Dans cet article, je vous propose de visiter le château de Monte-Cristo, demeure d’Alexandre Dumas, niché sur une colline avec vue sur les bords de Seine dans les Yvelines (78). Il se situe sur la commune de Port-Marly, vous pourrez également découvrir son parc ainsi que d’autres points d’intérêt, alors en route ! 🙂

SE SITUER

 

Pays : France

Région administrative : Ile-de-France

Département : Yvelines (78)

Histoire

Le château de Monte-Cristo est situé dans le département des Yvelines (78), sur la commune de Port-Marly. Il a été construit en 1846 pour Alexandre Dumas père par l’architecte Hippolyte Durand sur un parc de 9 ha aménagé dans le style anglais. C’est à partir de 1844, après le succès des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo qu’Alexandre Dumas décide de s’établir loin de la folie ambiante de la ville, dans un lieu calme où il pourra travailler sereinement et fournir à ses éditeurs des manuscrits.

Alexandre Dumas séjournait à Saint-Germain-en-Laye, il a été séduit par les paysages des bords de Seine et il jeta son dévolu sur la colline située sur les coteaux du Port-Marly. Il désirait un château Renaissance édifié face à un castel gothique entouré d’eau. Le 25 juillet 1847, il pend la crémaillère en présence d’amis, d’admirateurs et de curieux. La façade du château est entièrement sculptée, au dessus de chaque fenêtre du rez-de-chaussée, on retrouve un portrait d’un écrivain dramatique. Sur le fronton il y a les armes de sa famille ainsi que sa devise personnelle « j’aime qui m’aime ».

La demeure d’Alexandre Dumas

Dans le château, on retrouve au rez-de-chaussée divers portraits, que cela soit des peintures ou des photos de Nadar. Quelques pièces de mobilier également et pas mal de brochures explicatives sur la généalogie des Dumas, pas toujours simple. En effet, ici, c’est bien le château d’Alexandre Dumas père. Il ne faut pas le confondre avec son fils, du même nom, qui lui a écrit la Dame aux Camélias. Alexandre Dumas père avait un visage plus rond et jovial que son fils. Dans la salle à manger, on retrouve des menus et recettes qu’il concoctait pour ses convives, il était passionné de cuisine. Il y accueille également ses conquêtes féminines et organise de somptueuses fêtes. Un certains de nombre de ses invités vivent à ses crochets, profitant de sa générosité. En 1847 il ouvre son propre théâtre dans Paris, ses œuvres y sont jouées. Malheureusement, la révolution de 1848 vida les théâtres et il fit faillite.

Au premier étage, des objets présentent ses plus grands romans, on retrouve aussi des coupures de journaux, il était très impliqué dans le monde de la presse. Mon coup de cœur est le salon mauresque. Une pièce somptueuse, réalisée suite à son voyage en Tunisie en 1846. Il revient en France accompagné de 2 artistes tunisiens pour exécuter un salon semblable à ceux qu’il a vu au Palais de l’Alhambra à Grenade ou bien encore à l’Alcazar de Séville.

Au 2ème étage, on retrouve une grande pièce qui accueille des bandes dessinées et des caricatures sur son univers. On y retrouve des numéros de Tom & Jerry en mousquetaires, des affiches de films. Lors de votre montée dans les étages ou de la descente, prenez le temps d’admirer les sublimes escaliers en colimaçon ainsi que les vitraux du château.

Le parc

Le parc est un espace vert qui entoure le château. Alexandre Dumas souhaitait un parc aménagé à l’anglaise, riche des plus belles espèces d’arbres. On peut y voir des mélèzes, des charmes, des bouleaux ou bien encore des tilleuls. Le côté vallonné des lieux ainsi que la présence de nombreuses sources ont permis de réaliser une mise en scène du parc. Il y a plusieurs bassins, des grottes et des cascades qui participent à l’atmosphère romantique souhaitée par l’auteur.

Je croise le chemin de quelques sculptures modernes dont une représentant les 3 mousquetaires. En haut du parc, un autre bâtiment se révèle, c’est le château d’If, le cabinet de travail d’Alexandre Dumas, construit au milieu d’une île artificielle. Il est fait de 2 étages, de briques rouges et de pierres blanches. Le nom du bâtiment est une référence à la prison d’Edmond Dantès dans le Comte de Monte-Cristo.

A lire aussi

Carnet pratique

A voir

 

  • Château de Monte-Cristo » Chemin du Haut des Ormes – 78560 Le Port-Marly (accès commun avec la clinique de l’Europe) » 8 € » Site

Suite à la Révolution de 1848, Alexandre Dumas avait cumulé beaucoup de dettes, en plus du théâtre, il dût vendre le château en 1849 mais pu l’occuper jusqu’en 1851. Entre cette date et 1894, l’ensemble se dégrade fortement, les meubles sont vendus pour éponger les dettes. Après plusieurs propriétaires et une menace de démolition, le château est classé monument historique en 1975 et ouvre au public en 1994 grâce à 2 entités, l’alliance des communes de Port-Marly, Marly-le-Roi et Le Pecq ainsi que la Société des Amis d’Alexandre Dumas. Connaissiez-vous ce château ? Qu’avez-vous préféré lors de la visite ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires