des portails en fer. A l’ouest, un peu plus loin, allez jusqu’à l’église Saint-Lubin, une église particulière, elle semble en ruine. Au 13ème siècle, les habitants obtiennent de l’évêque d’Orléans l’autorisation d’élever une église paroissiale à l’extérieur du village. Après l’intervention des moines de St-Benoît-sur-Loire, les travaux sont interrompus, ils reprennent après la guerre de Cent Ans mais l’église ne fut, au final, jamais achevée.

Le bâtiment, de pur style gothique, fut construit en peu de temps, c’est un signe probable d’une intervention royale, il est parfaitement homogène. Juste à côté, vous pourrez admirer la croix hosannière, sur son socle haut de 6 marches. Pour prolonger la balade dans le secteur, plusieurs randonnées sont possibles. Un grand circuit de 6 heures vous est proposé ainsi qu’un itinéraire qui longe la Rimarde notamment.

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A voir

Forteresse médiévale » 1 Place du Château – 45300 Yèvre-la-Ville » 5 € » Site

Il y a toujours des choses à voir près de chez nous, le tout est de bien chercher. Certains endroits ne bénéficient pas de beaucoup de publicité et c’est bien dommage. J’ai beaucoup aimé la forteresse médiévale ainsi que le village de Yèvre-le-Châtel. L’ensemble est plutôt bien conservé et entretenu. On est sur une visite tranquille car il n’y a pas un afflux massif de touristes, on prend le temps de discuter avec les personnes sur place, on se balade à notre rythme. Comptez une demie journée pour bien profiter des lieux et si vous voulez vous dégourdir les jambes, des randonnées sont là pour vous satisfaire. Connaissez-vous Yèvre-le-Châtel ? Avez-vous apprécié la visite ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

40 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires