Porto, découvrir les alentours et la côte

Dans cet article, je vous propose de partir découvrir Porto hors de son centre historique, entre site culture et bord d’océan ainsi que de se balader dans des villes du Grand Porto comme Matosinhos et Vila Nova de Gaia, des villes qui réservent bien des surprises, alors en route ! 🙂

Visiter Serralves

A l’ouest du centre-ville de Porto, niché entre le quartier de Boavista et Foz do Douro, se trouve Serralves, un site qui regroupe un musée, une demeure et des jardins. Tous les premiers dimanches du mois, de 10h à 13h, l’entrée est gratuite. C’est à cette occasion que j’ai pu visiter le musée, un bâtiment qui date de 1991, il est l’œuvre d’Álvaro Siza Viera, un architecture originaire de Porto.

A l’intérieur, on retrouve des collections d’art contemporain, couvrant les années 60 à nos jours ainsi que des expositions temporaires. Entre tableaux, photos et installations conceptuelles, l’œil est très souvent interpelé. La femme posée sur ce faux hippopotame n’est pas une statue, je pense qu’en fin de journée, elle doit avoir quelques raideurs … Même si on n’aime pas l’art contemporain, il y a des choses intéressantes, certaines installations sont assez ludiques et on peut aussi y voir des rétrospectives. Dans le musée se trouve un restaurant où vous pourrez déjeuner ou simplement faire une pause autour d’un thé ou d’un café.

Le site possède des jardins qui s’étendent sur 18 ha, entre parterres, bosquets et allées arborées. On y trouve des hêtres, des chênes, des rosiers ou bien encore des camélias. Plusieurs sculptures sont visibles, dont notamment un plantoir géant de Claes Oldenburg. On peut également visiter une villa Art Déco, la Casa de Serralves. Elle est reconnaissable grâce à sa façade rose dragée, construite entre 1925 et 1944, pour le deuxième comte de Vizela, dans le style “paquebot”. A l’intérieur, on y retrouve des détails néoclassiques raffinés, des escaliers lumineux ainsi qu’un premier étage particulier avec sa cour centrale. Des expositions ponctuent la visite des lieux, une autre manière de s’imprégner de la Casa.

Balade à Foz do Douro

Foz do Douro est un quartier situé à l’ouest de Porto, au bord de l’océan. On y retrouve 3 plages, plutôt rocheuses, mais aussi un joli petit phare, le Farol Senhora da Luz qui est un symbole. Une jetée s’offre aux visiteurs et donne à apprécier une superbe vue sur l’océan, par temps de grands vents, il se peut que son accès soit restreint. Juste à côté se trouve le jardin do Passeio Alegre, un espace vert où il fait bon se détendre. Il date du 19ème siècle et l’on peut y voir de beaux bâtiments anciens, des allées ombragées, des sculptures et des fontaines. On peut noter la présence d’un mini-golf et de concerts en été. Un tramway ancien relie Passeio Alegre au centre de Porto en environ 30 min.

Pour déjeuner, je me suis arrêtée à Champ’s Palmeiras, un petit restaurant à la décoration très sympa qui propose des sandwichs, des tartines, des tacos ou bien encore de la charcuterie. On peut manger à l’intérieur ou sur la terrasse, les serveurs sont très gentils et j’y ai très bien mangé, c’est assez copieux selon les plats commandés.

Direction ensuite le nord pour visiter le fort de São Francisco Xavier, aussi appelé château du fromage, ce nom vient de l’allure du rocher sur lequel il se dresse. Il est constitué de remparts, de tours de guet et d’un pont-levis et il a été édifié en 1661. A l’intérieur, on peut voir une exposition sur les armes et faire une pause à son café mais le plus intéressant à faire et de monter pour découvrir une superbe vue sur la mer ainsi que voir quelques canons anciens.

Autour du grand rond-point où se trouve le fort, il y a aussi un aquarium à visiter, le Sealife. A l’est, vous pourrez vous poser tranquillement au parc da Cidade, un espace vert qui fait oublier le bruit de la circulation. C’est le plus grand parc urbain du Portugal, il comporte 10 km de voies piétonnes et cyclables. Au centre du rond-point plus au nord, ne louper pas cette sculpture monumentale d’un filet de pêche, haute de 50 m, elle s’illumine la nuit et change de forme au gré du vent.

Voir Matosinhos

Matosinhos est une commune limitrophe de Porto et un port de pêche authentique. Elle compte près de 50 000 habitants et fait partie du Grand Porto. La ville possède une longue plage de sable et un joli marché municipal couvert qui propose poissons, fruits et légumes ainsi que quelques cafés et restaurants. Les rues plus en retrait du front de mer sont très agréables également, on y retrouve de petits commerces et des façades carrelées ainsi que la Casa da Arquitectura, un musée sur l’architecture implanté dans un ancien domaine viticole.

Pour une pause gourmande, rendez-vous à Perola do Atlântico, un salon de thé avec un rapport qualité/prix imbattable, un café, un thé et 2 gâteaux pour environ 5/6 € et c’est évidemment très bon. On retrouve pas mal de portugais, l’ambiance est plus calme et familiale, loin du flot de touristes du centre de Porto. Depuis la plage, vous pourrez voir un beau spécimen de grue Titan ainsi qu’un terminal maritime au look très moderne. La ligne A du métro dessert Matosinhos avec 5 stations.

Vila Nova de Gaia

Vila Nova de Gaia, abrégé en Gaia, est une ville du Grand Porto située au sud, elle est reliée à Porto par le pont Luís Ier. Quand on se trouve au bord du Douro côté Porto, c’est la ville que l’on voit de l’autre côté, avec sa promenade et toutes ces maisons de porto. Le vin de porto étant une appellation contrôlée, la majorité des bouteilles de vin de porto comportent la mention “Mis en bouteille à Vila Nova de Gaia”. On peut donc y acheter des bouteilles dans les nombreuses boutiques des fabricants, mais également faire des visites des caves et des dégustations.

La ville est la plus peuplée du Grand Porto avec un peu plus de 300 000 habitants et la plus étendue également puisque sa superficie est de 168 km². On peut noter plusieurs secteurs pour Gaia, une partie basse située au bord du Douro, les quais ou “cais” en portugais, une partie haute assez urbanisée proche de Porto et le reste de la commune plutôt étendu au sud, avec des lieux peu fréquentés par les touristes dont de belles plages ainsi que la réserve naturelle de l’estuaire, qui protège faune et flore.

Mon hébergement se situe dans la partie haute de la ville, beaucoup plus au calme que les bords du fleuve. On peut se balader tranquillement dans les petites rues pleines de charme. Pour manger, je vous conseille Novo Rumo, un restaurant où l’on ne trouve quasiment que des locaux et qui sert d’excellents plats roboratifs pour un petit prix. Comme il ne se trouve pas en zone touristique, il se peut que les serveurs ne parlent pas anglais, mais le menu lui l’est, donc pas d’inquiétude.

Les environs sont bien desservis en transports en commun et si vous partez vers le nord-est, vous pourrez prendre le métro qui vous emmènera sur Porto via la partie haute du pont Luís Ier. Avant de le franchir, sur la droite et en hauteur, le monastère da Serra do Pilar est une bonne idée de visite. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, datant du 17ème siècle, il possède un cloître circulaire. On peut avoir une rare vue surplombant le pont Luís Ier depuis sa coupole et aujourd’hui, le monastère est encore la propriété de l’armée portugaise. De l’autre côté de la route, prenez le temps de vous balader dans le jardin do Morro, un bel espace vert qui domine Porto. Non loin, se trouve la station du Teleférico de Gaia qui vous permettra de redescendre vers les quais en 5 min à peine.

Les quais de Gaia

Sur les quais de Gaia, on retrouve donc des maisons de porto et pas mal de magasins, souvent à touristes, mais dont certains valent tout de même le coup d’œil pour les architectures intérieures qu’ils proposent comme celui, à la déco délirante, qui vend des conserves de poissons. J’ai beaucoup aimé le marché couvert, on y trouve des produits frais bien évidemment mais surtout pas mal de stands pour se restaurer. J’ai mangé à Piadina Mia, qui propose de bons sandwichs ainsi qu’à la pizzeria située à gauche tout de suite en entrant, les pizzas sont très bonnes. Il vaut mieux manger au marché plutôt que dans les restaurants avec vue sur le Douro, envahis de touristes.

Lors de la balade sur les quais, on peut également voir une très belle façade Art Déco verte, de manière générale levez le nez, vous pourrez aussi voir passer le téléphérique juste au-dessus des toits des maisons. Si vous souhaitez faire la traversée en bateau pour rejoindre Porto, plusieurs compagnies proposent leurs services, par contre, n’y aller pas trop tard le soir, ils ne circulent pas tout le temps. Baladez vous dans les rues parallèles au fleuve, de jolis street arts sont disséminés ça et là.

Pour déguster du porto, il y a largement le choix, à vous de voir si vous préférez le toit terrasse avec une ambiance qui bouge de chez Porto Cruz ou bien une terrasse plus classique comme chez Sandeman, où je me suis arrêtée, j’ai trouvé le porto très bon, mais je ne les ai pas tous goûté évidemment. Depuis le milieu du 18ème siècle, la mise en bouteille et le stockage se passent dans les chais de Gaia, sur la rive escarpée, baladez vous y la nuit, les enseignes lumineuses se remarquent de loin.

Pour pousser un peu plus loin, vous pouvez partir à l’ouest, passer le pont Arrábida pour découvrir Afurada, un village de pêcheurs. Il a su garder son authenticité et sa simplicité, on passe le Douro à bord d’un bac en bois et on bénéficie d’une belle vue sur Foz do Douro. L’été, on retrouve plusieurs manifestations dont un festival de musique fin juillet.

La plage do Senhor da Pedra

A 15 min environ de voiture du centre de Gaia ou par le train R pour Aveiro à la gare “Miramar”, vous pourrez vous rendre à la jolie plage do Senhor da Pedra qui comporte une chapelle, de forme hexagonale, située au bord de l’eau. Bâtie sur des rochers, cette dernière offre une très belle vue sur l’océan, on peut également rentrer à l’intérieur. La plage offre une belle étendue de sable avec quelques petites dunes et des sentiers en bois balisés. On peut rejoindre la plage de Sãozinha au nord ou bien celle de Miramar au sud. Un poste de secours est présent, ainsi que des bars et des restaurants, des douches et un service de location de parasols. L’endroit est idéal pour observer un coucher de soleil, comme beaucoup de plages sur cette côté, puisqu’elle est orientée vers l’ouest.

Mon hébergement

Mon hébergement était donc situé à Gaia, dans la partie haute et dans une petite rue calme et tranquille non loin du rond-point Edgar Cardoso, qui brasse pas mal de circulation et donne un accès rapide aux autoroutes. Mon hôte, Gabriela, a été merveilleuse. Elle parle très bien français, est très gentille, donne de très bons conseils et veille à ce que l’on se sente toujours bien et que l’on ne manque de rien.

La petite “cabane urbaine” est située au fond de son jardin, pour plus de calme et d’intimité. On y retrouve une pièce de vie où se trouve le salon et le lit, ce logement convient donc parfaitement à un couple. La cuisine est compacte et fonctionnelle, tout est propre. Le logement bénéficie de la fibre ainsi que d’une terrasse propre avec parasol et de places de parking gratuites dans la rue.

Conclusion

En dehors du centre-ville, j’ai aimé découvrir Serralves, un endroit à part. La côte à Foz do Douro est très belle, balayée par les vents et offrant restaurants et belles façades historiques. A Matosinhos, j’ai aimé me balader au calme, découvrir les architectures de la ville ainsi que ses endroits pour se détendre. On y trouve quelques street arts et de jolis bâtiments. A Vila Nova de Gaia, j’ai aimé la partie haute plus tranquille, plus authentique et les rives du Douro qui offrent une vue imprenable sur Porto. La ville n’est pas en reste en matière de plages et d’espaces sauvages. Connaissez-vous ce secteur ? Qu’avez-vous préféré ? 🙂

S’inscrire à la newsletter

Vous aimez cet article et souhaitez suivre les suivants :

Commentaires

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires