Dans cet article, je vous propose de partir à la découverte de l’île aux musées, prise entre 2 bras de la Spree, la rivière qui coule dans la capitale allemande, ainsi que de partir un peu plus à l’est voir l’Alexanderplatz, une place emblématique de Berlin, notamment grâce à sa tour TV, visible de quasiment partout, alors en route ! 🙂

L’île aux musées

L’île aux musées représente une partie de l’île sur la Spree, elle occupe la partie nord. C’est un vrai petit concentré de culture, il y en a pour tous les goûts. On retrouve des musées consacrés aux sculptures, à l’archéologie ou bien encore des collections dédiées à l’Antiquité. Elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999 mais son histoire remonte à bien plus loin. Créée à l’initiative du roi Frédéric-Guillaume III au début du 19ème siècle, l’île aux musées a été le témoin de plus d’un siècle de politique culturelle qui a abouti à la constitution d’une des plus riches collections d’œuvres d’art au monde.

Juste avant de franchir le pont du château, datant du 19ème siècle, pour rejoindre l’île aux musées, je m’arrête pour admirer certains des bâtiments voisins de ces musées. On trouve tout d’abord la cathédrale Sainte-Hedwige de Berlin. C’est la plus ancienne église catholique de la ville et elle se situe sur la Bebelplatz. On l’a reconnait grâce à son toit vert arrondi comportant des colonnes en façade, une très forte inspiration du Panthéon de Rome se ressent. Hedwige est la sainte patronne de la Silésie, région à cheval sur la Pologne, la République Tchèque et l’Allemagne et du Brandebourg, une région (Land) de l’Allemagne. Elle fût consacrée en 1773, fortement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruite partiellement de 1952 à 1963.

Sur la Bebelplatz, il y a également la bibliothèque de l’université Humboldt avec sa façade légèrement courbée. L’université Humboldt et la plus ancienne des 4 que compte la capitale. Elle fût fondée en 1809 a l’initiative du linguiste prussien Wilhelm von Humboldt, et elle compte beaucoup d’enseignants et d’étudiants célèbres comme Albert Einstein, Max Planck, un célèbre physicien, Otto von Bismarck et Karl Marx.

Je passe devant le bâtiment de la Nouvelle Garde, avec ses colonnes d’inspiration grecque. Il a été construit entre 1816 et 1818 comme mémorial des victimes des guerres napoléoniennes. De 1818 à 1918, il a abrité la Garde Royale, puis en 1931, il devient un mémorial dédié aux victimes de la Première Guerre mondiale abritant notamment la tombe du soldat inconnu. En 1960, la RDA en fait un mémorial aux victimes du fascisme et du militarisme. Depuis la Réunification, la Nouvelle Garde devient le mémorial central de la République Fédérale d’Allemagne aux victimes de la guerre et de la tyrannie.

Le midi, je suis allée manger dans la cantine du théâtre Maxim Gorki. Elle est ouverte au public et on peut y manger très bien pour pas cher. Dernière étape avant d’arriver sur l’île aux musées, le musée historique allemand que je voulais absolument voir. Son architecture est surprenante avec cette structure moderne accolée au bâtiment historique. Ce musée, créé en 1987, est consacré à l’histoire de l’Allemagne et est un des plus visités de Berlin.

Bien qu’il y ait déjà beaucoup de musées avant l’île, il y en a encore plus sur cette dernière. Si vous aimez les musées, vous devriez passer plusieurs journées dans ce secteur, tellement il y a à voir. Je passe devant l’Altes Museum, qui veut dire “vieux musée”, il abrite actuellement la collection d’œuvres antiques des musées nationaux de Berlin. Construit entre 1823 et 1828 dans un style néoclassique, sa large façade accueille de grandes colonnes, pour abriter la collection d’art de la famille royale prussienne. Jusqu’en 1845, il fût appelé “musée royal” et a été restauré en 1966 suite à un incendie qui s’était déclaré vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Depuis assez loin, on peut voir la Berliner Dom, l’édifice est très imposant et un peu plus loin derrière, la tour TV.

Au nord de l’île, on retrouve le Nouveau Musée qui abrite des collections d’art antique et d’archéologie, la vieille galerie nationale consacrée à des œuvres d’art romantiques, impressionnistes et prémodernistes. Il y a également l’imposant musée de Pergame, qui présente des œuvres d’art antiques grec et romain ainsi que des antiquités babyloniennes et perses. Pour finir, à la pointe de l’île se trouve le musée de Bode, où l’on peut voir des sculptures et une collection sur l’art byzantin.

Visiter la Berliner Dom

La Berliner Dom est l’église protestante principale historique de Berlin. Elle est désignée comme une cathédrale en français, mais ce n’en est pas vraiment une car elle n’a jamais été le siège d’un évêché. Sa construction, de style néo renaissance, s’étale de 1894 à 1905. On peut la visiter quasiment de fond en combles. Le rez-de-chaussée bien évidemment, mais on peut aussi aller au premier étage ainsi que tout en haut, en extérieur, à la base du plus gros dôme et on retrouve également une crypte au sous-sol.

Ses dimensions sont impressionnantes, 114 mètres de long, 73 de large et 116 de haut. En dessous de la coupole on se sent tout petit ! Dans l’aile sud se trouve la chapelle des baptêmes et des Mariages et dans l’aile nord, la chapelle funéraire. La crypte, au sous-sol, renferme pas moins de 95 sarcophages où reposent les membres de la dynastie des Hohenzollern. C’est une famille noble et royale européenne qui régna notamment en tant qu’empereurs sur l’Allemagne, rois sur la Prusse et la Roumanie, mais aussi princes électeurs sur le Brandebourg. Il s’agit plus d’une crypte familiale dynastique car on y trouve que peu de souverains. Frédéric Ier et Frédéric-Guillaume II sont les seuls à s’y trouver, ce sont 2 rois de Prusse.

Je grimpe à l’étage, d’où l’on a une superbe vue d’ensemble de l’intérieur de la cathédrale, du rez-de-chaussée, d’un orgue et bien évidemment de la coupole. Il y a aussi un petit musée, avec des maquettes mais également une petite collection d’objets en rapport avec les lieux.

J’emprunte la suite des escaliers pour accéder au toit. Au début, c’est assez large mais cela se resserre et les marches se font plus hautes, le chemin est un peu plus pentu. Depuis le toit, on peut observer toute la ville à 360°, le chemin fait le tour de la coupole. On peut voir la tour TV, la mairie, l’île aux musées et ses alentours. La visite étant terminée, je redescends et sors de la Berliner Dom. Je me dirige vers le pont Karl Liebknecht que j’emprunte pour me rendre au musée de la RDA.

Voyager dans le temps au musée de la RDA

Le musée de la RDA s’appelle, en allemand, le DDR Museum. Il a ouvert en 2006 suite à la visite d’un ethnologue allemand dans la capitale. Il a été surpris de ne pas trouver un musée sur cette thématique, c’est comme ça que le musée est né ! Il est dédié à la culture et la vie quotidienne du temps de la RDA, avec la Berlin Welcome Card, on bénéficie d’une réduction. Les allemands ont un jeu de mots là-dessus, ils parlent d’Ostalgie, la nostalgie de l’Est.

Il y a un grand nombre d’objets du quotidien comme des boîtes de conserve, des chaînes hi-fi ou bien encore des véhicules emblématiques de cette époque. On peut également y voir une reconstitution de cellule de prison et une salle d’interrogatoire. Le musée est un des plus touristes de la capitale allemande, il y a en moyenne 500 000 visiteurs par an. Divers thèmes sont abordés comme la famille, le Mur, la Stasi, la musique, les vacances ou la santé.

Le musée est interactif, on peut monter dans une Trabant, une voiture typique de l’Est, j’en avais vu un modèle à Memento Park à Budapest. A l’intérieur, il y a un simulateur qui nous permet de la “conduire”, c’était très marrant, mais pas très maniable.

Il y a aussi une reconstitution d’un appartement de 5 pièces. Ce qui est original c’est que l’on y accède par un ascenseur qui ne bouge pas, on ne fait que le traverser, car l’appartement est en fait caché derrière. Dans une chambre d’enfant je suis tombée sur un poster de Modern Talking. J’ai beaucoup ris, je les avais complètement oublié, c’est un groupe allemand qui date des années 80 et qui avait fait un come back fin des années 90.

On retrouve aussi des objets que l’on a pu voir, pour certains, chez nos grands-parents. On peut ouvrir les placards, fouiller un peu partout, c’est très ludique. Dans une autre partie du musée, on peut voir une reconstitution de crèche. Il y avait un Schtroumpf de couleur rouge, est-ce le Schtroumpf communiste ? 🙂 En sortant, on peut voir au bord de la Spree l’arrière de la Berliner Dom et des statues qui ont l’air de s’amuser des passants.

L’Alexanderplatz et la tour TV

Lors d’un voyage à Berlin, vous devriez transiter de temps à autre par l’Alexanderplatz. La place est grande, elle accueille des magasins, des restaurants et également la tour TV, un de symboles de la ville. L’Alexanderplatz était une place de marchés située aux portes de Berlin à la fin du 17ème siècle et devint au début du 20ème un énorme centre de correspondances (métros, trains, tramways …). Actuellement, elle est située dans le quartier de Mitte, le quartier centrale de la ville et est fréquentée quotidiennement par 300 000 personnes.

Elle tient son nom de la visite que fit l’Empereur Alexandre Ier à Berlin en 1805. La place fut restructurée après la Seconde Guerre mondiale car endommagée mais elle devint surtout une vitrine de l’architecture socialiste après la partition de l’Allemagne. De grands immeubles font leur apparition un peu partout et elle a été le théâtre du plus grand rassemblement juste avant la chute du Mur.

Sur la place on trouve également l’horloge universelle Urania. Inaugurée en 1969 après le réaménagement de l’Alexanderplatz, elle pèse 16 tonnes et est composée d’un cylindre à 24 faces, chacun représentant un fuseau horaire. Quand elle fût rénovée en 1997, on constata que certaines villes n’étaient pas dans le bon fuseau, cela fut corrigé et 20 nouvelles villes furent ajoutées. C’était et c’est toujours un lieu de rendez-vous très prisé des berlinois.

La tour TV est un incontournable de Berlin, on la voit de presque partout. Elle est même très souvent représentée sur des cartes postales, des mugs ou bien encore les plaques d’égout de la ville. C’est l’édifice le plus haut d’Allemagne et le quatrième plus haut d’Europe, l’antenne culmine à 368 mètres. Elle fût construite de 1965 à 1969 du temps de la RDA. Elle est classée monument historique depuis sa construction. En haut, on trouve un bar et une plateforme d’observation (à 203 m) ainsi, qu’un étage plus haut, un restaurant tournant (à 207 m). Elle sert bien évidemment de support à des émetteurs radio et TV-TNT.

La tour TV n’est pas sur l’Alexanderplatz, mais toute proche, il suffit de marcher moins d’une minute pour y être. En 1952, seulement 2 fréquences d’émission furent attribuées à la RDA, qui n’était alors pas reconnue politiquement par la plupart des états. Dans cette optique, Berlin ne pouvait avoir plusieurs petits émetteurs, cela aurait conduit à des chevauchements et donc des interférences voire à l’absence de couverture TV dans certaines zones. Il a donc été décidé d’opter pour une couverture complète et ininterrompue en construisant un émetteur de très grande puissance placé le plus haut possible.

J’ai décidé de visiter la tour, et d’aller tout en haut sur la plateforme d’observation. A l’intérieur, il y a des bornes où l’on peu se positionner pour une heure de passage. Plus il y a de monde, plus ça sera long bien évidemment. Il y a des départs toutes les 10 ou 15 minutes environ. L’entrée est payante, c’est dans les attractions les plus chères à Berlin mais vous pouvez avoir une réduction avec la Welcome Card. Le nombre de visiteurs étant limité, il vaut mieux réserver tout de même en ligne. On doit passer un contrôle de sécurité avec rayon X pour les sacs, comme au Reichstag. Pour aller tout en haut, il n’y a pas d’escaliers ouverts au public. Vous monterez forcément avec un ascenseur, il y a en a même 2, un pour aller au restaurant, et l’autre pour se rendre à la plateforme d’observation et au bar.

Une fois en haut, vous pouvez rester autant que vous le souhaitez, ça ferme en général à 23h00, le temps de regarder le coucher de soleil et la ville de nuit. La tour est fermée 2 jours par an pour maintenance, renseignez vous avant. La grosse sphère dans laquelle on se trouve quand on est en haut pèse presque 5 000 tonnes pour 32 mètres de diamètre.

A lire aussi

Carnet pratique

A voir

  • Cathédrale Sainte-Hedwige » Hinter der Katholischen Kirche 3 – 10117 Berlin » Site (DE)
  • Université Humboldt » Unter den Linden 6 – 10117 Berlin » Site (EN)
  • Musée de l’Histoire allemande » Unter den Linden 2 – 10117 Berlin » 10 € » Site (EN)
  • Altes Museum » Bodestraße 1-3 – 10178 Berlin » 10 € » Site (EN)
  • Berliner Dom » Am Lustgarten – 10178 Berlin » 10 € » Site (EN)
  • Alte Nationalgalerie » Bodestraße 1-3 – 10178 Berlin » 10 € » Site (EN)
  • Musée de la RDA » Karl-Liebknecht-Straße 1 – 10178 Berlin » 12,50 € » Site
  • Tour TV » Panoramastraße 1A – 10178 Berlin » 25,50 € » Site (EN)

Se restaurer

  • Cantine du théâtre Maxim Gorki » Am Festungsgraben 2 – 10117 Berlin

L’île aux musées est l’endroit rêvé pour tous les amoureux de la culture et des arts. Les domaines et les périodes de l’Histoire couverts sont très larges et variés. Les bâtiments ont tous des architectures intéressantes, il est très agréable de se balader sur l’île et dans ses environs. Le musée de la RDA est très prisé des touristes mais il reste un lieu à visiter, un lieu qui nous fait découvrir le quotidien de millions d’allemands il n’y a pas si longtemps. L’Alexanderplatz est cosmopolite et vivante, on y mange de la bonne street food et on y découvre la tour TV, un des symboles de la ville. Connaissez-vous Berlin ? Quels sont vos endroits préférés ? 🙂


Vous aimez cet article et souhaitez suivre les suivants :


Vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires