Temps de lecture estimé : 9 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Se mettre au vert dans la forêt des 3 pignons à Fontainebleau

Avant de vous parler de la forêt des 3 pignons, je vais d’abord vous présenter la forêt de Fontainebleau dont elle fait partie. A environ 60 km de Paris et ancien domaine de chasse des rois de France, elle s’étend sur plus de 200 km². Elle est principalement localisée en Seine et Marne (77), elle comporte également une petite partie sur le territoire de l’Essonne (91). Son point culminant se situe à 144 m. La ville de Fontainebleau se trouve au cœur de la forêt, je dirais même qu’elle est cernée par la forêt. Le massif est traversé par l’autoroute A6 (du nord au sud) ou bien encore par les nationales 6 et 7. Plus de 13 millions de visiteurs s’y baladent chaque année et elle est également beaucoup appréciée pour ses beaux sentiers de randonnée ainsi que pour ses nombreux spots d’escalade. En forêt de Fontainebleau, et principalement dans le secteur des 3 pignons (à l’ouest de l’A6), on retrouve quelques belles étendues de sable, on pourrait presque se croire à la plage. Presque tout le sol de la forêt de Fontainebleau est constitué de sable, l’un des plus purs au monde (95 % de silice), c’est pourquoi on ne trouve pas de cours d’eau dans le secteur, l’eau ne ruissèle pas ou très peu, il vaut mieux donc prévoir assez de gourdes quand on part en randonnée dans le coin. Son sable a beaucoup été utilisé en verrerie (vitrages de la pyramide du Louvre par exemple) et de nos jours c’est surtout en optique de précision qu’il révèle tout son potentiel. Mais pourquoi autant de sable si loin de la mer ? Eh bien, tout simplement parce qu’il y a 35 millions d’années, la mer se trouvait à cet emplacement. Les balades sont très variées, on passe à de grandes étendues de sable à des chaos rocheux puis on se retrouve en compagnie de pins sylvestres et maritimes ainsi que de bruyères, une végétation qui fait plus penser au sud de la France. Bref, la forêt des 3 pignons est un condensé de paysages et de reliefs, vous pouvez y faire tout type d’activités comme se détendre, faire de l’escalade, faire du VTT ou bien encore randonner. Dans cet article je vous propose donc quelques activités à faire dans la forêt des 3 pignons, c’est parti !

Publication : 1er Avril 2018

Publication : 20 Septembre 2020

Lecture : 9 minutes

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Ile-de-France

Départements : Seine-et-Marne (77), Essonne (91)

Les sables du Cul-de-Chien

Pour accéder aux sables du Cul-de-Chien il vaut mieux arriver par la commune de Noisy sur Ecole et vous garer sur le parking des 3 pignons. Je trouve la balade très sympa par ce côté et puis vous arriverez vite sur la grande étendue de sable en question, mais il y a plusieurs autres parkings tout autour. Sur le sentier, on remarque déjà qu’il y a beaucoup de sable, il est vraiment très fin, on pourrait presque marcher pieds nus, même si je ne vous le conseille pas (à cause de certains détritus … oui même en forêt on n’est pas à l’abris des mal élevés …).

De manière générale, il faut rester vigilant ne serait-ce que par rapport aux tiques (du printemps à l’automne, couvrez vos chevilles si vous sortez des sentiers), même si l’on peut croiser parfois le chemin de quelques serpents. Dans la forêt, on peut voir des couleuvres, mais il peut y avoir des vipères, et là, il faut être plus vigilants. Je vous rassure, si vous restez sur les grandes allées et les endroits fréquentés, vous serez tranquilles. Une fois arrivés aux sables du Cul-de-Chien, vous pourrez vous prélasser sur votre serviette de plage et faire croire à vos amis que vous êtes à la mer.

Dans le sud du secteur, un gros rocher attirera peut-être votre attention, il s’agit du Bilboquet bien que j’ai toujours trouvé qu’il ressemble plus (selon un certain angle) à une tête de chien. Si vous n’êtes pas fan de rester des heures au même endroit, divers sentiers devraient vous contenter. Non loin, vous rencontrez peut-être le Diplodocus, un rocher bien connu des grimpeurs.

Aux 3 pignons (et à Fontainebleau également), vous pourrez laisser libre cours à la paréidolie, ce phénomène psychologique qui nous fait voir des visages ou des animaux dans les nuages. Avec tous les rochers du secteur, vous devriez découvrir des créatures étranges ou plus terre à terre comme des chiens ou des tortues.

La vallée close

La vallée close se situe au nord du secteur, le parking le plus proche est celui de la Croix Saint-Jérôme, toujours sur la commune de Noisy sur Ecole. Il n’y a pas de difficulté particulière, le chemin est principalement constitué de grandes allées et le dénivelé est assez faible. Vous aurez l’occasion de partir à la découverte de sentiers boisés avec une végétation variée. Le tour de la vallée close doit faire 2 ou 3 km, vous marcherez sur un sol légèrement sableux, mais rien de trop fatiguant.

Vous pourrez choisir de rentrer dans la vallée, plusieurs sentiers la traverse, mais bien sûr, si vous choisissez cette option, il y aura un peu plus de dénivelé. Je trouve cette balade très sympathique quand on a envie d’y aller doucement sans trop se fatiguer. On peut la faire avec des enfants, surtout qu’ils s’amuseront beaucoup dans les rochers.

Le circuit des Belvédères

Le circuit des Belvédères se situe au nord de la vallée close. Vous pouvez démarrer depuis le parking de la Croix Saint-Jérôme ou bien, si vous souhaitez démarrer au numéro 1 (voir plan ci-dessus), il faudra aller au parking de la Canche aux Merciers. Le circuit est balisé en bleu et son autre nom est sentier Denecourt-Colinet n°16. C’est une randonnée de difficulté moyenne avec 300 m de dénivelé, sur une distance de 9 km. Comptez bien entre 3 et 4 heures selon votre vitesse de marche et vos pauses.

Comme pour chaque randonnée, partez avec des chaussures adaptées (montantes si possible) et au moins 1,5 L d’eau par personne (pas de cours d’eau à Fontainebleau). Je vous conseille également de laisser 1 L d’eau dans la voiture, si vous avez fini toutes vos gourdes, vous aurez encore de quoi étancher votre soif à la fin du circuit. Vous pouvez aussi prendre quelques pansements et du paracétamol, cela dépanne toujours. Vous parcourrez les hauteurs du secteur avec de très beaux points de vue sur le massif des 3 pignons. Vous aurez l’occasion d’apprécier différents types de paysages, entre platières (bancs de grès dégagés par l’érosion) et lande.

Le sentier mêle passages dégagés et passages en sous-bois au milieu des blocs de rochers. Le circuit a l’avantage d’être une boucle, pas besoin de vous soucier de récupérer votre voiture à la fin. J’ai trouvé la randonnée très sympa, l’ensemble se fait assez facilement, mais il y a quelques montées et descentes un peu sportives.

Les points de vue sont superbes, si vous êtes un minimum actif au quotidien, vous pourrez vous lancer dans ce circuit sans souci, pas besoin d’être un marathonien pour le réaliser. Comme toutes les randonnées dans le coin, si vous souhaitez arrêter le circuit, il y a toujours des chemins qui vous permettront de revenir plus vite à votre voiture. Si vous avez encore un peu de place dans votre sac à dos, n’oubliez pas l’appareil photo !

Le circuit des 25 Bosses

Pour ceux qui en veulent encore plus, j’ai le circuit des 25 bosses à vous proposer. Il sert d’entraînement en alpinisme et au trail. Il est long d’environ 17 km et passe son temps à monter et à descendre, d’où les 25 bosses ! Comptez entre 5 et 7h pour en faire le tour (c’est une boucle). Il vaut mieux démarrer tôt dans la journée, je m’y suis attaquée à 9h du matin et j’ai mis un peu plus de 7h avec les pauses. Ce circuit est classé en difficile de par son dénivelé d’environ 800 m.

L’équipement de base de la randonnée est le même, mais prévoyez évidemment un déjeuner et des petits en-cas énergétiques (barres de céréales, bananes (à ne pas jeter par terre évidemment)) … Pour l’eau, je vous conseille de prendre 2 L par personne et toujours de l’eau en plus qui reste dans votre voiture. Il existe plusieurs endroits où démarrer la randonnée, comme le parking de la Croix Saint-Jérôme. Pour ma part, j’ai préféré suivre l’itinéraire du site Visorando en partant du parking des 3 pignons, au nord de la commune du Vaudoué.

Le balisage est de couleur rouge, et comme pour le circuit des Belvédères, il y a des marquages très fréquents, vous ne devriez pas vous perdre. Je ne vous conseille pas de faire cette randonnée avec des enfants, c’est long, il faut de la réserve puisque vous en avez pour presque la journée et il y a des passages dans les rochers plutôt acrobatiques. Faites attention car parfois il faut faire des enjambées assez hautes pour grimer sur des rochers. Il y a toujours moyen de contourner le rocher qui pose problème, cela m’est arrivé une fois ou 2 (je fais 1m63 pour information). Pour les personnes qui ne sont pas très grandes, il y a des passages sous des rochers qui sont très sympas et vous pourrez narguer vos grands amis car vous au moins, vous n’aurez pas besoin de vous mettre à genou pour passer.

Le premier tiers est assez simple, il y a quelques montées avec des marches mais les dénivelés sont raisonnables. Le second tiers a été le plus dur pour moi, c’est vraiment de l’endurance et les côtes se faisaient plus pentues. Ce qui casse le rythme d’ascension ce sont surtout les marches et les rochers, pas moyen pour ma part de trouver mon second souffle à ce moment-là. Les descentes sont raides par endroit et ce qui rajoute de la difficulté ce sont les rochers et racines glissants même par temps sec (alors n’y allez pas s’il pleut, sauf si votre but est de tout dévaler sur les fesses).

Comme les descentes sollicitent beaucoup vos appuis, il se peut que vous aillez un peu mal aux doigts de pieds et aux ongles (cela dépend évidemment de la taille et de la qualité de vos chaussures). Il vaut mieux démarrer doucement, se ménager au début pour finir le circuit. Il y a pas mal de passages où l’on marche dans un sable où l’on s’enfonce, on a vraiment l’impression d’être sur la plage, cela fatigue et vous devrez sans doute vider vos chaussures de temps en temps.

Le dernier tiers a été plus simple pour ma part, un peu moins de dénivelé et je reprenais des forces. Vous allez vraiment, avec cette randonnée, saisir toute la variété des paysages de la forêt des 3 pignons, c’est un condensé et c’est vraiment magnifique. Le circuit vaut vraiment le coup rien que pour cela, mais je pense que c’est une vraie fierté de se dire que l’on a terminé les 25 bosses. J’ai eu un gros passage à vide, je me suis même demandée si je n’allais pas arrêter et puis j’ai ralenti, je me suis concentrée et je me suis dit que ça serait vraiment dommage de s’arrêter là en si bon chemin. J’avais mal à la tête, j’avais les doigts de pieds en compote, mais je suis repartie, j’ai fait pas mal de pauses en haut de chaque bosse.

Je suis assez active, je marche beaucoup au quotidien, mais je ne suis pas une grande athlète non plus alors il faut y réfléchir à 2 fois, mais si vous vous préparez bien, que vous avez assez d’eau et de nourriture, de la motivation et que vous savez comment vous ménager, il ne devrait pas y avoir de souci. Et puis le but (de mon point de vue), ce n’est pas de terminer la randonnée le plus rapidement possible mais de la terminer. Bien sûr, vous vous ferez doubler par des gens qui la font en courant, mais chacun son niveau ! 🙂

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A faire

Parking des 3 pignons » 77123 Noisy-sur-École

Parking de la Croix Saint-Jérôme » 77123 Noisy-sur-École

Parking de la Canche aux merciers » Chemin de la Charme – 77123 Noisy-sur-École

Circuit des Belvédères » Site

Circuit des 25 Bosses » Site

Visorando » Site

Circuit Trans’Bleusarde » Site

Locations VTT » Site

Sites d’escalades » Site

La forêt des 3 pignons abrite un très grand nombre de végétations différentes, elle est vraiment à part dans le secteur. La partie principale de la forêt de Fontainebleau bénéfice d’endroits avec du dénivelé, des sous-bois, du sable et des forêts, mais le charme n’opère pas de la même manière sur moi, bien que j’aime beaucoup aussi les gorges de Franchard ou bien encore celles d’Apremont. Des sentiers ont été aménagés pour faire du VTT, renseignez-vous. Si votre truc c’est plus l’escalade, c’est un vrai paradis. Des gens viennent du monde entier pour pouvoir y grimper. Lors de votre balade, vous croiserez peut-être le pignons des Maquisards, un rocher surmonté d’une croix de Lorraine. Elle a été érigée en hommage aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale. Pour ceux qui trouvent que le circuit des 25 bosses est trop facile, il existe la Trans’bleusarde, créée en 2019 par des mordus de randonnée (Helloways) et la webzine Les Others. Un circuit de 52 km avec 1 200 m de dénivelé vous attend. Il se fait sur 2 ou 3 jours, il y a 16 heures de marche. Il y en a qui ne rigolent pas en Ile de France ! 🙂 J’espère vous avoir donné envie de vous rendre dans la forêt des 3 pignons, que cela soit pour vous détendre les doigts de pieds aux sables du Cul-de-Chien ou bien pour les martyriser sur le circuit des 25 bosses ! Connaissiez-vous cette forêt ? Quels sont vos coins préférés ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires