Dans cet article, je vous propose de visiter quelques villes situées autour du lac de Constance côté allemand. Nous irons tout d’abord découvrir Lindau en Bavière, puis Constance en Bade-Wurtemberg ainsi que l’île de Mainau, alors en route ! 🙂

Lindau en Bavière

Lindau est une ville d’un peu plus de 25 000 habitants, au bord du lac, à la limite des frontières allemande, autrichienne et suisse. Son centre historique se situe sur une île, qui représente une petite partie de la superficie de la ville actuelle, mais il faut savoir que Lindau ne se résumait qu’à l’île jusqu’en 1922. On y accède par 2 ponts, l’un routier, l’autre dédié aux trains, vélos et piétons. Au loin, on peut apercevoir des zeppelins fendre le ciel, en effet, nous ne sommes qu’à 20 km de la ville de Friedrichshafen. C’est dans cette ville que le comte Ferdinand von Zeppelin les a inventé. Il est possible de faire des baptêmes mais il faudra compter au moins 150 € par personne.

Le stationnement étant compliqué sur l’île, il vaut mieux se garer de l’autre côté. Les rues pavées sont piétonnes, ce qui laisse le loisir de les découvrir à son rythme. Je croise le chemin de l’ancienne mairie, recouverte de peintures qui racontent l’histoire de la ville, sa construction date de 1436. Lindau est une ancienne ville d’Empire et une cité de pêcheurs. L’artère principale est la Maximilian Straße, elle est très longue et bordée de maisons toutes plus superbes les unes que les autres. On retrouve dans la ville de très jolies enseignes comme un peu partout dans les villes de Bavière, c’est très amusant de les dénicher. De jolis volets décorés rythment aussi la visite.

Vers le sud de l’île, on arrive au port et on découvre la Mangturm. C’est une tour carrée qui date du 12ème siècle et qui fait partie des fortifications de la ville. La tour culmine à 20 mètres et on retrouve de jolies tuiles vernies qui ornent son toit. L’entrée du port est gardée par les 2 symboles de Lindau. Tout d’abord un lion assis, une statue en grès de 6 m de haut, qui est l’emblème de la Bavière. Ensuite, un phare haut de 37 m, sa construction remonte à 1856 dans le but de remplacer celui de la Mangturm qui datait du 13ème siècle. Il peut se vanter d’être le seul phare de la région. On peut se rendre au pied du lion, ainsi qu’au pied du phare, ces 2 points de vue sur le lac de Constance sont très beaux. En se retournant, on peut admirer le port et sa promenade.

Sur cette promenade, j’ai pu tester le Swiss Restaurant, j’y ai très bien mangé pour un prix raisonnable, malheureusement, il n’existe plus, il semblerait que le restaurant qui ait repris l’emplacement s’appelle le Schreier. Diverses activités nautiques sont pratiquées sur le lac, vous y verrez beaucoup de bateaux et de planches à voile. Au fond, on devine facilement les Alpes, ce qui donne encore plus de charme au panorama. Le lac est très grand, il est large de 14 km et long de 63, on n’en voit pas le bout, il est principalement alimenté par le Rhin. A l’extrémité est, près du pont routier, vous retrouverez un casino ainsi qu’un petit parc.

Constance en Bade-Wurtemberg

Je vous propose de découvrir maintenant la ville de Constance qui se trouve dans une autre région, le Bade-Wurtemberg, à l’ouest de la Bavière. Elle est la plus grande ville au bord du lac, son centre historique a la particularité d’être enclavé sur la rive méridionale, à la frontière avec la Suisse, les 2 parties de la ville sont séparées par le Rhin, un pont l’enjambe. A l’ouest, on retrouve aussi un pont exclusivement dédié aux cyclistes et aux piétons.

De l’autre côté de la frontière suisse se trouve la ville de Kreuzlingen, qui s’est développée en parallèle de la ville allemande. Constance a été fondée au 4ème siècle par les romains, elle porte le nom de l’empereur Constance Chlore. Le climat du secteur est doux, cela permet la culture de la vigne, du vin blanc est produit ici. Je me suis garée dans le parking du centre commercial Lago situé à quelques mètres de la frontière suisse. Près du centre commercial se trouve la gare de Constance qui a été ouverte en 1863 et a été construite dans les styles néo-gothique et Renaissance, on la reconnait à sa grande tour fine surmontée d’un toit vert.

Je me suis ensuite rendue sur la place de la cathédrale parsemée de petits cafés fort sympathiques. Les rues pavées et les vieilles maisons rendent le centre très agréable. La cathédrale Notre-Dame de Constance est une des plus grandes églises romanes du sud-ouest de l’Allemagne, elle a été consacrée en 1089 mais sa plus ancienne construction remonte à 600. La cathédrale se voit de loin, son clocher est haut de 76 mètres. Elle fût pendant 12 siècles le siège de l’évêque de Constance et accueilli les débats du Concile de Constance de 1414 à 1418.

En se baladant à l’est, on recroise le chemin de la gare de la ville et on a vu sur la Seestraße, une rue située sur l’autre rive qui comporte de jolis immeubles anciens. En repartant au sud, j’arrive sur le port. Je découvre l’emblème de la ville, la statue Imperia. C’est une réalisation de Peter Lenk qui a été érigée là en 1993. Elle est faite de béton et mesure 9 m de haut pour un poids de 18 tonnes. Elle a pour particularité d’avoir un piédestal qui pivote, il tourne sur son axe toutes les 4 minutes. La statue commémore le Concile de Constance et représente une courtisane italienne née en 1485 à Ferrare. Elle porte dans ses mains 2 petits hommes qui représentent le pape Martin V et l’empereur Sigismond. Imperia a été très probablement leur maîtresse, elle passait pour la femme la plus influente de son époque.

Lors de la balade, on peut voir 3 tours encore debout qui appartenaient aux anciennes fortifications, celle qui comporte des colombages est la Schnetztor. Non loin se trouve la Hus Haus, la maison hussite. Elle fait référence à Jan Hus, un grand théologien tchèque, à l’origine de l’église hussite. Il a été condamné pour hérésie par l’église catholique, brûlé sur un bûcher en juillet 1415 à Constance. A l’intérieur, un petit musée vous en apprendra plus sur le sujet. Dans la ville, on peut aussi visiter un musée archéologique qui parcoure une période allant de – 4000 ans jusqu’au récent passé industriel des environs.

Si vous partez en direction de l’autre rive, au nord, vous croiserez le chemin d’un casino ou bien encore de thermes dont les bassins extérieurs ont vue sur le lac. On y retrouve un sauna, beaucoup de bains chauds, des toboggans ainsi qu’un restaurant. Cette rive est également la bonne pour continuer notre chemin vers la prochaine étape.

L’île de Mainau

Au nord-est de la ville de Constance se situe l’île de Mainau, également appelée l’île aux fleurs. Elle fait 45 ha et est accessible par un unique pont ou par bateau. C’est une île privée dédiée aux arbres et aux plantes, elle appartient aux descendants de Lennart Bernadotte, un membre de la branche cadette des Bernadotte, la famille royale de Suède. L’île est longue d’1 kilomètre environ et large de 600 mètres.

Le parking se trouve juste avant le pont qui accède à l’île. Près des caisses, il y a un petit café qui pourra être une bonne étape après la visite. Une fois le billet acheté, on traverse le pont, en chemin on rencontre la croix suédoise, une œuvre qui a les pieds dans l’eau. Le climat doux du lac permet à toutes sortes d’espèces de s’y développer, on retrouve notamment des palmiers et encore bien d’autres plantes méditerranéennes. Il y a de grandes sculptures florales disséminées un peu partout sur l’île mais la petite curiosité est sans doute cette carte géante du lac de Constance entièrement réalisée avec des fleurs, qui changent selon la saison.

L’une des pièces maîtresses de l’île est l’arboretum, créé à partir de 1856. On y retrouve plus de 500 espèces d’arbres, dont des séquoias géants. Les graines ont été importées de Californie en 1853 et plantées en 1864. Dans l’allée des séquoias, on retrouve également des cèdres, des métaséquoias et des arbres à tulipe. Plus loin, le jardin aux roses émerveille, plus de 500 variétés de roses y sont représentées. Sur l’île, il y a en tout plus de 30 000 rosiers et 1 200 variétés différentes. L’allée du printemps mène à une terrasse méditerranéenne ornée de palmiers, cactus ou bien encore d’agaves.

Dans une zone remplie de fleurs violettes et roses, je découvre une descente qui est longée d’arbres de différentes variétés avec au milieu une mini cascade. Plus loin encore, j’arrive à la serre tropicale, des palmiers mais aussi des arbres fruitiers accueillent les visiteurs. Au sud de l’île, le champ des dahlias avec ces quelques 20 000 buissons fleurissent plutôt de septembre à octobre.

A l’est, se situe le jardin de bord de lac qui compte un grand nombre de fuchsias. Juste à côté, on peut découvrir l’église Sainte-Marie. Sa construction date de 1732 à 1739 et elle a été réalisée par Bagnato, un architecte allemand, l’église est même sa toute première construction. Elle accueille souvent des mariages et est considérée comme le point de départ de l’art baroque en Souabe. Sur l’île, on retrouve également un château avec 3 ailes, terminé en 1746, construit également par Bagnato, sa façade centrale est ornée du blason de l’ordre allemand des chevaliers teutoniques. Une des ailes est privée, réservée à l’usage de la famille Bernadotte, mais le reste du château est ouvert aux visites.

Si vous avez encore les pieds en bon état, ne loupez pas la serre aux papillons, une vraie merveille. Sur près de 1 000 m², avec une température constante de 26 °C, elle accueille, selon la saison, entre 700 et 1 000 papillons de 80 espèces différentes. Des plantes tropicales et une cascade artificielle finissent de planter le décor. L’île est grande, dans chaque allée, il y a des plantes et des fleurs à voir. Je vous conseille de prendre une grosse demi-journée pour l’explorer convenablement. Des jeux pour enfants sont proposés et plusieurs restaurants vous accueilleront pour vos repas.

A lire aussi

Carnet pratique

A voir

 

  • Ancienne mairie » Bismarckplatz 4 – 88131 Lindau
  • Mangturm » Hafenplatz 2 – 88131 Lindau
  • Centre commercial Lago » Bodanstraße 1 – 78462 Konstanz
  • Cathédrale Notre-Dame de Constance » Münsterplatz 1 – 78462 Konstanz
  • Imperia » Hafenstraße – 78462 Konstanz
  • Schnetztor » Hussenstraße 68 – 78462 Konstanz » Site
  • Hus haus » Hussenstraße 64 – 78462 Konstanz » Site
  • Musée archéologique » Benediktinerplatz 5 – 78467 Konstanz » 6 € » Site
  • Île de Mainau » Mainaustraße – 78465 Konstanz » 23 € » Site

Le lac de Constance est la réunion de 3 pays, bien que je me sois concentrée sur la partie allemande, je ne doute pas que les côtés suisses et autrichiens aient de très belles choses à offrir. J’ai beaucoup aimé Lindau, elle comporte un grand nombre de belles anciennes maisons, entre couleurs soutenues, peintures et volets, le centre-ville a énormément de charme. Le lion et le phare se reconnaissent de loin tout comme Imperia à Constance. C’est une très jolie ville également, un peu plus grande et étendue bien que le centre-historique soit assez compact de par sa situation géographique. L’île de Mainau est un vrai petit bijou pour tous les amoureux des fleurs et des plantes. On y rencontre une grande richesse entre les essences d’arbres remarquables, les fleurs ou bien encore les papillons de la serre. Qu’avez-vous préféré lors de la balade ? Connaissiez-vous ces villes autour du lac de Constance ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

Vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici :

Anne LANDOIS-FAVRET

Auteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J'apprécie les street arts et l'architecture. N'hésitez pas à me solliciter si vous avez des projets de voyages, de partenariat ou tout simplement me poser des questions ! :)
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires