Travel Marmotte Travel Marmotte

Auvergne – Puy de Sancy & Besse

Bonjour à toutes et à tous, continuons notre balade en Auvergne. Durant notre séjour, nous avons alterné entre randonnées et visites de villes et villages. Cet article ne déroge pas à la règle, je vous propose la montée du Puy de Sancy  [1] ainsi que la visite du centre-ville de Besse [2], en route ! 🙂

Le Puy de Sancy fait parti des monts Dore, il est à 35 km au sud-ouest de Clermont-Ferrand et il est haut de 1 885 mètres, cela en fait le point culminant du Massif Central et le plus haut volcan en France métropolitaine. Sa physionomie fait plus penser à une montagne qu’à un volcan, on y retrouve de fortes pentes et de nombreuses arrêtes déchiquetées. Parmi les ruisseaux qui prennent leur sources sur les flancs du Sancy il y a la Dore et la Dogne qui se réunissent un peu plus bas pour donner naissance à la Dordogne. Il existe plusieurs chemins de randonnées pour aller tout en haut du Puy de Sancy, certains sont au pied du départ du téléphérique et vont tout en haut du volcan et d’autres démarrent à l’arrivée en haut du téléphérique pour aller en haut du Puy. Nous avons opté pour le téléphérique et une randonnée d’environ 30 minutes pour atteindre le sommet. Si vous décidez de tout faire à pieds, il me semble qu’il faut bien prévoir 2h30 l’aller. L’aller-retour en téléphérique coûte 10,20 €. Une fois arrivés en haut, les paysages nous happent, c’est juste magnifique ! Il y a de petits sentiers de randonnées un peu partout, mais il faut bien faire attention à ne pas en sortir. Sur les chemins, plusieurs écriteaux mentionnent que les pentes des volcans sont très friables, et que pour leur préservation, il faut rester sur le chemin. A mi-parcours, nous arrivons sur un sentier plus pentu munis de sortes de boudins, un panneau nous explique que ce sentier est en cours de restauration et qu’ils essayent actuellement cette méthode pour freiner l’érosion. D’autres chemins vous emmènent également vers le Puy Ferrand qui culmine à 1 854 mètres, ça a l’air d’être une autre très belle balade, mais on ne peut pas tout faire :). Il y a aussi des sentiers bien plus larges qui sont en fait des pistes de ski en hiver, on trouve notamment près du départ du téléphérique plusieurs télésièges (à l’arrêt en été) :

Nous voilà en haut, la vue porte très loin, on repère de suite l’agglomération de Clermont-Ferrand et on voit l’étendue de la chaîne des volcans. J’ai eu la très bonne idée de prendre le trépied pour faire quelques poses longues car il y avait pas mal de passages nuageux vu d’en bas mais en fait, si les nuages vont si vite c’est grâce au vent. Même si je m’attendais à en avoir une certaine dose, je ne pensais pas qu’il allait y avoir des rafales de folie à vous glacer le sang. La stabilité du trépied était à la limite, additionnée aux gens qui passaient non loin (j’ai eu beau me mettre à part), ça a raccourci un peu la séance. J’ai donc quelques photos, au moins, on voit bien défiler les nuages. Nous sommes ensuite redescendu par le sentier « pépère », fait d’escaliers en bois, pour les moins sportifs, mais même en descendant, il y a pas mal de dénivelé et ça a bien fait chauffer les muscles des cuisses, alors j’imagine qu’en montée, c’est pas mal aussi finalement. Je préfère le côté par lequel on a fait l’ascension car les escaliers me coupent les jambes en montée, rien de mieux qu’une pente ! Si vous êtes dans le coin, ne faites pas l’impasse sur ce volcan, il est assez facile d’accès grâce au téléphérique et la vue est à couper le souffle :

Après l’effort, le réconfort, nous décidons de nous balader dans le village de Besse. C’est très mignon, plein de petites boutiques très sympas, entre produits régionaux et coutelleries (une spécialité de la région). La commune s’appelle Besse-et-Saint-Anastaise mais, par endroits et sur certaines cartes, il subsiste encore l’ancien nom Besse-en-Chandesse. Il y a une quasi uniformité dans les constructions du centre-ville, les maisons sont faites en pierre de Besse, qui ressemble pas mal à la pierre de Volvic, c’est également une trachyandésite (une roche volcanique). Au détour d’une rue, on trouve une mini cabine jaune, elle est devant l’entrée du musée du ski. Si vous souhaitez prolongez la balade, il y a aussi la maison de l’abeille. Nous avons pris un goûter dans une boulangerie et nous avons pu manger de la brioche à la tomme, une spécialité locale. Nous avons pris la version sucrée, on ne sent pas du tout le fromage mais ça lui donne un côté moelleux délicieux :

En remontant le village, vous tomberez sur le beffroi, il y en avait plusieurs par le passé, mais c’est la dernière porte encore debout. Juste à côté, un café avec une terrasse très petite qui est d’ailleurs appelée la plus petite terrasse du monde (eh oui, rien que ça !). Nous avons mangé dans un restaurant très sympa, le Bessoi, qui propose pas mal de crêpes mais également des spécialités régionales dont évidemment la truffade ou l’aligot (miam). J’ai trouvé des noms de rues bien sympas comme la Cour des Miracles par exemple et aussi un chat flippant 🙂 :

Carnet pratique

Puy de Sancy | Pied du Sancy – 63240 Mont-Dore | Téléphérique : 10,20 € | Site

Le Bessoi | 1 Place de la Gayme – 63610 Besse-et-Saint-Anastaise

 

J’ai adoré le Puy de Sancy, une montée qui peut être facilitée grâce au téléphérique, des paysages magnifiques, un volcan avec une forme atypique, une végétation superbe, juste un peu trop de vent ! :p Le village de Besse-et-Saint-Anastaise est celui que j’ai préféré lors de ces vacances, le plus mignon je trouve et avec pas mal de boutiques qui font vivre le centre. Vous trouverez même un petit supermarché en bas. Connaissez-vous ces 2 lieux ? Les avez-vous aimé ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 vote
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires