Temps de lecture estimé : 5 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Vaux le Vicomte – Château & jardins

Je vous propose de découvrir (ou redécouvrir) le célèbre château de Vaux-le-Vicomte en Seine-et-Marne (77), situé en Ile-de-France. Ce château, qui est le plus grand monument privé de France, a inspiré Louis XIV pour la réalisation de Versailles. Cet article participe au rendez-vous « En France Aussi », le thème est « château » et il a été initié par Sabrina du blog Entre Sarthe et Mayenne, en route ! 🙂

[ Article mis à jour le 04 Février 2021 ]

Sommaire

1. Vaux-le-Vicomte

     1.1 Les intérieurs

     1.2 Les expositions

     1.3 Les jardins et le parc

Date de la visite : 14 Octobre 2017

Pays : France

Région administrative : Ile-de-France

Département : Seine-et-Marne (77)

Début de construction : 1656

Fin de construction : 1661

Style : Classique

Superficie : 2 500 m²

Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte est situé près de Melun, sur la commune de Maincy, à environ 50 km de Paris. Il date du 17ème siècle, sa construction s’étale de 1656 à 1661. Le château est l’œuvre de l’architecte Louis Le Vau (connu pour être l’un des principaux architectes de Louis XIV), il a également travaillé sur les plans de Versailles. Ce château a été construit pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Ce dernier avait également engagé Charles Le Brun, un peintre-décorateur réputé ainsi que André Le Nôtre, célèbre paysagiste, notamment à l’origine de bons nombres de jardins à la française. Tous les 2 étaient déjà au service du roi. Il est raconté que Louis XIV, invité à une fête à Vaux-le-Vicomte en 1661, aurait été jaloux de tant de splendeur. Il aurait donc décidé de construire Versailles, entouré de Le Vau, Le Brun et Le Nôtre pour en faire le plus beau château du monde. Quelques jours après la fête, Louis XIV fait arrêter (il préparait cela depuis quelques mois) son, devenu trop puissant, surintendant Nicolas Fouquet par d’Artagnan en personne. Les chefs d’accusation sont nombreux, malversations, détournement ou bien encore crime de lèse-majesté, passible de mort à l’époque. Il meurt en 1680 dans le donjon de Pignerol (Italie). Colbert, qui était son rival, est probablement responsable de sa déchéance. Le propriétaire actuel est la famille Vogüé, une famille subsistante de la noblesse française mais le château a connu 4 familles au fil du temps. Il est ouvert au public depuis 1968. Un parking gratuit vous attend de l’autre côté de nationale, mais il se rempli vite. En arrivant devant le château, on peut déjà apprécier une partie des jardins ainsi que certains communs. On y retrouve un restaurant, le musée des équipages et une ferme. Les plans d’eau balisent les allées qui sont encore bien calmes, elles nous dirigent vers le château, entouré de ses douves.

Les intérieurs

A l’intérieur, vous pourrez apprécier le château sur 4 niveaux. Je vous conseille d’arriver pour l’ouverture, vous pourrez profiter sereinement, sans trop de monde. Au premier étage se trouvent les appartements de Monsieur et Madame Nicolas Fouquet. La mise en scène insiste sur l’aspect habité, les meubles et les œuvres d’art étaient dans les préférés du maître des lieux. On peut facilement se représenter la vie quotidienne d’une grande demeure du 17ème siècle. Au rez-de-chaussée, le cabinet des jeux, la chambre des muses ou bien encore la chambre du roi (il n’y a d’ailleurs jamais dormi). A ce niveau, vous rencontrerez les décors les plus baroques et les plus remarquables. Tout est fait pour que, lors de votre visite, vous ressentiez le côté intimiste des lieux. On retrouve plus loin une salle avec des mannequins dans des lits, en effet, pendant la Première Guerre Mondiale, les communs du château ont été transformés en hôpital militaire. La balade se poursuit dans les sous-sols où l’on retrouve les chambres d’officiers, la cave voûtée et les cuisines. Elles sont situées à l’opposé de la salle à manger, 2 couloirs latéraux ont donc été aménagés en 1659 sur ordre de Vatel, alors maître d’hôtel de Nicolas Fouquet. Pour terminer, vous pourrez vous rendre au lanternon et visiter la charpente (3 € supplémentaires). Depuis cet endroit, vous bénéficierez d’une vue à 360° sur le domaine et la campagne environnante à 25 m de haut. Avant de sortir, n’oubliez pas de passer par la salle qui présente le travail de André Le Nôtre qui clôt le circuit.

Les expositions

Lors de ma venue, il y avait une exposition temporaire dédiée au cinéma. Nombre de films ont été tournés dans le château. On pourra noter par exemple « le Roi danse », « la fille de d’Artagnan » ou bien même un James Bond (Moonraker). Cela fait 50 ans que le château sert de décors, plus récemment, c’est la série « Versailles » qui y a posé ses valises. Dans le salon ovale, il y avait une exposition de costumes, tous très beaux. En exposition permanente, il y a le musée des équipages situé dans les grandes écuries. Vous y retrouverez d’anciens carrosses, des attelages et des équipements pour chevaux. La visite est libre et gratuite.

Les jardins et le parc

Vaux-le-Vicomte est considéré comme l’œuvre fondatrice du jardin à la française. Dès 1641, André Le Nôtre rassemble à grande échelle l’ensemble des acquis techniques, scientifiques et artistiques de son temps en matière de jardins à Vaux. La perspective générale des jardins est longue de plus de 3 km et s’étend sur 33 ha. Deux parcours de promenade sont proposés dont un pour les enfants avec un jeu de piste. Le parc représente 500 ha clos par un mur d’enceinte de 13 km. Vous y retrouverez des points d’eau avec fontaines et statues mais également de beaux parterres de fleurs. Sur le domaine, vous retrouverez un canal qui permet de s’éloigner un peu de la foule. Au bout de la perspective, une grande statue en bronze d’Hercule mesurant 6 m de haut. En 2017, elle a été restaurée avec 10 000 feuilles d’or, elle retrouve son éclat d’antan. Cette statue avait été commandée par Alfred Sommier en 1891, alors qu’il venait de racheter le château en décrépitude. En revenant vers le château, à mi parcours, on peut admirer des cascades ainsi que des grottes (contenant notamment une statue de Neptune).

Carnet pratique

 

Château de Vaux-le-Vicomte | Route de Meaux puis D215 – 77950 Maincy | 16,90 € (19,90 € soirée aux chandelles) | Site

J’ai visité pour la toute première fois ce château au lycée, le film l’homme au masque de fer avec Leonardo DiCaprio venait tout juste de sortir (1998) et ils en faisaient la promotion partout. J’avais trouvé le château très beau et les jardins immenses. Lors de cette nouvelle visite, mon impression n’a pas changé, je le trouve toujours aussi grandiose. J’aime le fait que l’on puisse aller se « perdre » à plusieurs kilomètres du château et se retrouver quasiment dans la forêt en étant toujours sur son domaine. Il existe plusieurs types d’événements comme pour Pâques et Noël et surtout, ce que j’aimerai beaucoup faire, ce sont les visites aux chandelles. Le billet est plus cher mais cela parait magnifique. Tous les samedis soirs de début juin à début octobre, il y a près de 2 000 bougies qui illuminent les salons d’apparat du château et les allées du jardin. Les jeux d’eau et les fontaines fonctionnent à la tombée de la nuit. Attention, la réservation est obligatoire. Avez-vous déjà eu l’occasion de visiter ce château ? Qu’en avez-vous pensé ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

24 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires