Temps de lecture estimé : 4 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Le Refuge de l’Arche à Château-Gontier, au secours des animaux sauvages

De passage sur Laval pour un week-end avec des amis, j’ai eu l’occasion de découvrir le Refuge de l’Arche à Saint-Fort dans l’agglomération de Château-Gontier, une commune au sud de Laval. C’est un établissement spécialisé dans l’accueil d’animaux sauvages issus de la captivité, provenant de particuliers, de saisies par les autorités, de fermetures de parcs zoologiques et de laboratoires. Sa mission principale est donc la sensibilisation du public à l’utilisation d’animaux sauvages dans notre société !

Publication : 25 Octobre 2013

Mise à jour : 13 Avril 2020

Lecture : 4 minutes

Sommaire

1. Le Refuge

     1.1 Les animaux

2. A lire aussi

3. Carnet pratique

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Pays de la Loire

Département : Mayenne (53)

Le Refuge

Le Refuge de l’Arche a été créé en 1974, c’est une association reconnue d’utilité publique. Elle accueille donc des animaux sauvages non domestiques achetés ou importés par des particuliers au retour d’un voyage, issus de zoos, de laboratoires ou de cirques, saisis par les autorités (douane, police, etc …). Il y a également des animaux domestiques exotiques trop vieux et trop encombrants pour leurs propriétaires.

Le Refuge s’occupe également d’animaux issus de la faune sauvage locale trouvés blessés dans la nature et restés infirmes, ces animaux étaient d’ailleurs la mission première du Refuge. Ils leur apportent des soins et les relâchent dans la nature quand cela est possible. Chaque année, le Refuge organise des événements ponctuels en lien avec la cause animale. Des ateliers éducatifs sont disponibles pour les enfants de 6 à 12 ans ainsi que des activités proposées pour des groupes scolaires ainsi que pour les centres de loisirs.

Sur place, vous retrouverez un point de restauration, une zone de pique-nique ainsi qu’une boutique. De 2016 à 2019 de nombreux aménagements ont été réalisés, comme des renouvellements d’installations, la construction de nouveaux espaces plus vastes, la création de nouveaux locaux tels que la quarantaine, l’infirmerie et une zone de transit pour l’accueil d’urgence d’animaux. Un nouvel accueil a été créé avec une nouvelle scénographie pour accompagner et expliquer aux visiteurs la démarche de l’association. Il y a également des panneaux devant les enclos qui racontent l’histoire des animaux, cela permet de mieux prendre conscience de leur parcours douloureux.

Les animaux

On retrouve environ 40 espèces de mammifères comme des rongeurs, des ongulés, des félins et des primates. Il y a 60 espèces d’oiseaux allant des rapaces aux perroquets en passant par des palmipèdes et des corvidés. Vous pourrez voir également des reptiles (serpents, tortues …). On retrouve des animaux avec des histoires singulières comme une panthère retrouvée en train d’errer dans le Périgord ou bien encore des renards qui avaient été élevés comme des animaux de compagnie.

Les singes macaques magots étaient beaucoup vendus (illégalement évidement) dans les années 90 à des touristes comme des « ouistitis » qui ne devaient jamais grandir, des combats entre magots étaient aussi organisés. Il y a également ces oiseaux d’eau qui se trouvaient sur le terrain d’une grande demeure dont le propriétaire venait de décéder et qui étaient livrés à eux-mêmes.

Tous les animaux ne sont pas issus de saisies ou trouvés errant dans la nature, certains propriétaires viennent les apporter eux-mêmes, ne pouvant plus s’en occuper. On retrouve aussi des animaux qui étaient malheureusement destinés à des cirques et qui n’ont pu être « dressés », ces cirques s’en sont débarrassés comme de vulgaires objets.

Bref, je ne vais pas tout vous détailler, je ne veux pas vous déprimer non plus, mais il faut être conscient que ces histoires sont assez fréquentes et qu’il faut continuer à renforcer les lois sur la détention d’animaux sauvages et exotiques. Le Refuge de l’Arche ne compte pas moins de 80 000 visiteurs par an ce qui finance pour une bonne moitié les frais liés aux lieux.

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A voir

Refuge de l’Arche » 13 quater Rue Félix Marchand – 53200 Saint-Fort » 12 € » Site

Le Refuge de l’Arche est un sanctuaire pour les animaux de tous horizons. Leur mission est primordiale et malheureusement, ils ne peuvent pas tous les accueillir, la taille du Refuge étant limité. La sensibilisation du public est un aspect essentiel du parcours de visite, cela contribue à éviter que des particuliers ne détiennent des animaux sauvages dont ils ne sont de toute façon pas aptes à s’occuper. Je pense que même pour les animaux domestiques, il faut être responsable et conscient des besoins de l’animal pour en détenir. Ces lieux nous aident à réaliser que les animaux n’ont pas besoin de nous à la base, qu’ils sont mieux dans leur milieu naturel même si ce n’est pas toujours facile, à cause de l’Homme encore une fois. Connaissez-vous ce lieu ? Y êtes-vous déjà allés ? Appréciez-vous la démarche du Refuge ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires