Temps de lecture estimé : 6 minutes 0 0 votes Évaluation de l'article Anne LANDOIS-FAVRETAuteur de ce blog et photographe, je vous emmène à la découverte de destinations plus ou moins lointaines, en France et en Europe. Je vous partage mes coups de cœur et mes balades. J’apprécie les street arts et l’architecture. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez des […]" />
Travel Marmotte Travel Marmotte

Découverte des murs peints à Angoulême et de La Rochefoucauld et son château

Dans cet article, nous allons partir à la découverte de quelques points d’intérêt à Angoulême, la capitale française de la BD, ainsi que de ses murs peints. Ensuite, direction le nord-est avec La Rochefoucauld-en-Angoumois, une très jolie ville qui abrite un château Renaissance, alors en route !

Publication : 12 Septembre 2021

Lecture : 6 minutes

Se situer

 

Pays : France

Région administrative : Nouvelle-Aquitaine

Département : Charente (16)

Angoulême

Angoulême est la préfecture du département de la Charente, en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est située à environ 110 km de Bordeaux et 100 km de l’océan Atlantique. Dans les grandes villes proches, on retrouve Limoges, La Rochelle, Poitiers, et un peu plus près, Périgueux et Saintes. La ville est établie sur un éperon calcaire qui domine un méandre de la Charente et les confluents de celle-ci.

On retrouve un peu moins de 50 000 habitants mais l’agglomération en compte environ 110 000. Elle est l’ancienne capitale de l’Angoumois, une ancienne province française, elle a subit de nombreux sièges au court de son histoire, étant à un carrefour de voies de communication. Elle est en possession du label « Ville d’Art et d’Histoire », en effet, elle bénéficie d’un remarquable patrimoine historique, religieux et urbain. La vie culturelle est très développée et animée, Angoulême accueille, depuis 1974, le célèbre Festival international de la bande dessinée. On retrouve également chaque année le Festival du film francophone qui date de 2008.

Dans le centre-ville, on retrouve de très belles halles, bordées par de nombreux cafés et restaurants très sympathiques et vivants. Une des activités à faire à Angoulême est de débusquer toute référence à la bande dessinée. Il y en a partout, à commencer par les plaques des noms de rues qui sont écrits dans une bulle. Sur une place, vous croiserez sûrement le buste d’Hergé, et tout un tas de fresques et de plus petits street arts. Arrivés dans le secteur de l’hôtel de ville, n’hésitez pas à rentrer dans sa cour intérieure, le bâtiment est superbe, il se dresse à l’emplacement de l’ancien château comtal. Sa construction s’étale de 1858 à 1869 et est un mix de styles : médiéval, Renaissance et Classicisme.

Un peu plus loin, à côté de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, le musée d’archéologie de la ville offre de belles pièces à découvrir, dans un bâtiment qui mélange habilement le moderne et l’ancien. On peut notamment y observer le casque d’Agris, une célèbre pièce gauloise retrouvée en 1981 dans une grotte sur la commune du même nom.

Sur le Champ de Mars, la place centrale d’Angoulême, vous pourrez vous poser tranquillement en terrasse d’un café, faire un tour de grande roue ou bien encore flâner dans la galerie marchande souterraine juste à côté. Il y a bien évidemment, encore beaucoup de choses à voir, mais je vous laisse déambuler tranquillement dans le centre-ville. Pensez à observer la vue sur la région depuis les remparts Desaix.

Les murs peints

Les fresques et murs peints ayant pour thématique la bande dessinée sont nombreux dans la ville, il y en a près d’une trentaine. Plusieurs circuits sont mis à disposition par la ville, vous pourrez les découvrir vous même ou bien en visite guidée. L’opération « Des murs en France » est lancée en 1982 par Jack Lang, alors Ministre de la Culture. Une première fresque apparait et d’autres lui emboîteront le pas à partir de 1997. On peut croiser une fresque qui fait référence au premier nom de la ville de New-York : Nouvelle-Angoulême. Pour les plus jeunes, Titeuf est représenté mais on retrouve également Gaston Lagaffe, Boule et Bill ou bien encore Cubitus et Lucky Luke.

N’hésitez pas à vous balader dans les petites rues, vous y croiserez également des street arts de plus petite taille, mais tout aussi intéressants. Tous ne seront pas forcément sur la bande dessinée, il y en a sur des façades de commerces ou bien encore sur des poteaux et des poubelles.

  • Un parcours Tèrra Aventura (geocaching) est disponible à Angoulême sur cette thématique

La Rochefoucauld-en-Angoumois

La Rochefoucauld-en-Angoumois, située à environ 20 km au nord-est d’Angoulême, est la ville principale du pays d’Horte et Tardoire. Elle compte environ 3000 habitants qui sont appelés les rupificaldiens, vous verrez peut-être ce nom un peu partout en vous baladant.

Dans la rue principale, vous pourrez croiser le joli bâtiment de l’hôpital de jour de la ville mais également les anciennes halles aux grains, on y retrouve actuellement un petit cinéma. La collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption-Saint-Cybard est un monument qui voit le début de sa construction au 13ème siècle. Le clocher a été construit en 1332 mais les cloches n’ont été ajoutées qu’en 1555. Elle a subit de nombreuses dégradations au fil temps, notamment sous la Révolution. Elle sert ensuite au culte de l’Être Suprême, un culte déiste initié par les montagnards, qui étaient opposés aux girondins durant cette période. Elle fût ensuite rendue au culte catholique en 1801.

Le couvent des Carmes, non loin, est un arrêt essentiel, son cloître est bien préservé, il date des 14 et 15ème siècles. Les Carmes s’installent à La Rochefoucauld en 1329, le couvent connaît plusieurs extensions dans son histoire, une église est ajoutée. L’aile nord est une construction romane qui pourrait être une maison antérieure à l’implantation des Carmes. Il est classé Monument Historique en 1909.

Près d’une rue piétonne, on retrouve une maison ancienne avec des colombages sur toute sa façade accompagnée, devant, d’une jolie fontaine qui pourra être un bon endroit où se poser tranquillement. Toujours dans la rue principale, en revenant vers le château, ne manquez pas la maison Rondinaud qui vend des charentaises (pantoufles) depuis 1907 ainsi que le très bon restaurant « Chez Steph », qui est plutôt axé sur les viandes.

La ville tient son nom de la famille de La Rochefoucauld, installée ici depuis plusieurs siècles. Le blason de la ville est en fait celui de la famille. Si vous voulez en apprendre plus, il vous faudra grimper et vous rendre au château.

Le château

Le château de La Rochefoucauld est un château de type Renaissance construit en grande partie vers 1520 à l’emplacement d’une forteresse féodale du 11èm siècle dont ont été conservées les tours. La château et son parc ont été classés Monument Historique en 1955, depuis plus de mille ans, il est la résidence des Ducs de La Rochefoucauld, une des plus anciennes familles subsistant de la noblesse française. De nos jours, certains descendants vivent encore dans ces murs, dans une partie que l’on ne peut, bien évidemment, pas visiter. Selon la légende, le château serait hanté par l’esprit de la fée Mélusine, en tout cas, je ne l’ai pas croisé ! 🙂

Dès l’entrée, une belle cour intérieure vous accueille, de là vous pourrez voir les grandes ailes du château. On peut en visiter une grande partie et découvrir de très belles pièces. Le sous-sol comporte une cuisine avec d’énormes cheminées, ensuite vient la grande salle des gardes. Au rez-de-chaussée, une très belle chapelle est à voir, avec des arbres généalogiques peints très originaux. Dans les étages, plusieurs pièces d’habitation, des salons et un boudoir. Le grand escalier dessert les étages, il est superbe. De forme hélicoïdale, il a un noyau torsadé avec des panneaux à moulures géométriques.

A heures fixes, une visite guidée et gratuite est organisée pour découvrir les bibliothèques et la très belle salle des archives avec son escalier en colimaçon de forme assez particulière. Tous les livres de leurs collections n’y sont pas exposés, il y en a trop. C’est l’occasion de pouvoir observer de près de très vieux ouvrages, ouverts, le temps de la visite par un guide.

Une fois votre balade dans les étages terminée, en revenant au rez-de-chaussée, une fois dans la cour, aller au bout du balcon pour admirer la vue sur la ville et sa région.

A lire aussi

Carnet pratique

 

  • A voir

Cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême » 1 Place Saint-Pierre – 16000 Angoulême » Site

Musée d’archéologie » Square Girard II – Rue Corneille – 16000 Angoulême » 5 € » Site

Collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption-Saint-Cybard » Rue des Halles – 16110 La Rochefoucauld-en-Angoumois

Couvent des Carmes » 41 Rue des Halles – 16110 La Rochefoucauld-en-Angoumois

Château de La Rochefoucauld » 16110 La Rochefoucauld-en-Angoumois » 10 € » Site

 

  • Se restaurer

Chez Steph » 48 Rue des Halles – 16110 La Rochefoucauld-en-Angoumois » Site

La ville d’Angoulême est riche en street arts pour ceux qui aiment les chercher. Pour les fans de bandes dessinées, elle est également parfaite, arpenter ses rues prend des airs de jeu de piste, d’autant plus avec le parcours de geocaching que propose Tèrra Aventura. Son patrimoine architectural est également impressionnant, il y a plusieurs bâtiments assez imposants. Plus au nord-est, la ville de La Rochefoucauld a su se construire une histoire millénaire avec son château, symbole de son illustre famille. Ses rues sont très agréables à parcourir et ses passages piétonniers sont très agréables pour se détendre. Aimez-vous les bandes dessinées ? Débusquer des street arts ? Connaissiez-vous Angoulême et La Rochefoucauld ? Qu’avez-vous préféré ? 🙂

Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les suivants :

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires