Dans cet article, je vous propose de découvrir 2 villes du nord-ouest de la Seine-et-Marne (77) au travers de leurs châteaux, qu’ils soient encore vaillants ou non. Nous irons nous balader à Champs-sur-Marne et Brie-Comte-Robert, alors en route ! 🙂

Champs-sur-Marne, visite du château

Partons découvrir le château de Champs-sur-Marne, une commune du département de Seine-et-Marne (77) située à environ 20 km à l’est de Paris. Elle est connue pour son château qui est classé monument historique. Le château a été construit de 1703 à 1708 à la demande du financier de Louis XIV, il est caractéristique des maisons de plaisance du 18ème siècle bâties à la campagne.

Il a accueilli Madame de Pompadour mais également la famille Cahen d’Anvers qui l’a restauré et remeublé. On peut y retrouver près de 900 pièces de collection et de mobiliers. Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. A partir de 1959, des chefs d’Etat étrangers y séjournent sur invitation du Général de Gaulle.

Les jardins se visitent gratuitement, quant au château, le billet d’entrée est à 8 € mais si vous avez un Pass Navigo, cela vous en coûtera seulement 6,50 €. Environ 80 films y ont été tournés et ses communs abritent le laboratoire de recherche des monuments historiques.

Avant de commencer la visite, sur le chemin, vous pourrez voir les bâtiments de la chocolaterie Menier, installée à Noisiel depuis 1825. Lors de mon passage, c’était fermé, mais on peut la visiter. En longeant la Marne, vous pourrez voir les bâtiments sous un autre angle. Passez par le parc de Noisiel pour aller au château, c’est très agréable.

Je démarre la visite sans trop de monde ce qui est appréciable et l’accueil est très sympathique. J’ai commencé par le rez-de-chaussée en traversant diverses pièces, toutes richement meublées comme je vous disais plus haut. On retrouve un fumoir, un salon chinois ou bien encore une salle dédiée aux repas des enfants. Les rideaux et tapisseries sont en accord, comme dans le salon rouge par exemple.

Je continue la visite au premier étage, je fais un arrêt prolongé sur l’escalier qui est superbe, ses rambardes sont très jolies également. Je rentre dans la chambre bleue, le teinte est très pale en fait, on y retrouve une jolie coiffeuse notamment. Ensuite, une chambre dans les tons jaunes, puis la salle de bain de la chambre d’honneur. Je trouve d’ailleurs assez rare de tomber sur une salle de bain dans un vieux château de ce type.

Tout au long du parcours, des écrans tactiles nous renseignent sur l’histoire des pièces que l’on traverse, c’est très pratique. Je termine par les jardins qui permettent d’avoir une belle vue sur l’autre côté du château. Ils sont labellisés « jardin remarquable » et s’étendent sur 84 ha. Les jardins sont inspirés de Le Nôtre, dessinés vers 1710 par Desgots et ensuite restaurés vers 1895.

D’autres activités sont proposées au château, une partie de l’année, on peut voir les combles et les sous-sols, il y a également un jeu grandeur nature sous forme d’enquête, des jeux de chasse au trésor pour les enfants ainsi que des visites conférences.

Brie-Comte-Robert, centre-ville et château

Brie-Comte-Robert, ancienne capitale de la Brie française, est une commune située en Seine-et-Marne. Elle se trouve à environ 30 km au sud de Paris et compte un peu plus de 18 000 habitants. Dès le 6ème siècle, il est fait mention d’une ville appelée « Bradeia » mais c’est surtout au 12ème siècle que la ville prend de l’importance. En effet, c’est à cette époque que Robert Ier de Dreux, quatrième fils de Louis VI le Gros, décide d’y tenir sa seigneurie, il y fit construire son château-forteresse.

Je commence d’ailleurs la visite par les ruines de ce château médiéval. A sa construction, à la fin du 12ème siècle, il est réalisé selon un plan carré, flanqué de 8 tours et de douves. De nos jours, seuls restent le mur d’enceinte, une partie des tours et les douves. Après être passé par de nombreux propriétaires, il fini par être racheté par la commune en 1923 qui le fait classer Monument Historique 2 ans plus tard.

Les bords des douves sont calmes, on y retrouve de jolies maisons et toute une ribambelle de canards et autres volatiles. Le château possède 2 portes, l’une en face de l’autre. Cette configuration, qui peut induire une certaine faiblesse dans la défense, est unique en Ile de France. La porte au nord-est supportait par le passé la tour Saint-Jean. Cette tour a d’ailleurs été rasée par des particuliers pour en faire une maison bourgeoise qui fut rasée à son tour plus tard. En 1982, l’association des amis du vieux-château de Brie-Comte-Robert est créée. Elle mène des chantiers de fouilles et de restauration du patrimoine bâti et gère également la mise en valeur du site. Après un petit tour à l’intérieur, où il reste quelques pierres et les fouilles je repars, traversant le pont au-dessus des douves pour rejoindre le cœur de ville.

Dans le centre, je croise quelques commerces et on peut apercevoir au loin l’église Saint-Etienne. Je passe devant une statue du saint en question, premier martyr chrétien. Vous passerez sûrement devant l’Hôtel-Dieu, construit au 12ème siècle à l’initiative de Robert II de Dreux. Il était à l’origine utilisé comme lieu de repos pour les voyageurs et les marchands de passage. Au cours de son histoire, il a perdu son premier étage et ses voûtes. Celles-ci furent restaurées et le premier étage fut reconstruit en 1995, ce qui redonna à l’édifice son volume initial. L’Hôtel-Dieu accueille maintenant des expositions d’art. Quelques street arts discrets ponctuent la balade, il y a surtout des collages. Si vous avez l’occasion de rentrer dans la médiathèque, vous pourrez en voir quelques uns dans la cour intérieure.

Je me dirige ensuite vers l’église Saint-Etienne. Le début de sa construction date du 13ème siècle, mais il y eut encore d’autres campagnes de travaux durant 2 siècles. Elle est de style gothique et Renaissance, et s’inspire de Notre-Dame de Paris.

On découvre un très beau vitrail représentant Saint-Michel, c’est l’œuvre de Jacques Grüber, il a été réalisé en 1929. Une vue d’ensemble de l’église permet de voir sa configuration et la jolie rosace au fond. On peut aussi voir plusieurs clés de voûtes avec divers personnages représentés.

Pour terminer, au sud du château, place Jeanne d’Evreux, se trouve l’Office du Tourisme dans un très joli bâtiment, celui des anciens bains-douches. Ils ont été inaugurés en 1928 et ils furent en fonctionnement jusque dans les années 70. Si vous avez l’occasion de retourner plus tard à Brie-Comte-Robert, sachez qu’en octobre, se tiennent des fêtes médiévales et en juin, la fête des roses. On peut y voir un défilé de chars parés de plus de 250 000 roses en papier, un travail colossal qui débute vers janvier en général. Tout un tas de détails et de curiosités sont à dénicher à Brie-Comte-Robert, en voici une liste.

A lire aussi

Carnet pratique

A voir

 

  • Château de Champs-sur-Marne » 31 Rue de Paris – 77420 Champs-sur-Marne » 8 € » Site
  • Château de Brie-Comte-Robert » 1 Rue du Château – 77170 Brie-Comte-Robert » Site
  • Hôtel-Dieu de Brie-Comte-Robert » 2 Place des Halles – 77170 Brie-Comte-Robert
  • Eglise Saint-Etienne de Brie-Comte-Robert » 31 Rue de la Madeleine – 77170 Brie-Comte-Robert » Site
  • Office du Tourisme/Bains-douches » Place Jeanne d’Evreux – 77170 Brie-Comte-Robert » Site

L’Île-de-France comporte un grand nombre de châteaux, de différentes tailles. Celui de Champs-sur-Marne est un bel exemple de château meublé, il comporte beaucoup de pièces pour certaines très exotiques. J’ai apprécié les tapisseries et les rideaux, c’est souvent des éléments qui comportent des couleurs soutenues avec de gros motifs, ce qui attire souvent mon œil. Les objets en rapport avec l’Asie sont très beaux. Brie-Comte-Robert possède également un château, certes, il a beaucoup plus souffert, mais le fait que des fouilles s’y déroulent est une preuve qu’il a encore beaucoup à offrir. J’aime les douves remplies d’eau, le coin est calme et apaisant. Il y a un riche patrimoine historique dans le centre-ville, bien que certains éléments soient plutôt discrets. Connaissiez-vous ces villes ? Leurs patrimoines ? Qu’en avez-vous pensé ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires