Temps de lecture estimé : 6 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Partir en ferry et découvrir Tallinn en une journée

Dans cet article, nous allons embarquer à bord d’un ferry depuis Helsinki, en Finlande, pour rallier Tallinn, la capitale de l’Estonie en 2 heures environ. J’ai pu visiter cette superbe cité médiévale sur une journée. Elle a su conserver une bonne partie de ses remparts et de ses vieilles maisons, son centre historique est classé, depuis 1997, au patrimoine mondial de l’Unesco. La ville est très colorée et accueillante, alors en route !

Publication : 25 Août 2015

Mise à jour : 4 Avril 2021

Lecture : 6 minutes

La traversée en ferry

Avec seulement 2 heures de traversée, j’ai donc pu fait l’aller-retour dans la même journée vers Tallinn depuis Helsinki. On emprunte le golfe de Finlande en mer Baltique. Le départ était à 8h30, il faut donc tout de même mettre le réveil. Mon bateau, le MS Finlandia, du nom du célèbre poème symphonique écrit par Jean Sibelius, un grand compositeur finlandais, est constitué de 7 ponts, il est d’une assez grosse taille, bien qu’il existe évidemment encore plus grand.

On y retrouve des cabines, mais pour 2 heures, il n’y a pas d’obligation d’en prendre. Il y a également un buffet et à l’avant du bateau, une grande salle où se déroulent des spectacles. Certaines personnes dansaient, la salle est lumineuse, on a une vue directe sur la mer, c’est très plaisant. Il y a 3 compagnies qui proposent la traversée, Tallink Silja, Viking Line et Eckerö Line, celle que j’ai choisie. L’aller-retour coûte environ 30 € sans option particulière mais vous pouvez effectuer la traversée avec votre voiture.

Si un jour vous faites le voyage, sachez qu’au départ d’Helsinki, vous risquez de ne pas comprendre tout de suite pourquoi, la plupart des voyageurs, ont de petits chariots et des valises vides. En effet, en Finlande, l’alcool coûte extrêmement cher, les finlandais vont donc s’approvisionner à Tallinn. D’ailleurs, dès mon arrivée au port, j’ai pu remarquer un nombre incroyable de magasins vendant du vin et des alcools forts. Au retour, les gardes ne contrôlent pas vraiment les gens et certains en profitent largement ! J’ai aussi pu voir les gens se jeter sur les bières dès le départ du bateau à 8h30, impressionnant ! 🙂

La ville basse

L’Estonie est le pays le plus au nord des pays baltes. Elle est devenue indépendante en 1991 et fait partie de l’Union Européenne depuis 2004. Vous pourrez régler en euros, l’Estonie l’a adopté en 2011. La langue officielle est l’estonien, qui fait parti du même groupe linguistique que le finnois, autant dire que l’on ne comprend pas grand chose venant d’une langue latine. Tallinn, la capitale, de son ancien nom Réval (jusqu’en 1918), est une ville d’environ 450 000 habitants et est le premier port du pays.

Tallinn est méconnue et pourtant c’est une ville médiévale de grande taille avec beaucoup de charme. Elle a été miraculeusement épargnée pendant les Guerres Mondiales. La ville se compose de 2 parties, la ville haute et la ville basse. Si vous vous rendez à Tallinn en été, vous risquez de retrouvez la fréquentation des zones les plus touristiques de France. Contrairement à Helsinki, c’est noir de monde. La vieille ville est entourée d’une enceinte fortifiée datant très probablement du 13ème siècle. On retrouve donc de vestiges de l’époque médiévale ainsi que des bâtiments aux façades pastels de styles Baroque, Renaissance et Classique. Il subsiste bon nombre de tours dont la « Grosse Marguerite », du fait de la présence d’un canon en son sein. De nos jours, on y retrouve le musée de la mer.

L’hôtel de ville, qui compte un joli clocher, se situe sur une grande place très fréquentée qui est remplie de boutiques de souvenirs et de restaurants. En continuant la balade, j’arrive sur la place de la Victoire, qui comporte une grande croix faite avec des plaques en verre. Elle date de 2009 et commémore la Guerre d’Indépendance de l’Estonie (1918-1920). Il y a beaucoup de rues à découvrir, toutes avec leurs charmes et leurs restaurants.

Le midi, j’ai mangé dans une taverne géorgienne, j’ai apprécié les plats et le calme. Les touristes ne se sont pas aventurés dans les petits rues, comme souvent. On croise également un grand nombre d’édifices religieux comme la célèbre église Saint-Nicolas, devenue en 1984 un musée et une salle de concert réputée pour son acoustique. Il y a également Saint-Olaf avec son clocher en pointe vêtu de différentes couleurs. La communauté francophone est bien représentée à Tallinn, il y a l’Institut Français, situé dans le centre, mais également des associations et un école qui délivrent tous des cours de langue française.

La ville haute

Passons maintenant à la ville haute, il faudra gravir un bon nombre d’escaliers en lacet pour atteindre la colline de Toompea. Elle surplombe la ville d’environ 30 mètres et dès mon arrivée je remarque un grand bâtiment, c’est l’ancien château de Toompea qui abrite de nos jours le siège du gouvernement estonien. En se retournant, on aperçoit une partie de la ville basse et le port. La plupart des bâtiments que l’on peut voir dans la ville haute datent des 18 et 19èmes siècles, on croise également beaucoup d’ambassades étrangères.

Mon coup de cœur est la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevsky. Elle se remarque de loin avec ses dômes noirs, elle a été construite entre 1895 et 1900 dans le cadre de la politique de russification forcée de l’Estonie initiée par Alexandre III. J’ai pu la visiter, l’intérieur est très beau, mais je n’ai malheureusement pas pu l’immortaliser, les photos sont interdites et un pope aux allures de Raspoutine veille au grain, totalement dissuasif. Plus loin, je trouve la cathédrale Sainte-Marie de Tallinn, elle est de taille plus modeste. C’est la plus ancienne église de la ville, sa fin de construction date de 1240 mais elle bénéficie d’une reconstruction au début du 14ème siècle. Au sud de la colline, j’ai pu voir aussi le parlement estonien, un grand bâtiment rose. Dans ce coin, vous pourrez également voir le château de Toompea et quelques anciennes fortifications et tours.

Les portes

Lors de ma visite de la ville, j’ai été frappée par le grand nombre de vieilles portes colorées faites en bois que l’on peut croiser. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres et toutes différentes. J’ai appris par la suite qu’à l’office du tourisme il y a un grand poster qui vous en présente un grand nombre, de quoi vous aider pour partir à leur découverte. Il y en a beaucoup dans la ville basse mais ne négliger pas la partie haute, vous en trouverez quelques unes aussi. Il y en a de toutes les couleurs et de tous les motifs, alors amusez-vous à la débusquer !

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • Se déplacer

Eckerö Line » Environ 30 € aller-retour » Site

 

  • Se restaurer

Georgia Tavern » Rüütli 7 – 10130 Tallinn » Site

 

  • A voir

La tour Grosse Marguerite » Pikk 70 – 10133 Tallinn » Site

L’Hôtel de Ville » Raekoja plats 1 – 10146 Tallinn

Colonne de la Victoire » Vabaduse väljak – 10130 Tallinn

Eglise Saint-Nicolas » Niguliste 3 – 10146 Tallinn » Site

Eglise Saint-Olaf » Lai 50 – 10133 Tallinn » Site

Institut Français » Kuninga 4 – 10146 Tallin » Site

Siège du Gouvernement » Rahukohtu 3 – 10130 Tallinn

Cathédrale orthodoxe Alexandre Nevsky » Lossi plats 10 – 10130 Tallinn » Site

Cathédrale Sainte-Marie de Tallinn » Toom-Kooli – 6 – 10130 Tallinn » Site

Parlement d’Estonie et château de Toompea » Lossi plats 1a – 15165 Tallinn » Site

Si vous vous aventurez hors de la vieille ville, pensez à monter à la tour TV d’où la vue sur le secteur est, semble-t-il, imprenable. Il y a également un grand jardin botanique à visiter. Et à l’est, le joli château de Kadriorg, avec sa façade rouge foncé. Si vous avez prévu de faire plusieurs lieux et musées, pensez à la TallinnCard, les transports sont compris dedans. Elle coûte de 28 à 63 € selon la durée et les options que vous prendrez. J’ai beaucoup aimé la ville de Tallinn, je ne savais pas trop ce que j’allais y trouver, j’ai découvert une superbe cité médiévale très bien conservée. J’ai aimé me balader dans les rues et voir la diversités des édifices religieux et de ses architectures en général. En été, il n’est pas toujours facile de se frayer un chemin sur les places les plus fréquentées, heureusement, les petites rues sont plus calmes. Et vous, qu’avez-vous pensé de Tallinn ? Connaissiez-vous cette belle capitale européenne ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires