Dans cet article, je vous propose de découvrir la jolie ville de Bruxelles, capitale de la Belgique. Nous nous baladerons dans le centre-ville, sur la Grand-Place, visiterons quelques musées et finirons le parcours par quelques street arts, alors en route ! 🙂

Centre-ville

Bruxelles, la capitale de la Belgique, est plutôt accessible pour la moitié nord de la France, elle se trouve à environ 3h30 de Paris.

J’ai fait le choix d’un appartement loué via Airbnb dans un quartier à moins de 10 minutes à pied de la Grand-Place. Comme les stationnements résidentiels sont compliqués, j’ai opté pour un parking souterrain surveillé via le site BePark, un site où l’on peut réserver en ligne à l’avance. J’ai payé 32 € pour 4 jours pleins, on accède au parking grâce à une application qui reconnait la voiture, et au pire, si ça ne fonctionne pas ou que vous n’avez pas de smartphone, il y a un numéro à appeler pour que l’on vous ouvre. Le parking est situé au début du quartier européen, à l’est de la ville.

La Brussel Card est intéressante si vous compter faire des musées et des attractions. Pour 24 heures, c’est 29 €, pour 48 heures, 39 € et pour 72 heures c’est 46 €. Attention tout de même, car elle n’inclut pas les transports en commun. Dans le cœur historique, tout se fait très bien à pied, ce n’est pas très grand, mais si vous voulez vraiment un forfait avec les transports, un option peut s’ajouter à la carte, entre 8 et 19 € selon la durée de la carte. Les transports sont pratiques, assez fréquents et bien entretenus.

Quand vous commencerez à arpenter le centre-ville, vous tomberez fatalement sur la Grand-Place. On y retrouve l’hôtel de ville, le musée de la ville ou bien encore le musée du cacao et du chocolat, je n’ai d’ailleurs pas visité ce dernier car il était assez similaire à Choco-Strory à Bruges.

Je remarque qu’il y a un bon nombre de boutiques qui proposent des gaufres belges, à des prix plus ou moins chers. Dans le quartier autour de la Grand-Place, il y a la Maison Dandoy, un établissement réputé pour ces biscuits, spéculoos et autres gourmandises. J’ai testé, c’est très bon ! Vous n’êtes pas obligés d’acheter dans leur boutique, elle est assez petite, vous pouvez retrouver leurs produits dans les « Belgique Gourmande » sorte d’équivalent de la « Cure Gourmande » en France.

Au détour d’une petite rue, si vous remarquez un attroupement, c’est forcément l’endroit où se trouve le Manneken-Pis ! Lors de mon passage, il était habillé avec un costume d’une guilde. Vous pourrez voir beaucoup plus de ses costumes au musée de la ville, une vraie victime de la mode ce Manneken-Pis !

Dans le centre-ville, vous pourrez croiser le chemin de plusieurs galeries couvertes, toutes très belles. On y retrouve, comme souvent, des boutiques de luxe ainsi que des boutiques avec des prix plus raisonnables. Il y a le passage du nord, mais aussi les très célèbres galeries royales Saint-Hubert.

Les façades flamandes devraient également attirer votre œil, je les trouve très jolies, il faut bien penser à lever le nez, même dans les rues commerçantes. Si vous aimez l’Art Nouveau, arrêtez vous à l’ancien magasin Old England, au 2 Rue Montagne de la Cour. Il date de 1898 et accueille maintenant le musée des instruments de musique. Il y a beaucoup de jolis bâtiments, de beaux édifices religieux, des parcs et des statues, vous devriez avoir de quoi faire dans le centre.

Le musée de la ville

Pour accéder au musée de la ville, situé dans la Maison du Roi, il faudra retourner sur la Grand-Place. On y retrouve pas mal de céramiques (d’un goût particulier), mais aussi quelques tableaux, vieilles cartes de la ville ou bien encore des statuts et des horloges.

Ce qui est le plus intéressant, c’est sans doute le dernier étage où l’on retrouve une partie des costumes du Manneken-Pis. Il y a en a une centaine d’exposés même si la collection complète dépasse les 800 pièces ! Il y a des costumes traditionnels du monde entier, des costumes liés à des événements, et pas mal qui sont en rapport avec les guildes, qui ont une histoire très forte à Bruxelles.

Avant de partir, prenez le temps de regarder les escaliers en bois ainsi que les vitraux qui représentent divers endroits dans le monde. En sortant du bâtiment, admirer la Maison du Roi qui date de la fin du 19ème siècle, de style néo-gothique. Appelé Broodhuis en néerlandais, ce nom fait référence à l’origine du lieu. Au 13ème siècle, dans ce secteur, on retrouvait une halle aux pains. L’appellation en français, Maison du Roi, rappelle les propriétaires du bâtiment, les ducs de Brabant. Au début du 16ème siècle, c’est Charles Quint, roi des Espagnes qui occupe les lieux. On retrouve plusieurs références à Charles Quint à l’intérieur du bâtiment.

Tour de Hal

Avant d’aller visiter la Tour de Hal, je m’arrête déjeuner chez Pin Pon, sur la place du Jeu de Balle où se tenait un marché pour les chineurs. C’était noir de monde, il était très dur de se frayer un chemin, ça a l’air très réputé.

Le restaurant Pin Pon est un peu plus cher que la moyenne mais c’est très bon et le cadre est joli. On se trouve dans une ancienne caserne de pompiers, et tout en haut, on peut manger sous une superbe verrière. Le bar est fait de lances à incendie, c’est très original. Attention, il semble fermé temporaire en 2022, à vérifier de votre côté avant de partir.

Mon ventre étant bien rempli, je repars un peu plus au sud pour découvrir la Tour de Hal qui a tout de même plus de 600 ans. C’est un des derniers vestiges de la seconde enceinte médiévale de la ville, visibles vers le 150 Boulevard du Midi. Il y a pas mal de marches, ne mangez pas trop lourd ! Des objets liés à la tour et son ancienne activité sont exposés. On y présente l’histoire du bâtiment et de son occupation à travers les siècles. La défense de la ville, ses corporations ainsi que son folklore sont présentés.

On ne grimpe pas tous les escaliers d’un coup, un arrêt se fait à chaque étage, puisqu’il y a des expositions. Il y a par exemple des objets liés aux guildes de la ville. Il y a également une perche dressée qui servait à la guilde des tireurs. Cette perche était utilisée en remplacement des cibles habituelles qui étaient mises tout en haut des églises. Les tirs ratés occasionnaient des dégâts, et devant le mécontentement des autorités religieuses, d’autres solutions ont du être trouvées.

On peut observer également 2 chevaux naturalisés, les plus anciens connus, ayant appartenu à l’archiduc Albert et son épouse Isabelle d’Autriche, l’Infante d’Espagne, qui régnèrent sur les Pays-Bas de 1598 à 1621. Tout en haut de la tour, se trouve un grenier avec toute la charpente apparente, cet espace peut être loué pour des séminaires.

Le musée Magritte

Je prends la direction du musée Magritte, qui se trouve dans le musée des Beaux-Arts. Le bâtiment en lui-même est très beau, la verrière est impressionnante. Le musée a ouvert en 2009, il représente environ 2 500 m² de surface. On y retrouve la plus grande collection au monde d’œuvres de René Magritte, il y en a environ 230 ainsi que des archives. On y retrouve des tableaux, des gouaches, des dessins ou bien encore des sculptures. Magritte, né en 1898 et décédé en 1967, est un grand peintre surréaliste belge. Ce courant, dont la naissance est placée à 1924, est essentiellement littéraire à ses débuts. Il est rapidement rejoint par d’autres formes d’art.

Je me dirige vers la partie dédiée à Magritte et je commence la visite par le sous-sol pour le contrôle des billets, puis je prend un ascenseur qui m’amène 3 ou 4 étages plus haut. Je commence la visite tout en haut, et de salle en salle, je redescends. Je retrouve des tableaux célèbres du peintre, mais également des dessins pour des publicités, qui sont bien moins connus. Il a également réalisé des partitions de musique, des photographies et des films. La visite me permet de découvrir d’autres facettes de Magritte, elle se fait en 1h/1h30.

Street arts

Pour agrémenter vos balades, je vous propose de chercher des street arts. J’e ai trouvé à peu près partout, vers le quartier de la Bourse, près de mon hébergement ou bien dans l’hyper centre. On retrouve un grand nombre de street arts sur la bande dessinée, car forcément, il ne pouvait en être autrement à Bruxelles, la capitale de la BD. On retrouve Tintin, Benoît Brisefer, Thorgal, Boule et Bill, Spirou ou bien encore Néron.

Des commerces ont également droit à des street arts, cela embelli et donne très envie d’y rentrer. Certaines fresques se trouvent en hauteur, il faudra donc lever le nez. De nombreuses initiatives sont proposées pour habiller les murs de la ville, l’association Urbana œuvre en ce sens. Autour de la capitale belge, il existe aussi un grand nombre de street arts, si vous avez le temps de sortir des frontières du centre-ville, n’hésitez pas.

Mon hébergement

Mon hébergement était un 2 pièces spacieux. Le quartier de la Bourse est vivant, en bas de la rue à quelques pas, on retrouve pas mal de restaurants et de bars. Il y a une cuisine américaine, séparée du salon par une grande bibliothèque.

Depuis le balcon on peut apercevoir l’église Notre-Dame aux Riches Claires. qui a une architecture assez atypique. Elle est de style baroque et a été construite en 1665. Des religieuses urbanistes, dites Riches-Claires, s’y établirent. Juste au coin de la rue, on retrouve également un théâtre.

Dans le quartier, on retrouve aussi le Zinneke-Pis, équivalent canin du fameux Manneken-Pis. Dans la ville, vous pourrez aussi voir Jeanneke-Pis, la sœur du fameux Manneken-Pis. Elle est présentée avec une fontaine et se situe entre les numéros 10 et 12 de l’impasse de la Fidélité. L’hébergement se situe dans un quartier avec plein de restaurants et friteries. Je vous conseille Fritland, les frites sont délicieuses ! Il y a également Mannekenfites que je n’ai pas testé, mais dont la devanture m’a fait sourire.

A lire aussi

Carnet pratique

Gourmandises

 

  • Maison Dandoy » 31 Rue au Beurre – 1000 Bruxelles » Site

 

A voir

 

  • Manneken-Pis » Croisement Rue du Chêne et Rue de l’Etuve – 1000 Bruxelles » Site
  • Passage du nord » 40 Rue Neuve – 1000 Bruxelles » Site
  • Galeries royales Saint-Hubert » 5 Galerie du Roi – 1000 Bruxelles » Site
  • Musée de la ville » Grote Markt van – 1000 Bruxelles » 10 € » Site
  • Tour de Hal » 150 Boulevard du Midi – 1000 Bruxelles » 10 € » Site
  • Musée Magritte » 1 Place Royale – 1000 Bruxelles » 10 € » Site
  • Zinneke-Pis » 35 Rue des Chartreux – 1000 Bruxelles

 

Se restaurer

 

  • Pin Pon » 62 Place du Jeu de Balle – 1000 Bruxelles » Site
  • Fritland » 49 Rue Henri Maus – 1000 Bruxelles » Site
  • Manneken Frites » 30 Rue du Midi – 1000 Bruxelles

J’ai beaucoup aimé le centre-ville de Bruxelles, cosmopolite, varié, de belles architectures, de beaux musées et plein d’endroits gourmands. J’ai beaucoup apprécié la Tour de Hal, je n’y serais sûrement pas allée de moi-même, n’ayant pas connaissance du lieu, la visite était comprise dans la Brussel Card. J’y ai découvert des objets étonnants et ces chevaux naturalisés, des éléments historiques importants bien que voir des animaux naturalisés me fait toujours un peu bizarre. Le musée Magritte était très intéressant, pas trop grand, juste ce qu’il faut. Les maisons flamandes, le bâtiment du musée des instruments de musique ou bien encore le Manneken-Pis et sa garde-robe délirante sont autant de choses à voir. Connaissez-vous Bruxelles ? Qu’avez-vous aimé le plus dans cet article ? Avez-vous des souvenirs à nous faire partager sur Bruxelles ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires