Temps de lecture estimé : 6 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Visite du donjon de Septmonts et de la ville de Soissons

Dans cet article, nous allons partir à la découverte du sud-ouest du département de l’Aisne (02), visiter la ville de Soissons, forte d’un riche patrimoine architectural, mais également voir un très joli donjon à Septmonts, alors en route !

Publication : 11 Juillet 2021

Lecture : 6 minutes

Présentation en vidéo

Le donjon de Septmonts

Septmonts se situe à 8 km de Soissons, pour visiter son donjon, classé Monument Historique depuis 1920, vous pourrez vous garer sur le parking à côté de l’église. Quand j’y suis passée, les pelouses avaient été décorées de ballots de paille et de personnages à moitié remplis de verdure, c’était très sympa.

Le donjon est à peu près tout ce qui reste du château de Septmonts qui était la résidence de campagne des évêques de Soissons. Vous pourrez voir également quelques murs d’enceinte et une petite tourelle près de l’entrée. Le château a été construit du 13ème au 16ème siècle mais le donjon daterait plus précisément du 14ème siècle, il est à l’initiative de l’évêque Simon de Bucy. Le donjon est haut de 43 mètres et constitué de 7 étages, donc beaucoup de marches à gravir pour arriver en haut. Son architecture est complexe, les Romantiques (issus du mouvement littéraire et artistique) l’ont admiré et Victor Hugo l’a rendu célèbre. Une fois en haut, vous pourrez admirer le superbe panorama sur la région. J’ai croisé plusieurs fois des poussins ou des œufs, faites attention de ne pas les déranger ou les écraser lors de votre visite.

Le site donne sur un parc avec un arboretum mais également un verger, le tout ouvert au public gratuitement. Le logis Renaissance, en restauration depuis les années 90, devrait bientôt être inauguré. Tous les ans, en juin, le festival rock « Pic’Arts » s’y déroule sur 2 jours. Si vous souhaitez prolonger la balade, rendez-vous à Berzy-le-Sec qui compte un beau château médiéval. Je vous conseille également un bon restaurant, situé juste à la sortie du parc, La Louvière.

Balade dans Soissons

Soissons, située à un peu plus de 100 km de Paris, est principalement connue pour avoir été la première capitale de la France. Elle est surnommée la « Cité du Vase », en référence à la célèbre phrase « souviens-toi du vase de Soissons », que l’on retrouvait dans des manuels scolaires de la IIIème République. Clovis aurait prononcé cette phrase à un soldat qui, un an auparavant, en signe de mécontentement, aurait brisé ou cabossé le fameux vase. En plus de cette phrase, il lui aurait brisé le crâne, plutôt rancunier Clovis.

La spécialité culinaire de Soissons est le haricot, il y a même une fête qui lui est consacrée chaque mois de septembre. Le plus connu est celui d’aspect blanc, il est cultivé dans l’Aisne depuis le 17ème siècle. Le « haricot de Soissons » est également un bonbon praliné feuilleté enrobé d’une fine couche de sucre de couleur beige, imitant la forme d’une fève.

Pour démarrer la balade, je me suis garée sur la place qui accueille l’hôtel de ville, il y a beaucoup de places. Juste à côté, se situe l’abbaye Saint-Léger, ancienne abbaye de chanoines, datant des 13ème et 14ème siècles. Dans le cloître, on retrouve de nos jours le musée municipal de la ville.

Tout au long de votre visite, si vous regardez bien les bâtiments, vous verrez certaines façades de type Art Déco. La ville a été détruite à 80 % pendant la Première Guerre mondiale. Comme à Reims ou Saint-Quentin, elle a bénéficié de certaines reconstructions dans ce style mais compte tout de même bien moins de bâtiments remarquables. Il est donc encore plus gratifiant de les trouver. Près du marché couvert, vous verrez sans doute le Monument aux Anglais, dédié aux soldats disparus lors de la bataille de l’Aisne en 1918. La maison égyptienne, que je n’ai pas trouvé malheureusement, est également une curiosité, toute la façade est remplie de détails inspirés de l’Egypte. Vous retrouverez aussi des bâtiments d’autres époques et d’autres styles tout aussi intéressants.

Cathédrale Saint-Gervais et Saint-Protais de Soissons

L’édifice le plus imposant du centre est la cathédrale Saint-Gervais et Saint-Protais, de style gothique classique, elle mesure 66 mètres de haut. Sa construction s’étale de 1176 à 1479 et elle est classée au titre des Monuments Historiques en 1840. Les destructions de la Première Guerre mondiale ont entraînées une restauration complète dans l’esprit de la cathédrale médiévale. On y retrouve une peinture du célèbre Rubens, « l’adoration des bergers ».

Il est dit qu’au 19ème siècle, un certain guetteur, Monsieur le Paon, surveillait depuis le haut du clocher les alentours pour protéger la ville. Il cultivait des haricots qu’il distribuait aux touristes. Il serait à l’origine du fameux haricot de Soissons. La cathédrale a la particularité d’avoir un élément qui n’a jamais été construit, la tour nord. Saint-Gervais et Saint-Protais étaient 2 jumeaux martyrs, ils sont toujours associés. Sur les côtés de la nef, au fond, on retrouve d’ailleurs une statue de chacun, elles se font face.

Durant la tempête de 2017, Egon, la rosace de la façade ouest a été éventrée par la force des vents. Cela a également entraîné des dégâts sur l’orgue placé juste derrière celle-ci. Lors de mon passage, la rosace n’était toujours pas retournée à sa place d’origine, elle trônait au sol à l’intérieur de la cathédrale. C’est une chance, en tant que visiteur, cela permet de la voir de très près.

Abbaye Saint-Jean-des-Vignes de Soissons

L’abbaye Saint-Jean-des-Vignes est située au sud-ouest de la ville, sur la colline Saint-Jean, on la repère de loin avec ses flèches de plus de 75 mètres de haut. C’est une abbaye de chanoines construite en 1076. De nos jours, il ne reste plus que la façade, le réfectoire des moines, le cloître et les dépendances. A la Révolution, les moines sont chassés et l’abbaye devient une manutention militaire. Pour un temps, ce statut la préserva des dégâts du temps. Les mobiliers sont vendus et certaines salles disparaissent, mais c’est surtout le manque d’entretien qui finit par avoir raison d’elle.

Le prix de la rénovation étant trop élevé, il est conseillé de la détruire pour en vendre les matériaux. En 1809, les pierres de l’église servent à construire des maisons, les vitraux et les ferrements sont vendus dès 1807. Les matériaux se vendant mal, la destruction est arrêtée après une vingtaine d’années. La nef a totalement disparue mais la grande flèche, toujours debout, a besoin d’être consolidée. Les derniers vestiges de l’abbaye appartiennent à la ville de Soissons, il se visitent librement. Un arsenal, qui témoigne du passé militaire, est encore visible et il est le lieu d’expositions temporaires.

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A voir

Donjon de Septmonts » Place de la Mairie – 02200 Septmonts » Gratuit » Site

Abbaye Saint-Léger » 2 Rue de la Congrégation – 02200 Soissons » Site

Cathédrale Saint-Gervais et Saint-Protais » 23 Rue des Déportés et Fusillés – 02200 Soissons » Gratuit » Site

Abbaye Saint-Jean-des-Vignes » 11 Rue Saint-Jean – 02200 Soissons » Gratuit

 

  • Se restaurer

Restaurant-Auberge la Louvière » 23 Place de la Mairie – 02200 Septmonts » Site

Le donjon de Septmonts est une petite merveille, avec ses 7 étages et ses différents niveaux d’imbrication, il ne laisse pas indifférent, d’autant plus que la vue d’en haut est magnifique. J’ai beaucoup aimé et je vous recommande également le restaurant La Louvière, on y mange très bien, et il y a 2 terrasses, histoire de ne pas se marcher sur les pieds. Je ne connaissais Soissons que de réputation par rapport à l’événement du vase. J’y ai trouvé un patrimoine architecture riche avec plusieurs édifices imposants. Pouvoir observer la rosace de très près dans la cathédrale Saint-Gervais et Saint-Protais était très intéressant. J’ai beaucoup aimé découvrir ce secteur peu connu, qu’en avez-vous pensé ? Qu’avez-vous préféré ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires