Temps de lecture estimé : 4 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Découvrir le tournoi international de Gymnastique Rythmique de Corbeil-Essonnes

J’ai eu l’occasion de me rendre au Tournoi International de Gymnastique Rythmique (GR) de Corbeil-Essonnes dans l’Essonne (91). Cette année, c’était la 46ème édition du tournoi qui se déroule au Palais des Sports. Il y a très longtemps, j’avais déjà assisté à un tournoi de Gymnastique Rythmique, mais à Thiais dans le Val-de-Marne (94), ce n’était donc pas une première. Etant petite j’étais très fan du ruban et je l’apprécie toujours autant même si j’aime bien tous les engins, peut-être un peu moins les massues et la corde. Je n’ai pas assisté à l’intégralité du tournoi mais je suis déjà bien contente de ce que j’ai vu. Suivez-moi ! 🙂

Publication : 1er Juillet 2020

Lecture : 4 minutes

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Ile-de-France

Département : Essonne (91)

Le tournoi et les gymnastes

Le Tournoi International est géré par l’Association Sportive de Corbeil-Essonnes qui regroupe les disciplines de Gym, Danse et Gymnastique Rythmique. Anciennement appelée GRS (gymnastique Rythmique et Sportive), la discipline a perdu son « S » en 1998. C’est une discipline sportive qui est proche de la danse classique et de la gymnastique, principalement féminine. Il existe plusieurs catégories, les gymnastes peuvent évoluer individuellement ou en groupe.

Ici, ce n’était que les individuelles, avec en première partie de journée les juniors et à partir du milieu d’après-midi les seniors. Ce sport s’est développé à partir des années 40 dans des clubs de l’URSS et c’est en 1963 que se tiennent les premiers championnats du monde à Budapest.

La discipline devient une épreuve olympique en 1984 en catégorie individuelle et en 1996 pour les ensembles. Il existe 5 engins, la corde, les massues, le ruban, le cerceau et le ballon et diverses combinaisons peuvent être effectuées ou non selon si l’on est en individuel ou en ensembles. C’est une discipline très exigeante, il n’est pas rare que les plus grandes gymnastes aient commencé vers l’âge de 3 ou 4 ans.

Lors de ma venue, je n’ai pas vu de gymnastes évoluer avec la corde. Les tenues sont très belles dans l’ensemble, même si certaines, que vous ne verrez pas ici, étaient assez ambitieuses dira-t-on ! Il y a des chorégraphies très prenantes et des musiques entraînantes. D’ailleurs, depuis 2017, il est possible de faire 2 de ses 4 enchaînements avec des musiques comportant des paroles, ce qui a longtemps été impossible. Il y a des chansons qui ont plus de succès que d’autres, plusieurs gymnastes avaient choisi la même.

J’ai eu l’impression qu’il y avait une tradition de musique classique instrumentale (presque cliché) chez les pays de l’Est de l’Europe et de la Russie. C’est un peu comme au patinage artistique, il y a des figures imposées ou tout du moins des postures et des mouvements liés à l’équilibre, des rotations et des sauts à effectuer. J’ai vu quelques petites fautes par moment, et même si j’imagine que pour les gymnastes c’est très embêtant, de mon point de vue, le spectacle était superbe. On n’a peine à imaginer la complexité des exécutions entre le maniement de l’engin et les figures sans parler des heures d’entraînement pour en arriver là.

Avant d’y aller, j’aurai bien été incapable de vous citer un nom de gymnaste de l’équipe de France. Grâce à ce tournoi, j’ai pu découvrir Hélène Karbanov, Maëlle Millet, Maëna Millon et Lozéa Vilarino. Si vous souhaitez en savoir d’avantage à leur sujet, voici un lien vers la page de l‘équipe de France de GR sur le site de la Fédération Française de Gym. On peut apprendre notamment que certaines gymnastes peuvent consacrer jusqu’à 40 heures à l’entraînement par semaine !

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A voir

Tournoi International de GR » Palais des Sports – 90 Rue Feray – 91100 Corbeil-Essonnes » A partir de 10 €

Ce tournoi était une belle découverte. J’ai trouvé que l’accès était facile pour un photographe, tous les gradins n’étaient pas remplis, on avait le choix. Même si l’on vient avec un assez gros téléobjectif, il n’y a pas de souci, ils laissent rentrer et l’on peut prendre autant de photo que l’on souhaite. La Fédération Française de Gym n’est pas une fédération très médiatisée et elle n’a pas autant de moyens que d’autres. C’était très intéressant à regarder et à photographier. Si vous êtes dans le coin l’année prochaine plutôt vers mars ou avril, n’hésitez pas à vous y rendre si la GR vous tente. Connaissez-vous cette compétition ? Qu’y appréciez-vous ? Connaissiez-vous certaines gymnastes ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires