Travel Marmotte Travel Marmotte

Voir les félins africains et américains du Parc Zoologique de Lumigny

Je me suis rendue une nouvelle fois au Parc des Félins, un lieu que j’aime beaucoup. Je suis une passionnée de félins et ce centre est très respectueux de leur mode de vie comparé à des zoos. Il se situe en Seine et Marne (77) en Ile de France à un peu moins de 60 km de Paris. J’essaye d’y aller plusieurs fois dans l’année mais ce n’est pas toujours très régulier. Aujourd’hui, nous allons nous attarder sur 2 parcours que je n’avais pas fait dans l’article précédent, l’africain et l’américain. J’ai regroupé toutes mes anciennes photos que j’apprécie encore dans une galerie qui est complétée au fur et à mesure ! Vous pourrez retrouver l’article qui parle des parcours européen et asiatique ici !

Publication : 6 Décembre 2020

Lecture : 6 minutes

Sommaire

 

1. Parc des Félins

     1.1 Parcours africain

     1.2 Parcours américain

2. A lire aussi

3. Carnet pratique

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Ile-de-France

Département : Seine-et-Marne (77)

Parc des Félins

Le Parc des Félins a ouvert en 2006 sur la commune de Lumigny-Nesles-Ormeaux mais son histoire est plus ancienne. La plupart des animaux viennent du parc d’Auneau dans l’Eure et Loir (28). Ce parc ouvre en 1998 grâce à 2 frères, Patrick et Thierry Jardin. C’était le premier parc dédié intégralement aux félins mais la place commençait à manquer, il n’y avait que 8 ha contre 71 actuellement à Lumigny.

La végétation y est pensée pour cadrer au mieux avec les comportements naturels des félins, elle est progressivement structurée pour que l’on puisse les observer sans trop les déranger. Il y a aujourd’hui des félins de 4 continents, et vous pouvez également retrouver des chèvres, lapins ou bien encore des poneys et des poules, il y a une petite ferme pour les plus petits. Le parc à conscience que, de par la taille des zones où se trouvent les félins et leur discrétion, il n’est pas toujours facile de les observer.

Il faut être parfois patient pour pouvoir les voir, mais c’est toujours une belle récompense. De plus, il y a pas mal de parcours et de félins, vous en verrez toujours. Un petit train, le Trans’Félins, fait le tour du parc et si vous souhaitez faire une petite pause, il y a une salle avec projection de film et sièges dynamiques. Sur place vous retrouverez un restaurant et des snacks (ouverts selon la saison). Vous aurez également l’occasion d’observer des lémuriens, une île leur est consacrée, ils sont très joueurs et il y aura très souvent un animateur pour vous expliquer leur mode de vie et leurs habitudes.

Depuis 2016, un autre parc a également ouvert à côté, il s’agit de Terre de Singes (je m’y suis rendue début 2017), comme son nom l’indique, vous retrouverez diverses espèces de singes mais également quelques oiseaux. En vous baladant dans les allées du Parc des Félins, vous croiserez assez souvent des soigneurs très souriants et toujours prêts à répondre aux questions des visiteurs.

Parcours africain

En Afrique, il y a plusieurs sous-espèces de lions, tout d’abord les lions de l’Angola. Ils sont plus légers, un mâle adulte pèse un peu moins de 200 kg et sa crinière est plus claire que les autres sous-espèces. Plus loin, on retrouve des lions de l’Atlas. Sa crinière est très noire et plus volumineuse que chez les autres lions. Lors de ma visite, j’ai croisé également des lionnes de Kruger (ou lions blancs), elles ont une robe très claire, c’est le résultat d’une mutation génétique.

Le petit qui regarde en direction du haut d’un arbre est un caracal, une espèce qui vit en Afrique et au Moyen-Orient. Il n’est pas encore considéré comme menacé mais cela pourrait bientôt changer car il est notamment très chassé par les agriculteurs locaux. Il est capable de faire des sauts sans élan à 2 mètres de haut, c’est un redoutable chasseur d’oiseaux. Au centre du parcours, on trouve de très grands espaces ouverts, ce sont ceux des guépards, ces coureurs de vitesse pouvant faire des pointes à 110 km/h. Le guépard est très menacé à l’état sauvage avec moins de 8 000 individus restants.

Le félin avec de grandes oreilles, une petite tête et un grosse truffe noire est un serval. Ce petit félin très curieux a une excellent ouïe, elle lui permet de repérer les déplacements de ses proies dans les hautes herbes. Dans le pot, on croise un chat de Gordoni, ou chat sauvage africain (l’ancêtre des chats domestiques) vous pourrez retrouver une photo où l’on voit mieux sa bouille dans la galerie.

Ensuite, je suis allée rendre visite aux chats des sables. J’y ai même fait un long arrêt car il y avait 2 petits. L’aire de répartition des chats des sables se situe dans le Sahara et la péninsule arabique. Il est totalement adapté à la vie dans le désert avec ses grandes amplitudes de températures. Il est très craquant, sa grosse tête y est sans doute pour quelque chose. C’est également un redoutable prédateur pour les serpents. Pour finir ce parcours, une panthère de Perse. C’est une panthère au pelage ocre clair qui est très souvent perchée dans les arbres.

Parcours américain

Le lynx qui tourne le dos est un lynx du Canada. Il fait parti d’une des 4 espèces de lynx qui existent mais son pelage, semblable à celui des autres espèces en été, vire au gris blanc en hiver. Ses pattes postérieures jouent le rôle de raquettes quand il y une grande quantité de neige. Durant le 19ème siècle, il a été très chassé pour sa fourrure mais est de nos jours protégé et même réintroduit dans certaines régions où il avait disparu. Sur le continent américain il y a beaucoup d’espèces de petits félins, il n’est pas toujours facile de les distinguer.

Celui avec sa grosse truffe rose est un ocelot, il est d’une taille un peu plus grande que le margay (pas de photo ici). Les ocelots ont eux aussi été très chassés pour leur fourrure et ce jusque dans les années 90. On peut également avoir du mal à distinguer les oncilles (il existe 2 sous-espèces, du nord et du sud) et les chats de Geoffroy. Leurs aires de répartition peuvent parfois se chevaucher. On retrouve les chats de Geoffroy dans les Andes, ils résistent parfaitement au froid.

Un peu plus loin, j’ai eu le plaisir de rencontrer une tribu de jeunes pumas. Ils étaient très curieux de tout, très expressifs. Le puma est doué d’une grande capacité d’adaptation, on le retrouve du grand nord canadien jusqu’au sud de la Patagonie. Le félin de couleur foncée le long d’une grille est un jaguarondi. C’est un félin que les gens ne viennent pas beaucoup voir et c’est bien dommage. Il est très souvent en mouvement et sa tête est assez particulière, il est parfois appelé le chat-loutre. Pourtant, c’est bien un félin, c’est même le plus proche cousin du puma et du guépard. Les jaguarondis peuvent avoir 3 types de pelages, roux, chocolat ou gris. On les retrouve du sud des Etats-Unis à l’Argentine. Je ne désespère pas un jour de faire une belle photo de jaguarondi, ils sont difficiles à saisir.

Pour finir avec le continent américain, des jaguars, tout en puissance, en plein jeu. Le jaguar est le seul grand félin américain, il est doté d’une puissante mâchoire qui s’attaque à des caïmans ou bien encore des tortues terrestres. Comme les panthères, on peut retrouver des formes mélaniques, au pelage à dominance noire. Il y en a d’ailleurs sur le parcours européen, je vous en parlais dans le précédent article. Pourquoi sont-ils classés en Europe ? Car il y en a en Guyane, mais je vous l’accorde, c’est bien le continent américain.

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • Parc

Parc Zoologique de Lumigny » La Fortelle – 77540 Lumigny-Nesles-Ormeaux » 21 € » Site

C’est toujours un superbe moment de parcourir les allées du Parc des Félins. On y fait toujours de belles rencontres, et même si l’on peut parfois ne pas voir le félin que l’on était venu voir, on réussi à en voir d’autres qui n’étaient pas prévus au programme. Il est d’ailleurs conseillé d’y aller sans idée particulière et de voir quels félins seront visibles ou non. Même si j’ai mes préférences, je les aime tous, ils sont tous très beaux et j’en apprends toujours un peu plus sur eux à chaque visite. Connaissez-vous ce parc ? Y êtes-vous déjà allés ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels sont les félins que vous avez découvert sur place ou dans cet article ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires