Temps de lecture estimé : 5 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésites pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Que visiter dans la région de l’Alentejo au Portugal ?

Lors de mon séjour au Portugal, j’ai eu l’occasion de visiter plusieurs villes dans le district d’Évora qui fait partie de la région de l’Alentejo. Tout d’abord Vendas Novas, où je séjournais, puis Montemor-o-Novo avec son ancien château sur les hauteurs et pour finir Évora. La région bénéficie d’un riche patrimoine historique, religieux ou bien encore mégalithique, alors en route ! 🙂

[ Article mis à jour le 19 Février 2021 ]

Sommaire

1. Vendas Novas

2. Montemor-o-Novo

3. Evora

Date du séjour : 19 au 26 Juillet 2014

Pays : Portugal

Région administrative : Alentejo

Langues officielles : Portugais, Mirandais

Monnaie : Euros

Population : 10 millions d’habitants

Superficie : 93 090 km²

Point culminant : Ponta Do Pica (2 351 m)

Décalage horaire : – 1h

Climat : Méditerranéen

Prises électriques spécifiques : Non

Entrée : Carte d’Identité valide

Visa : Non

Vaccin : Non

Indicatif téléphonique : +351

Vendas Novas

Vendas Novas est une commune située à l’est de Lisbonne, à 1h de route, elle abrite environ 12 000 habitants. J’ai été gentiment hébergé par la mère d’un ami, dans un quartier tranquille entouré d’une beau jardin et de superbes arbres fruitiers. Les soirs, les couchers de soleil étaient tout simplement magnifiques, pas de nappe de pollution à l’horizon.

La municipalité a été créée en 1962 par démembrement partiel de la ville de Montemor. Elle bénéficie d’un joli patrimoine comme l’ancien palais royal qui sert actuellement de caserne à un régiment d’artillerie. On peut y voir différentes pièces d’artillerie notamment des canons et vous pourrez visiter le musée militaire. Il y a également un musée ethnographie et agricole.

Faites ensuite un tour au jardin public municipal très agréable avec des sentiers, des pistes cyclables, des aires de jeux pour enfants et des points d’eau très relaxants. Pour continuer la détente, n’hésitez pas à vous rendre dans l’une des piscines de la ville. La localité compte plusieurs édifices religieux qui datent du 16ème siècle.

Plusieurs restaurants vous attendent et ne repartez pas sans goûter aux « bifanas », une marque déposée depuis 2011. Ce sont des sandwichs à base de porc mariné, un délice ! Dans la région, on peut également déguster du miel, des grenades, des oranges, du fromage et de la charcuterie. Même en été, je vous conseille de prendre un pantalon et un petit pull dans votre valise. En effet, dans cette région, il y a une forte amplitude entre les températures de la journée et celles de la nuit, on peut vite se faire surprendre si on est frileux.

Montemor-o-Novo

Montemor-o-Novo se situe à environ 25 km à l’est de Vendas Novas et 100 km de la capitale. Son paysage est marqué par les forêts de chêne-liège au sud. Tout la région bénéficie de l’exploitation de ces arbres, on retrouve des entreprises de transformation et des produits dérivés. Au nord, on retrouve plusieurs lacs et sur l’ensemble de la commune, plusieurs monuments mégalithiques.

A l’est se trouvent les grottes de l’Escoural découvertes en 1963 qui sont célèbres pour leurs peintures et gravures rupestres. Vous pourrez également visiter le parc zoologique de Monte Selvagem à l’extérieur de la ville en direction du nord. Je me suis attardée sur les ruines du château de Montemor, situées au sud-ouest du la commune. Il faut monter tout en haut d’une colline qui domine la vallée, pour y accéder. Ce lieu est le site d’origine de la ville, on peut encore y voir les fortifications.

Ce site, plusieurs fois remanié, a vu la fin de la traversée maritime de Vasco de Gama vers l’Inde. On peut y voir plusieurs anciennes églises et il est possible de monter en haut de la tour de l’horloge. La vue est superbe, on voit loin et on se rend compte de la géographie de la région. Au début du 16ème siècle, le roi séjournait régulièrement à Montemor.

Evora

Évora est située à l’est de Lisbonne, à environ 135 km. C’est le chef-lieu du district qui porte d’ailleurs son nom. Elle est surnommée la « ville-musée », en effet, tout le centre a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1986. Dès mon arrivée, je remarque de grandes murailles, vestiges de l’ancien château, encore debout et en bon état. Je longe les pierres pour rentrer dans la ville par la rue de Serpa Pinto.

Dans presque toute la ville on peut voir des bandes jaunes peintes que cela soit en bas des bâtiments ou bien encore autour des fenêtres, elles donnent un charme fou à la ville. En remontant la rue, j’arrive sur la place de Giraldo avec sa fontaine en marbre datant du 18ème siècle et l’église de Santo Antão. Vous retrouverez un grand nombre de cafés avec leurs terrasses qui participent à la douceur de vivre qui se dégage des lieux. Au fil des rues, on retrouve bon nombre de petites boutiques, dont certaines proposent des articles pour les touristes faits de liège. Si un sac ou une casquette en liège vous intéressent, vous êtes au bon endroit.

Je croise le chemin de la cathédrale d’Évora, sa construction, en granit, s’est faite de 1186 à 1250. C’est la plus grande cathédrale du Portugal, elle présente 3 nefs et elle est représentative de la transition qui s’est opérée entre les architectures romane et gothique. La ville abrite un temple romain, également appelé temple de Diane. Il date du 2ème siècle et est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. La temple a été partiellement détruit du temps des Grandes Invasions au 5ème siècle, les ruines sont tout ce qui reste du forum de la ville. Le bâtiment d’origine devait être très similaire à la Maison Carrée de Nîmes.

Juste derrière, un petit parc avec quelques statues où il est très agréable de se poser. En allant tout au bout, vous aurez une très belle vue sur la ville. En 1808, la ville est le siège d’une des plus sanglantes batailles de la première invasion napoléonienne, la ville est pillée et de nombreux habitants, ayant pris les armes, sont massacrés. Évora est effectivement un petit musée à ciel ouvert, c’est magnifique, si vous êtes dans la région, c’est une destination plus que recommandée.

Carnet pratique

 

Caserne de Vendas Novas | Av. da República (EN4) 68 – 7080-094 Vendas Novas

Jardin public municipal | Jardim Público Municipal – Vendas Novas | Site

Château de Montemor | Montemor-o-Novo | Site

Cathédrale d’Évora | Largo do Marquês de Marialva – 7000-809 Évora | Site

Temple romain d’Évora | Largo do Conde de Vila Flor – 7000-863 Évora | Site

La région de l’Alentejo n’est pas la plus touristique mais elle bénéficie pourtant de belles pépites ! Le district d’Évora est riche en terme de patrimoine architectural et religieux. On y retrouve également plusieurs sites mégalithiques de grande importance. La ville d’Évora est magnifique, elle est superbement conservée. Vendas Novas est calme, reposante et a su conserver également un beau patrimoine. La gastronomie locale est très appétissante, avec de bons produits frais et locaux pour la plupart. Au Portugal, les portions sont généreuses, je me souviens avoir eu du mal à finir certains plats, alors il vaut mieux ne pas trop grignoter entre les repas pour tenir la distance ! 🙂 Connaissez-vous cette région du Portugal ? Qu’avez-vous préféré ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires