Dans cet article, je vous propose de découvrir 2 villes de Seine-et-Marne, tout d’abord Nemours, au sud du département, et plus particulièrement son musée de la préhistoire. Ensuite, nous irons nous balader à Provins, à l’est, une belle cité médiévale et nous assisterons à son spectacle de rapaces, les Aigles des Remparts, alors en route ! 🙂

Visiter le musée de la préhistoire à Nemours

Nemours est une ville du sud de la Seine-et-Marne, à 81 km de Paris. Elle se situe sur les rives du Loing, un affluent de la Seine. Elle est connue pour son château-musée du 12ème siècle ainsi que son musée départemental de la Préhistoire.

Ce musée fut construit en 1980 par l’architecte Roland Simounet et a ouvert au public en 1981. Ce musée présente la Préhistoire du bassin parisien, des premiers vertiges attestant de la présence de l’Homme (- 500 000 ans avec J.-C.) à la fin de la période gauloise (dernier quart du 1er siècle avant J.-C.). Le bâtiment est fait de béton brut, volonté de l’architecte, au cœur d’un sous-bois, à flanc d’une colline. Le site appartient à la forêt de Nemours-Poligny.

A l’arrivée dans le musée, une grande salle s’ouvre à moi, avec cette rampe en béton qui m’amène vers le début du parcours. Une fois en haut, en se retournant, on peut observer le hall d’accueil avec une fresque chronologique et quelques squelettes et reconstitutions. Deux circuits de visites sont possibles et complémentaires, le principal et celui d’approfondissement, avec les numéros bis. Au centre de chaque croisement, on retrouve de petits patios-jardins qui présentent la flore de la Préhistoire. Je dois dire que je préfère largement l’intérieur que l’extérieur du musée, plutôt austère.

On retrouve une reconstitution d’un site de fouilles et des bifaces en grand nombre. Il y a également un beau spécimen de cervidé, mais je n’ai plus le nom exact de l’espèce.

On découvre que bon nombre de pierres ont été trouvées dans des villes qui, actuellement, ne sont pas réputées pour leur patrimoine préhistorique comme Les Mureaux (78), Rueil-Malmaison (92) ou bien encore Corbeil-Essonnes (91). Au départ, quand on parle de la Préhistoire et de l’Ile de France, cela ne nous évoque pas grand chose, on pense plutôt à toutes ces superbes grottes dans le sud de la France, Lascaux en tête. Beaucoup d’outils ont été retrouvés, quelques squelettes ou bien encore des objets divers et variés.

Des ateliers pour les enfants sont proposés. Plus loin, on croise des vases, des bracelets ou bien encore des bouteilles qui ont été trouvés dans la sépulture de Noyen-sur-Seine en Seine-et-Marne mais ce qui retient l’attention c’est ce squelette, tout recroquevillé trouvé sur ce site. Ensuite, on croise le chemin d’objets entassés de l’âge du bronze. On retrouve aussi dans les vitrines des pots, des vases ou bien encore des pointes très bien conservés. Le parcours s’achève par le passage devant une barque carolingienne découverte dans un ancien chenal de la Seine à Noyen-sur-Seine en 1992. Elle est monoxyle, c’est-à-dire qu’elle a été réalisée dans un seul et même tronc. Elle mesure près de 14,50 mètres de long, c’est une superbe pièce.

Pour terminer la balade, je vous propose de vous balader dans le centre de Nemours qui est très agréable. La rivière qui y coule s’appelle le Loing (le « g » ne se prononce pas), un canal ceinture également le secteur. On retrouve pas mal de commerces, quelques maisons à colombages ainsi qu’une jolie église du 12ème siècle, l’église Saint-Jean-Baptiste de Nemours.

Balade à Provins et spectacle les Aigles des Remparts

La ville de Provins est située à environ 75 km au sud-est de Paris. La commune a un riche patrimoine historique. Elle est d’ailleurs connue pour son immense fête médiévale qui se déroule chaque année un week-end de juin. Provins est l’ancienne capitale des comtes de Champagne et est inscrite depuis 2001 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. On peut notamment y observer de superbes fortifications encore debout, la Tour César, un donjon octogonal à base carrée ou bien encore une maison romane du 10ème ou 11ème siècle (il y a débat !) qui abrite un musée, celui de Provins et du Provinois. Au Moyen-Âge, il y avait 3 foires dans la ville, le commerce était extrêmement florissant, de nombreux nobles entre autres, passaient par Provins pour aller en Champagne, c’était l’occasion de quelques achats.

On peut descendre dans le caveau du Saint-Esprit, un ancien hôpital créé par le compte Henri le Libéral à la fin du 12ème siècle pour loger les pauvres, les vieillards et les enfants. Le caveau sert actuellement de salle pour diverses occasions comme des expositions. Pendant la balade, vous croiserez sans doute le chemin de la Tour César qui se voit de loin, elle date du 12ème siècle. C’est un donjon qui se trouve au sommet d’une colline artificielle où s’est installée la ville haute. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1846 et a la particularité d’être, à ce jour, le seul donjon octogonal à base carrée connu. Comme beaucoup de tours, elle servi également de prison. Dès que l’on passe les portes de la ville, on a une vue intéressante sur les remparts, à certains endroits, on peut même y monter.

Le spectacle « les Aigles des Remparts » est géré par la société Vol Libre. Présentez-vous environ 30 minutes avant le spectacle, vous pourrez en profiter pour voir les rapaces au calme. Le spectacle dure 45 min et il retrace l’histoire de la fauconnerie à travers les âges. Il commence par la fauconnerie telle qu’elle était pratiquée chez les nomades arabes du Proche-Orient. Le fauconnier passe à pied pour nous faire quelques démonstrations de tous les talents des faucons sacres.

Tout au long du spectacle, des commentaires détaillés nous renseignent sur l’histoire des peuples pratiquant la fauconnerie ainsi que les relations qu’ils ont avec les rapaces. Le narrateur nous sensibilise également aux dangers toujours plus grands qui menacent les rapaces du monde entier tels que la persécution par l’homme ou les effets de divers produits chimiques très nocifs pour eux. La suite du spectacle traite de la période médiévale en Occident. On retrouve des démonstrations avec des chevaux. On peut y voir des chouettes effraies et des chouettes lapones dont la tête peut pivoter à 270 degrés. Le hibou Grand Duc évolue aussi parmi les spectateurs, c’est le plus grand rapace nocturne d’Europe.

Ensuite viennent les fauconniers kazakhs des steppes d’Asie Centrale. Durant la démonstration on retrouve divers aigles, mais également un pygargue à tête blanche qui lui est originaire d’Amérique du Nord, ce rapace est l’emblème national des Etats-Unis. Les rapaces volent au-dessous de nos têtes, un aigle bleu du Chili nous frôle. Vient le caracara huppé, un rapace à la démarche chaloupée, il est très joueur. Le spectacle se termine sur les vautours, des rapaces au gabarit impressionnant.

Si vous souhaitez vous y rendre, sachez que ce n’est pas ouvert toute l’année, il y a une trêve hivernale, cela rouvre généralement en mars. Toutes les personnes de la société Vol Libre, qui organise ce spectacle, sont très compétentes, sur leur site on peut retrouver tout un tas d’informations sur les conditions de détention des rapaces, du soin qui leur ait apporté. Ils en profitent pour faire centre de conservation et de reproduction. Le cadre du spectacle est superbe, on est dans un angle à côté des remparts.

Le musée départemental de la Préhistoire de Nemours est incontournable en Ile-de-France. Il abrite une grande collection de pièces archéologiques notables. Le centre-ville est également très agréable, n’hésitez pas à y faire un tour lors de votre visite. La ville de Provins a un riche passé médiéval, que cela soit au niveau de ses architectures, des commerces qui s’y déroulaient, de son spectacle sur un week-end consacré à cette période ou bien encore des références qui y sont faites pendant les Aigles des Remparts. En tout cas, j’ai adoré voir les rapaces, il y a beaucoup de pédagogie et c’est également très instructif. Les soigneurs passent également beaucoup de temps à répondre aux questions des visiteurs. J’ai une légère préférence pour ce spectacle, bien que celui de la Volerie des Aigles à Kintzheim soit très bien également. Qu’avez-vous pensé de ces 2 villes ? Des activités et du patrimoine à découvrir ? Quelles sont vos visites préférées ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires