Dans cet article, je vous emmène découvrir la capitale finlandaise, Helsinki. Nous ferons un tour dans l’hypercentre, nous verrons 2 cathédrales majeures et pour finir, nous prendrons le large sur une île toute proche pour visiter un zoo, alors en route ! 🙂

Flâner dans le centre-ville

Helsinki, la capitale de la Finlande, se trouve à 3 heures d’avion de Paris. Il y a une heure de décalage horaire, et ce, toute l’année, le pays applique une alternance comme en France. Pas besoin de vous tracasser avec des conversions, la Finlande est à l’euro. Helsinki compte un peu plus de 655 000 habitants, ce qui représente près de 10 % de la population du pays. C’est aussi la capitale la plus au nord, juste après Reykjavik en Islande. Helsinki se trouve sur une presqu’île et est bien entourée puisqu’elle compte plus de 330 îles à ses côtés. C’est un port marchand ouvert sur le golfe de Finlande.

La ville est cosmopolite, on y retrouve plus de 130 nationalités, notamment des russes, des estoniens ou bien encore des suédois. De par son histoire commune avec la Suède, la Finlande compte, en plus du finnois, le suédois comme langue officielle. Le double affichage est partout, dans les gares ou bien encore pour les noms des rues. La ville a été fondée en 1550 par Gustave Vasa, alors roi de Suède, son nom était alors Helsingfors. Le but était de concurrencer Reval, l’actuelle Tallinn, capitale de l’Estonie, qui était alors une ville importante de la Ligue Hanséatique. C’était une association puissante des villes marchandes d’Europe du Nord.

La Finlande devient indépendante en 1917 et la capitale prend son nom actuel, Helsinki. Le pays a un passé commun avec la Russie, on y retrouve plusieurs références et l’architecture des bâtiments ressemble à celle de Saint-Pétersbourg. Pendant la Guerre Froide, des films étaient tournés à Helsinki, notamment des James Bond.

Les transports en commun sont nombreux, entre bus, tramways, trains de banlieue, ferries ou bien encore métro (2 lignes), vous pourrez y circuler très facilement. Le système de zones et la manière de fonctionner de la carte à plusieurs passagers font que je n’ai pas trouvé cela forcément facile à comprendre. Par chance, les contrôleurs sont plutôt tolérants quand vous êtes touristes. Des liaisons maritimes vers Stockholm, Saint-Pétersbourg, Tallinn, Rostock ou bien encore Travemünde (toutes 2 en Allemagne) circulent plusieurs fois par jour, c’est idéal pour faire une escapade. La ville compte 2 aéroports, celui de Vantaa, qui assure les 3/4 du trafic ainsi que celui de Malmi, à l’avenir assez incertain.

Si vous arrivez en train, vous ne pourrez pas louper la gare centrale d’Helsinki qui arrive dans l’hypercentre, le quartier de Kluuvi. C’est un bâtiment au style assez particulier, fait de granit rouge, avec ses imposantes statues de jumeaux soutenant des globes, il est représentatif de l’Art Nouveau tardif finlandais. Celle que l’on peut voir aujourd’hui est la seconde version, construite en 1909 et inaugurée en 1919. La gare est surmontée d’une tour qui mesure 48 mètres, elle est un des monuments les plus connus de la ville. Juste à l’est de la gare se trouve le théâtre national finlandais, avec ses toits rouges. Devant, on peut voir une statue d’Aleksis Kivi, un écrivain finlandais considéré comme le père de la littérature finnoise.

Lors de la balade, on croise des bâtiments colorés, au style romantique ou bien encore Art Nouveau. De grandes artères guident les visiteurs vers les principaux monuments, les espaces sont dégagés et on rencontre beaucoup de parcs. En partant au sud, on arrive au port où il y a plusieurs départs en bateau. Le parc de l’Esplanade est un espace vert qui accueille parfois des concerts. Sur cette avenue, on retrouve un grand nombre de boutiques et la statue Havi Amanda, une femme dénudée, qui, comme d’autres statues de la capitale, se retrouve coiffée le 1er mai, jour de la fête du travail, de la casquette blanche typique des étudiants, même si le reste de l’année elle est plutôt coiffée d’un goéland ou d’une mouette.

En continuant vers l’est, on peut apercevoir au loin la cathédrale luthérienne, que nous verrons plus bas. Ensuite, vous pourrez voir l’hôtel de ville et tout au bout, le palais présidentiel peint en jaune clair, il y a peu de gardes, la Finlande est un pays assez sûr. Sur le port, on peut parfois voir de beaux voiliers stationnés. Si vous passez lors des jours de marché, les nombreuses baies et fruits rouges, très répandues en Europe du Nord, devraient vous faire de l’œil.

Au bout de l’avenue, à l’ouest, se trouve le théâtre suédois, un bâtiment de forme circulaire. J’ai ensuite croisé une autre statue célèbre, les 3 forgerons. Elle a été réalisée par Felix Nylund en 1932. On peut observer à certains endroits des marques, la statue a été endommagée en 1944. En continuant vers le nord sur l’avenue Mannerheim, on trouve beaucoup de restaurants. Au moment de dîner je me suis arrêtée dans un très bon restaurant qui n’existe malheureusement plus, j’y avais mangé de très bonnes boulettes de viande avec purée et sauce aux airelles. Dans le coin, il y a également un autre bon restaurant qui existe encore, Zetor, avec des plats typiquement finlandais. Pour les plus courageux, vous pourrez goûter au Mämmi, un dessert traditionnellement servi à Pâques, il est composé d’eau, de farine de seigle, le tout assaisonné de mélasse foncée, de sel et de zeste d’orange amère en poudre. La glace au Mämmi existe aussi, peut-être un peu plus abordable pour découvrir cette « saveur » ! 🙂

Voir 2 cathédrales majeures

En passant à Helsinki, ne louper pas 2 cathédrales majeures. Tout d’abord, rendez-vous sur la place du Sénat, de forme carrée, elle abrite le palais du gouvernement, le bâtiment principal de l’université d’Helsinki mais également la cathédrale luthérienne. En 1812, Helsinki devient la capitale du Grand Duché de Finlande, de grands travaux sont entrepris. En 1894 est érigée une statue de l’empereur Alexandre II de Russie au centre de la place. Elle commémore le rétablissement par l’empereur de la Diète de Finlande ainsi que de réformes qui augmenteront l’autonomie du pays face à la Russie. A partir de 1899, une campagne de russification de la Finlande est entreprise par l’empereur Nicolas II de Russie. En guise de résistance passive, les finlandais déposèrent des fleurs au pied de la statue d’Alexandre II, le grand-père de Nicolas II qui était connu comme le « bon tsar ».

La cathédrale luthérienne se visite gratuitement, elle se situe en haut d’une butte qui domine la place et accueille 350 000 visiteurs chaque année. Avant l’indépendance, en 1917, elle était appelée cathédrale Saint-Nicolas. Elle est construite de 1830 à 1852, les 4 dômes sont très largement inspirés de la cathédrale Saint-Issac de Saint-Pétersbourg. Ce qui frappe en entrant, et ce qui m’a frappé dans la plupart des édifices religieux en Finlande, c’est la sobriété des intérieurs. Les murs sont peints en blanc et des bancs en bois trônent au centre. Quelques statues et des fenêtres viennent apporter de la lumière. On peut y voir un très bel orgue incurvé ou bien encore un retable. Depuis l’allée centrale, pensez à lever le nez pour voir quelques lustres et l’intérieur du dôme central. Une crypte se visite également, elle a été rénovée dans les années 80.

En partant en direction du sud-est, on passe un pont pour arriver sur l’île de Katajanokka, d’où part un grand nombre de ferries, on retrouve des boutiques et quelques restaurants ainsi que la cathédrale orthodoxe Ouspenski. Construite de 1862 à 1868, année de sa consécration, Alexandre II en est à l’origine. De style néorusse, elle est l’œuvre de l’architecture Alexis Gornostaiev, un des fondateurs de ce style. La cathédrale est construite en briques rouges et repose sur une colline de l’île, elle est entourée par le parc Tove Jansson. Lors de ma visite, Ouspenski était fermée, quel dommage quand on voit à quoi ressemble l’intérieur, les horaires pour la trouver ouverte sont assez réduits de mémoire, mieux vaut vérifier avant de s’y rendre.

Visiter le zoo de Korkeasaari

L’île de Korkeasaari est située au nord-est du centre-ville, pour vous y rendre, il vous faudra prendre le métro et descendre à la station Kalasatama puis prendre le bus 16 et descendre à l’arrêt Korkeasaari sur l’île de Mustikkamaa. Cette île est juste au nord de celle de Korkeasaari, ensuite il vous suffit d’emprunter à pied le pont et vous voilà arrivés. L’été, vous pourrez emprunter une navette fluviale depuis la place du marché, à côté du palais présidentiel.

L’île de Korkeasaari est principalement connue pour son parc zoologique qui est le plus grand du pays, il couvre 22 hectares. Avant l’arrivée du zoo, l’île était destinée aux loisirs des habitants d’Helsinki mais elle a également abrité un entrepôt de poudre à canon qui appartenait à l’établissement militaire impérial russe. On y retrouve plus de 150 espèces animales et 1 000 espèces végétales. Il a été fondé en 1889 et présentait à l’origine des animaux communs de Finlande. C’est l’un des plus vieux zoo au monde, il participe à la conservation des espèces et possède des programmes de réintroduction dans la nature.

Après avoir été accueillie par une sculpture en bois d’ours assez impressionnante, je croise quelques animaux qui déambulent librement comme par exemple des paons. On y retrouve des reptiles, des oiseaux, des rongeurs, des félins ou bien encore des chameaux. Le zoo détient le registre généalogique européen des rennes forestiers ainsi que des harfangs des neiges. Il organise aussi des collectes de fonds pour la conservation et fait partie de l’UICN, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

J’ai pu voir également un cerf du Père David, une espèce éteinte à l’état sauvage ainsi que des ours brun qui semblaient attendre leur repas. Le cadre de l’île est superbe, la mer est présente partout autour. Il a été apporté un soin particulier aux espèces présentes au zoo, vous ne verrez pas d’éléphants ou d’hippopotames car ils ne sont pas adaptés au climat finlandais. Le zoo possède 2 bâtiments tropicaux et un hôpital pour les animaux sauvages blessés ou orphelins.

Au zoo de Korkeasaari, vous trouverez une boutique et plusieurs restaurants. Il y a même des aires de pique-nique et de barbecues. Une tour d’observation se situe dans la partie ouest de l’île, vous pourrez y admirer les environs. Pour 2027, il est prévu l’ouverture d’une ligne de train qui partira du centre-ville. Des audio-guides en anglais ainsi que du wifi gratuit sont disponibles. De manière générale en Finlande, tous les lieux publics sont très bien équipés en tout, par exemple, il y a des tables à langer dans toutes les toilettes. Le site est accessible aux poussettes et fauteuils roulants et vous trouverez plusieurs aires de jeux.

Hébergement

Mon hébergement se situe à Vantaa, une ville qui fait partie de l’agglomération d’Helsinki, elle compte plus de 235 000 habitants. Elle se trouve à 15 km au nord de la capitale finlandais et est connue pour abriter l’aéroport. Je suis passée par Airbnb pour trouver ce superbe appartement avec 3 chambres, je l’ai loué pour une dizaine de jours. Lors des interminables et agréables soirées d’été, notamment dû au fait que le soleil ne se couche pas avant 22h45 début juillet, vous pourrez profitez de la vue sur le balcon. La nuit est d’ailleurs de courte durée à cette période, pensez à prendre un masque de nuit si vous ne supporter pas la lumière du jour car en Finlande, ils ont rarement de volets ou de rideaux occultants. Cela s’explique par le fait que l’hiver, la luminosité est recherchée dans les habitations.

L’appartement se trouve à 10 min à pied de la gare de Louhela qui vous emmènera dans le centre d’Helsinki en 15 min environ. L’appartement se situe dans un ensemble de grands immeubles, c’est très calme et hyper sûr. On y retrouve des aires de jeux, des espaces pour étendre le linge en extérieur en bas des immeubles et des saunas sur les toits. Tout autour, vous pourrez vous balader car c’est très bien boisé, on est presque dans la forêt. L’été en Finlande, il y a beaucoup de moustiques, soyez prévenus !

A lire aussi

Carnet pratique

A voir

 

  • Gare centrale » Kaivokatu 1 – 00100 Helsinki » Site (EN)
  • Théâtre national finlandais » Läntinen Teatterikuja 1 – 00100 Helsinki » Site (EN)
  • Statue Havi Amanda » Kauppatori – 00130 Helsinki
  • Théâtre suédois » Pohjoisesplanadi 2 – 00130 Helsinki » Site (SWE)
  • Statue 3 forgerons » Kolmensepänaukio – 00100 Helsinki
  • Cathédrale luthérienne » Unioninkatu 29 – 00170 Helsinki
  • Cathédrale orthodoxe Ouspenski » Kanavakatu 1 – 00160 Helsinki
  • Zoo de Korkeasaari » Mustikkamaanpolku 12 – 00270 Helsinki » 18 € (17 € en ligne) » Site (EN)

 

Se restaurer

 

  • Zetor » Mannerheimintie 3-5 –  00100 Helsinki » Site (EN)

La capitale finlandaise est une ville que j’apprécie beaucoup, ce n’est peut-être pas la plus spectaculaire en terme d’architecture mais il y a une ambiance particulière. C’est une ambiance que j’ai retrouvé dans d’autres villes de Finlande, un sentiment de liberté, de tolérance et un très bon accueil. Les cathédrales sont de superbes édifices, j’ai une petite préférence pour Ouspenski, avec ses dômes et ses briques rouges. Le centre-ville est très vert et aéré, à aucun moment on ne se sent oppressé. J’aime aussi beaucoup le bâtiment de la gare centrale et l’omniprésence de l’eau avec le port et toutes ces îles qui donnent une grande place à la nature. Le zoo de Korkeasaari bénéficie d’un très beau cadre, on peut se poser sur des rochers au bord de l’eau pour pique-niquer et regarder le centre-ville au loin, on n’a plus l’impression d’être dans un zoo. Connaissez-vous Helsinki ? Qu’avez-vous préféré ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires