Temps de lecture estimé : 5 minutes 5 1 vote Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Visite de la basilique de Saint-Denis et de sa nécropole royale

Dans cet article, je vous propose une visite d’un édifice religieux francilien, la basilique Saint-Denis, située à 5 km de Paris. Si le nom vous dit quelque chose, c’est parce que la basilique abrite la nécropole des rois de France (Robertiens, Capétiens, Mérovingiens et Carolingiens), rien que ça ! La basilique se trouve au nord du secteur du Stade de France et vous pouvez y accéder par la ligne 13 du métro, à la station du même nom. C’est parti pour la visite !

Publication : 16 Mars 2018

Mise à jour : 18 Juillet 2021

Lecture : 5 minutes

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Ile-de-France

Département : Seine-Saint-Denis (93)

La basilique

Avant l’an 500, on retrouve déjà sur le site de Saint-Denis une nécropole gallo-romaine. Il y eut une église sous la dynastie des carolingiens mais elle fut reconstruite entre 1135 et 1144 par l’abbé Suger, conseiller des rois Louis VI et Louis VII. Il a souhaité mettre en valeur les reliques de Saint-Denis dans un nouveau Chœur. Au XIIIème siècle, les travaux initiés par l’abbé Suger reprennent car la nécropole royale à besoin de plus de place. Il y eut une profanation de la basilique en 1793, plus d’une centaine de rois et reines virent leurs cendres jetées par les révolutionnaires et une partie du trésor fût transformée en monnaie. La basilique est classée aux monuments historiques depuis 1862 et son jardin, qui fait le tour de l’édifice, est classé depuis 1926.

La basilique est idéalement située en centre-ville. Le métro est juste à côté, j’ai dû marcher 3 ou 4 min avant de la voir. Sur le parvis, on retrouve également la mairie de Saint-Denis. Il y a une partie gratuite, c’est celle de la nef, la partie payante est celle de la nécropole. On peut accéder aussi avec le billet, à une salle à l’extérieur de la basilique, où l’on peut retrouver des panneaux retraçant l’histoire des lieux ainsi qu’un documentaire et une maquette.

L’intérieur

La hauteur de la basilique est assez impressionnante, 29 mètres, elle est longue de 108 mètres et large de 39. Afin de donner une impression de hauteur plus forte, les maîtres d’œuvre ont utilisé des piliers formés par plusieurs colonnettes. Le chevet, selon le souhait de l’abbé Suger, est légèrement surélevé pour que le regard du pèlerin soit attiré, dès son entrée dans l’édifice, par les reliques de Saint-Denis.

Les vitraux de la basilique sont parmi les plus anciens, de style gothique, au monde. La plupart des vitraux actuels datent du 19ème siècle. La basilique conserve 10 verrières médiévales incomplètes dont certains éléments ont été dispersés dans différents musées et églises suite à la Révolution.

L’orgue a été conservé presque intégralement dans son état d’origine et est considéré par certains comme l’un des plus beaux instruments de France. Le buffet et la partie instrumentale sont classés par les Monuments Historiques au titre d’objet mobilier.

Les gisants et tombeaux

A l’époque gallo-romaine, il y avait déjà un cimetière puis vers 475, Sainte-Geneviève acheta les terres alentour et fit construire une église pour y abriter la sépulture de Saint-Denis, premier évêque de Paris, martyrisé au 3ème siècle.

Le premier roi à se fait inhumer à Saint-Denis est Dagobert Ier, il faisait partie de la dynastie des mérovingiens. On peut retrouver son gisant dans le chœur central, c’est le seul à être positionné sur le côté, regardant les reliques de Saint-Denis. Il y a donc de nombreux souverains de Dagobert Ier à Louis XVIII. Petit à petit, la nécropole reçut les sépultures non seulement des rois et des reines mais également celles des membres des familles royales et de grands serviteurs du royaume.

On croise le chemin de la tombe de la célèbre « Berthe au grand pied » qui était l’épouse de Pépin le Bref et la mère de Charlemagne. Différentes tombes sont agencées de manière très variée, leurs présentations diffèrent beaucoup d’un endroit à l’autre de la basilique. Plus loin, les ducs d’Orléans reposent au-dessus de statuettes d’apôtres et de saints.

Dans la partie principale, on retrouve le tombeau imposant de François Ier ainsi que de sa femme Claude de France, leurs statues se distinguent facilement, car elles ont les pieds nus. Un monument funéraire est dédié à Louis XVI et Marie-Antoinette, il a été réalisé par Edme Gaulle et Pierre Petitot en 1830.

La crypte

La crypte se situe au sous-sol de l’édifice et comporte le plus de tombes anciennes, de l’époque mérovingienne pour la plupart ainsi que la sépulture supposée de Saint-Denis. De petites chapelles sont distribuées aux extérieurs, les couleurs des vitraux sur le sol sont du plus bel effet. Dès Henri IV, par manque de place, les Bourbon furent inhumés dans la partie centrale de la crypte, peu à peu aménagée en un caveau qui devint le leur. Ils reposaient dans de simples cercueils de plomb entourés de bois.

C’est dans la crypte que l’on peut voir des traces d’art roman, elles sont rares en Ile-de-France. On croise le chemin de Louis VIII, Louis XVI ainsi que Marie-Antoinette ou bien encore Louis XVIII. Certains étaient initialement inhumés dans d’autres endroits et d’autres ne sont pas encore là. Il est prévu un emplacement pour Charles X, il est pour le moment toujours en Slovénie, dans le monastère de Kostanjevica (où il mourut en exil). De l’autre côté, on peut voir des sortes de cercueils ouverts, ils sont issus des fouilles de la crypte archéologique menées par Michel Fleury entre 1953 et 1976.

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A voir

Basilique de Saint-Denis » 1 Rue de la Légion d’Honneur – 93200 Saint-Denis » 9,50 € » Site

Je suis très contente de ma visite, on m’en avait beaucoup parlé et la basilique est vraiment superbe, même si la crypte reste mon endroit préféré. Avez-vous remarqué que sur la façade de la basilique, il manquait une tour, à gauche ? La tour et la flèche nord ont été démontées en 1847, c’était à l’époque le symbole de la ville. Depuis plusieurs années il est question de les reconstruire. Le projet n’est pas encore lancé mais a déjà quelques soutiens. Y êtes-vous déjà allés ? Qu’avez-vous le plus aimé ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

5 1 vote
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires